• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Poly eRacing – Formule Électrique

Environnement



Poly eRacing – Formule Électrique

Des étudiants engagés à réduire l’émission des gaz à effet de serre par la formation en électrification des transports

Première équipe des Amériques à prendre part à l’été 2012 à la Formula Student Germany, la plus prestigieuse compétition de véhicules électriques au monde, Formule SAE électrique de Polytechnique Montréal et ses 26 étudiants ont investi plus de 50 000 heures à concevoir, fabriquer et assembler Poly eRacing, leur prototype de voiture électrique. Un projet hautement technique qui a servi de prétexte pour conscientiser les ingénieurs de demain à l’importance de l’efficacité énergétique.

« Nous croyons que l’intégration de la notion d’efficacité énergétique dans la formation des étudiants en génie peut avoir un effet à long terme. Une seule voiture ne peut avoir un grand impact, mais nos futurs ingénieurs intégreront un jour les connaissances acquises dans une fabrication à plus grande échelle. Outre la participation à la compétition, notre objectif est la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et notre levier pour y arriver est la formation dans l’électrification des transports », explique Hugues Marceau, étudiant membre de Poly eRacing – Formule Électrique et cocapitaine de l’équipe lors de la compétition 2012.

En ce qui concerne le véhicule, les étudiants ont entièrement conçu et fabriqué les circuits électriques, tout comme les organes mécaniques. Utilisant plusieurs technologies de pointe pour y parvenir, tant pour ce qui est de la conception, de l’usinage et des modes de communication entre systèmes que de la batterie, les étudiants ont démontré une excellente capacité à mettre en commun leurs connaissances et aptitudes.

« Parmi les particularités techniques, nous sommes parvenus à concevoir un système de contrôle non linéaire de la traction qui s’inspire de certaines techniques de navigation utilisées dans l’industrie aérospatiale et qui nous permet d’optimiser la quantité d’énergie pouvant être récupérée au freinage », explique Hugues, précisant que l’équipe a amassé 120 000 $ en commandites pour assurer la bonne marche du projet.

Lors de la compétition de 2012, Poly eRacing s’est classée parmi les 50 premières équipes, certaines difficultés ayant empêché la voiture de subir tout le processus d’évaluation de la compétition. Toutefois, l’équipe a profité de sa première expérience pour prendre des notes et revenir en force en 2013.

« En 2012, nous étions la seule équipe de Formule SAE électrique en Amérique à prendre part à la compétition. Cette année, nous étions 20, dont trois similaires au Québec. Nous sommes fiers d’avoir été les précurseurs », indique Hugues.

Au chapitre du partage des connaissances, l’équipe Poly eRacing – Formule Électrique fait aussi figure de leader. Pour maximiser l’atteinte de leur objectif, soit la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les étudiants ont choisi de rendre accessibles leurs designs sous licence open source, permettant ainsi à d’autres personnes de profiter de leur expertise pour, qui sait, aller plus loin.

« La propriété intellectuelle de nos travaux est maintenant diffusée et, contre toute attente, des étudiants et des ingénieurs de l’Inde, de la France, des États-Unis, de la Suède et de l’Allemagne travaillent maintenant à partir de ce que nous avons créé. Nous espérons ainsi que cela pourra accélérer le processus d’électrification des transports », conclut Hugues.

« En 2012, nous étions la seule équipe de Formule SAE électrique en Amérique à prendre part à la compétition. Cette année, nous étions 20, dont trois similaires au Québec. »



Poly eRacing – Formule Électrique




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Poly eRacing – Formule Électrique /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc