• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Équipe de traitement des eaux de l'Université Laval

Environnement



Équipe de traitement des eaux de l'Université Laval

Des étudiants engagés à développer des systèmes de filtration de l’eau performants et durables

De plus en plus, l’accès à une eau potable de qualité devient une préoccupation à travers la planète. Conscients de cette réalité et de l’impact environnemental de la demande pour cette ressource, des étudiants en génie des eaux ont formé l’Équipe de traitement des eaux de l’Université Laval (ÉTEAUL) dans le but de mettre leurs connaissances à l’épreuve en prenant part à la Mid-Pacific Water Treatment Competition. Après une première année remarquée en 2012, obtenant la quatrième position au classement cumulatif, l’ÉTEAUL a remporté la première place en avril dernier, en Californie, en présentant une version améliorée de son prototype de filtration, Vertig’EAU 2.0.

Chapeautée par l’American Society of Civil Engineers, la Mid-Pacific Water Treatment Competition est l’une des rares compétitions du genre et accueille annuellement une douzaine de concurrents auxquels elle distribue, seulement quelques mois avant la rencontre, le scénario de l’événement et le défi à relever. Les équipes ont alors peu de temps pour se préparer et sont jugées sur une multitude de critères dont le design du filtre, la qualité et la quantité d’eau récupérée, le rapport technique et la présentation orale du design.

« Il s’agit d’une occasion unique pour nous de profiter d’un contexte réel pour mettre en application les concepts que nous apprenons en classe et de développer nos habiletés d’ingénieurs. Et comme le scénario change d’une année à l’autre, nous devons innover constamment dans les solutions de traitement que nous proposons », indique Julien Côté, porte-parole de l’ÉTEAUL, seule équipe canadienne à avoir jusqu’à présent participé à cette compétition.

Pour 2013, l’équipe de l’Université Laval avait choisi d’ouvrir ses rangs afin d’accueillir non seulement des étudiants en génie des eaux, mais aussi en génie chimique. Au total, ce sont 23 étudiants qui ont investi de nombreuses heures pour faire de Vertig’EAU 2.0 le grand gagnant de la compétition.

« L’interaction entre deux départements a été une caractéristique unique à notre équipe dans cette compétition. Par cette combinaison, nous avions l’intention de faire appel à d’autres types de connaissances afin d’améliorer, entre autres, le procédé d’oxydation sur notre filtre. Puis, cela nous a permis de nous familiariser plus rapidement avec des concepts de mécanique des fluides et d’électrochimie », explique le porte-parole, arguant du même coup que tout cela a dû être bénéfique, car l’équipe a aussi obtenu le premier rang pour la qualité de l’eau récupérée du filtre.

Convaincu que l’expérience acquise par les étudiants durant ce projet leur sera très profitable, Alain Garnier, directeur de la Faculté des sciences et de génie, avance même qu’en participant à cette compétition, ils s’outillent pour contribuer à résoudre des problèmes environnementaux, en particulier ceux qui touchent le traitement des eaux industrielles et donc de nombreux lacs au Québec.

« En étant mis en contact avec des problèmes réels et représentatifs du milieu, les étudiants se rendent compte des difficultés avec lesquelles ils devront jongler comme ingénieurs dans le futur », dit-il.

« L’interaction entre deux départements a été une caractéristique unique à notre équipe dans cette compétition. »



Équipe de traitement des eaux de l'Université Laval




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Équipe de traitement des eaux de l'Université Laval /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc