• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE


AVENIR 2013
Sciences et applications technologiques






Oronos Polytechnique

Sciences et applications technologiques



Oronos Polytechnique

Des étudiants engagés à concevoir des prototypes de fusée novateurs pour contribuer au développement de l’industrie aérospatiale canadienne

Fondée en 2010 par des étudiants de différentes spécialités de génie de l’école Polytechnique Montréal, Oronos Polytechnique avait l’ambitieuse mission de concevoir des prototypes de fusée novateurs pouvant rivaliser dans des compétitions universitaires d’envergure internationale. Devenant en 2012 la première équipe non étasunienne à remporter les grands honneurs lors de sa deuxième participation à l’Intercollegiate Rocket Engineering Competition tenue dans le désert de l’Utah, l’équipe d’Oronos a récidivé en juin dernier, obtenant à nouveau la première place dans la catégorie des 10 000 pieds.

En 2012, la fusée Zéphyr I avait surpris toutes les équipes participantes, soulevant même l’admiration du jury en atteignant la hauteur de 9 920 pieds à une vitesse de près de 1 000 km/h, assurant du même coup à Oronos la première place avec une avance de 330 points (sur un pointage de 1 000) sur le concurrent arrivé deuxième. Mais la Zéphyr II a été tout aussi impressionnante en juin dernier.

« L’objectif de cette compétition est de propulser une fusée munie d’une charge scientifique à une altitude de 10 000 pieds avec le plus de précision possible. Zéphyr II a atteint 10 211 pieds, devançant 14 fusées conçues par des équipes du Brésil, du Canada, des États-Unis, de l’Inde et de la Turquie », indique par voie de communiqué Gabriel Laroche-Johnston, président d’Oronos.

Cette année, les étudiants de Polytechnique, motivés par leur succès de 2012, avaient également fait le pari de présenter une autre fusée, dans la catégorie des 25 000 pieds. Leur prototype supersonique, nommé Perséus et pouvant atteindre une vitesse maximale de 1 800 km/h, s’est malheureusement désintégré en traversant le mur du son.

« Avec Oronos, les étudiants peuvent expérimenter la conception aérospatiale, tout en allant chercher des connaissances approfondies sur certains sujets très complexes, comme l’aérodynamique supersonique et les matériaux composites », explique Gabriel, qui précise qu’en s’aventurant dans un domaine moins exploité par l’industrie canadienne, soit celui des fusées-sondes et des systèmes de propulsion, Oronos contribue à l’épanouissement de nouveaux talents et à l’émergence de nouvelles connaissances.

L’organisation étudiante a mis sur pied, dès le début de ses activités, un département spécialisé en propulsion, qui travaille sur un prototype de moteur à propulsion hybride, pouvant mélanger un oxydant liquide et un carburant solide, technologie souvent négligée par les agences gouvernementales. Ce type de moteur est plus simple, plus fiable et plus sécuritaire, ce qui représente une occasion de développement fort intéressante pour l’industrie.

Devenue une vitrine exceptionnelle sur le monde de l’aérospatiale, Oronos, par l’implication de ses membres, profite de chaque occasion pour transmettre son savoir et mettre en valeur ses prototypes. Ayant déjà pris part à différents colloques et événements, les étudiants se sont aussi impliqués dans l’événement Les filles et les sciences, et ont conçu un programme thématique pouvant être suivi par des jeunes dans le cadre des camps d’été Folie technique tenus à Polytechnique.

« Promouvoir les sciences auprès des jeunes, cela fait aussi partie de nos valeurs », conclut le président d’Oronos.

« Zéphyr II a atteint 10 211 pieds, devançant 14 fusées conçues par des équipes du Brésil, du Canada, des États-Unis, de l’Inde et de la Turquie. »



Oronos Polytechnique




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Oronos Polytechnique /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc