• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Anne-Sophie Ruest-Paquette

Personnalité 2e et 3e cycles



Anne-Sophie Ruest-Paquette

 Une étudiante engagée dans la défense et la reconnaissance des droits des minorités sexuelles

Ayant elle-même subi diverses formes de violence durant sa jeunesse, Anne-Sophie Ruest-Paquette s’est fait la promesse, toute jeune, de s’engager à épargner aux autres les souffrances qu’on lui avait infligées. Maintenant étudiante au doctorat en éducation et service social à l’Université Laval, effectué en cotutelle avec l’Université d’Ottawa, elle a au cours de sa vie multiplié les implications pour défendre et faire reconnaître les droits des minorités sexuelles. « Je rêve d’une société où l’empathie, le respect, la communication, la justice sociale et la solidarité prévaudront », lance-t-elle comme un cri du cœur.

C’est à l’adolescence qu’Anne-Sophie, Franco-Ontarienne d’origine, a commencé à s’impliquer activement dans des organismes, assumant entre autres le poste de coordonnatrice d’un groupe communautaire pour les jeunes altersexuels à Ottawa. De fil en aiguille, sa grande empathie naturelle allait l’amener à s’engager comme intervenante à la Ligne info-soutien du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel d’Ottawa et comme aidante naturelle auprès de son père.

À son arrivée à Québec en 2010, Anne-Sophie devient aussitôt membre du Groupe gai de l’Université Laval (GGUL), organisme dont elle est présidente depuis septembre 2011. Avec ce groupe, elle a toujours cherché à stimuler la mobilisation et à rallier des membres aux intérêts parfois divergents autour de projets collectifs. À ce poste, elle a piloté la mise en place de la Semaine de sensibilisation au VIH-sida et de la Fête de la diversité sexuelle et de genre, organisé des spectacles-bénéfices et supervisé l’autoproduction de recueils de textes littéraires.

« Les initiatives que je coordonne contribuent à rompre le silence, à dénoncer les injustices sociales, à faciliter l’inclusion et le bien-être des personnes séropositives ou altersexuelles et à assurer le respect des droits, des libertés et de la dignité humaine de tous », explique-t-elle.

Ses responsabilités au sein du GGUL l’ont aussi amenée à siéger sur différents comités organisateurs, dont celui de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, de la Fête Arc-en-ciel, de la Fête de la diversité sexuelle et du colloque Les Méconnues. Elle participe aussi depuis trois ans à l’organisation du colloque étudiant chapeauté par le Centre de recherche sur l’adaptation des jeunes et des familles à risque.

Son esprit critique progressiste et sa capacité à comprendre et à analyser les enjeux lui ont valu à plusieurs occasions d’être invitée à prendre part, comme panéliste ou conférencière, à divers événements. Par exemple, elle a présenté une conférence lors du sixième Sommet de Québec organisé par la Chambre de commerce gaie du Québec, une autre lors d’une journée spéciale organisée par Justice alternative Saguenay et encore une autre lors de l’événement Classroom Closet, tenu à Sudbury et mis sur pied par Réseau Access Network.

« Anne-Sophie a l’humilité nécessaire pour douter, observer et comprendre certains des enjeux les plus importants de notre société. Elle est animée par les gens qui l’entourent et passionnée par leur quotidien », témoigne Steve Foster, président-directeur général du Conseil québécois LGBT.

« Les initiatives que je coordonne contribuent à rompre le silence, à dénoncer les injustices sociales, à faciliter l’inclusion et le bien-être des personnes séropositives ou altersexuelles. »



Anne-Sophie Ruest-Paquette




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Anne-Sophie Ruest-Paquette /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc