• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Étudiants axés sur le monde

Entraide, paix et justice



Étudiants axés sur le monde

Des étudiants engagés à former chaque année des acteurs de changement social

Depuis quatre ans, l’organisme Étudiants axés sur le monde (ÉAM) envoie à travers le monde argent et étudiants pour donner vie à des projets communautaires ou d’aide humanitaire. Cet été, neuf étudiants ont pris la direction du Nord-du-Québec afin d’y animer, pendant deux semaines, un camp d’été en cinéma pour une quinzaine de jeunes autochtones. Pour les cinq étudiants de l’Université du Québec à Montréal fondateurs d’ÉAM, cet engagement humanitaire représente la meilleure occasion pour former des acteurs de changement social.

Regroupant 12 associations étudiantes du Québec, dont les membres donnent chacun un dollar par année pour aider l’organisme à réaliser sa mission, ÉAM a déjà de nombreuses réalisations à son actif. D’une part, la moitié de son budget est redistribuée sous forme de dons à des organismes de développement local afin de financer des projets. Par exemple, ÉAM a participé au financement pour le reboisement de mangroves au Sénégal, la construction de toilettes écologiques et d’un jardin communautaire au Togo, la constitution d’un organisme de microcrédit en Bolivie et le rééquipement d’un hôpital pour réfugiés politiques birmans en Thaïlande.

Quant à l’autre moitié du budget, elle permet d’envoyer des étudiants vivre des stages de coopération, où ils ont contribué par exemple à l’installation de citernes de rétention d’eau au Honduras, à la construction de six maisons de transition pour des familles victimes du séisme en Haïti et à la construction de deux maisons permanentes pour des familles d’un bidonville au Guatemala. Le camp de jour dans la petite communauté autochtone de Kuujjuarapik, située sur les rives de la baie d’Hudson, est le plus récent projet réalisé.

« En plus de permettre à de jeunes Québécois et à de jeunes autochtones de dépasser leurs préjugés et d’apprendre à se connaître les uns les autres, ce camp aura fait sortir des autochtones de leurs difficultés, les aura fait s’exprimer par la réalisation cinématographique et leur aura donné de l’espoir », raconte Sonia Palato, une fondatrice d’ÉAM et porte-parole.

Au cours des deux semaines qu’a duré le camp, les étudiants ont réalisé trois courts-métrages. Pour les assister dans leurs démarches, les participants ont pu compter sur le Wapikoni mobile, un studio ambulant de formation et de création audiovisuelle et musicale qui circule depuis sept ans dans les communautés des Premières Nations du Québec.

« Nous avons voulu permettre à ces jeunes de s’exprimer. Nous ne voulions pas faire des reportages sur leur mode de vie. Ce sont eux qui ont choisi les thèmes. C’était vraiment un projet de partage et de rencontre entre deux cultures. Aujourd’hui, les communautés autochtones lèvent un peu la voix et nous devons être à leurs côtés pour les aider », indique la porte-parole d’ÉAM.

Pour ce qui est des participants québécois, ÉAM couvre entièrement leurs dépenses. En échange, ils doivent s’engager à suivre les formations nécessaires avant le départ, à se renseigner sur le projet et les populations aidées et à contribuer à la recherche de financement.

« Nous voulons faire de nos stagiaires des personnes aptes à bâtir par la suite leur propre projet. Ainsi, nous plantons des racines fortes et profondes d’autonomie en matière de développement et de solidarité », conclut Sonia.

« En plus de permettre à de jeunes Québécois et à de jeunes autochtones de dépasser leurs préjugés et d’apprendre à se connaître les uns les autres, ce camp aura fait sortir des autochtones de leurs difficultés. »



Étudiants axés sur le monde




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Étudiants axés sur le monde /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc