• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Nicolas Fabien-Ouellet

Personnalité 1er cycle



Nicolas Fabien-Ouellet

Un étudiant engagé à faire du Québec un chef de file en gestion durable des ressources naturelles

Après des études secondaires sous le signe de l’excellence scolaire et sportive, Nicolas Fabien-Ouellet a fortement été influencé par une session en relations internationales à Nairobi, au Kenya, où l’engagement auprès d’organismes locaux a changé à tout jamais sa vision de la protection de l’environnement. Poussé naturellement par la suite vers le baccalauréat en ingénierie des bioressources à l’Université McGill, le jeune homme originaire de Québec se passionne maintenant pour la renaturation d’écosystèmes en milieu humide. « Je veux faire du Québec un chef de file en gestion durable des ressources naturelles », lance-t-il avec ambition.

C’est surtout lors de son implication auprès de l’ONG kényane Health and Water Foundation, avec laquelle il a collaboré au lancement d’un projet d’amélioration des systèmes d’alimentation en eau dans des écoles primaires, que Nicolas a compris qu’il pouvait jouer un rôle important pour la préservation de la planète.

« Cette expérience africaine fut déterminante dans le choix de ma formation universitaire puisqu’elle m’a fait réaliser à quel point les enjeux environnementaux et agroalimentaires sont intrinsèquement liés à l’épanouissement des sociétés », indique-t-il.

Dès son entrée à McGill à l’automne 2010, il adopte une attitude axée sur les solutions. Avide d’information et de connaissances, il cherche à développer des solutions concrètes aux problèmes qui le préoccupent. C’est là qu’il commence à s’intéresser à la renaturation des écosystèmes en milieu humide, comme les lacs, les rivières et les marais. Rapidement, ses aptitudes et sa passion pour le sujet se font remarquer. Il obtient alors une bourse de recherche qui lui permet de se joindre, au printemps 2011, à une équipe de recherche du Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique, où il travaille à l’analyse de la contamination en métaux des lacs en région minière.

Sa passion le conduit ensuite vers la Suisse à l’hiver 2012, où il suit une formation spécialisée dans le domaine du génie végétal et de la renaturation des cours d’eau à l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

« Je voulais ramener de cette expérience une expertise nouvelle au Québec. Il s’agit d’un domaine très peu maîtrisé ici. Je veux que mon implication ait des retombées importantes pour la société québécoise », dit-il.

Lors de ce séjour, se sentant loin du conflit étudiant faisant les manchettes au Québec, Nicolas prend l’initiative, afin d’offrir un soutien moral à ses congénères en grève, de démarrer un blogue où les étudiants de différentes nationalités pouvaient témoigner leur appui à la cause québécoise en affichant les frais universitaires de leur pays. Le blogue jetudiela.wordpress.com a reçu 46 000 visites et a été vu comme une action artistique marquante du fameux Printemps érable 2012.

Estimé par ses pairs et ses enseignants pour son leadership, il est considéré comme faisant partie de ces quelques étudiants qui ont la capacité et la volonté de faire réellement bouger les choses.

« Avec son bagage scientifique déjà vaste, son expérience de travail d’équipe et son sens de l’initiative, Nicolas sera assurément en mesure de contribuer à une révision de nos modes de gestion des rivières », témoigne Pascale Biron, professeure.

« Il s’agit d’un domaine très peu maîtrisé ici. Je veux que mon implication ait des retombées importantes pour la société québécoise. »



Nicolas Fabien-Ouellet




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Nicolas Fabien-Ouellet /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc