• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Documentaire - Cirque Social

Arts, lettres et culture



Documentaire - Cirque Social

Des étudiants engagés à faire découvrir le cirque en tant que catalyseur de changement social

Dans un quartier défavorisé de Mexico, l’organisme Machincuepa Circo Social accueille enfants et adolescents en situation précaire. Ils s’y retrouvent pour apprendre à jongler, à marcher avec des échasses, à faire des acrobaties, à se costumer et à faire des voltiges. Tout ça pour sortir du cercle vicieux de la violence et retrouver une estime de soi. Avec leur documentaire Le sol, le vertige et l’envol, quatre étudiants de l’Université Concordia proposent un voyage au cœur du quotidien de ces enfants qui cherchent à s’en sortir grâce à l’art du cirque.

En 1995, le Cirque du Soleil mettait sur pied Cirque du Monde, un programme visant à utiliser l’art du cirque pour permettre à des jeunes en difficulté de se découvrir des talents. Aujourd’hui, ce programme est implanté dans 80 communautés et a permis la naissance de Machincuepa Circo Social, à Mexico.

Inspirés par cette nouvelle approche pédagogique et ses effets positifs sur les jeunes, Marie-Josée Archambault, Noémie Boisclair, Alfonso Herrera et Shahad Mihandhoust ont consacré des centaines et des centaines d’heures depuis mai 2012 à donner forme à une sorte d’hommage à ces jeunes de la rue et aux intervenants qui les accompagnent.

« Notre court-métrage fait découvrir le cirque comme catalyseur de changement social. Stimuler la créativité et l’expression par l’art et l’activité physique permet la mobilisation de forces positives et le développement de valeurs personnelles et communautaires », explique Marie-Josée, réalisatrice et productrice du court-métrage de 30 minutes Le sol, le vertige et l’envol ou, dans sa version espagnole, El suelo, el vertigo y el vuelo.

Pour donner forme à leur projet, les quatre finissants en production de film ont passé quatre semaines au Mexique en décembre dernier. En assistant aux ateliers offerts par l’organisme à Mexico, mais aussi à Acapulco dans un orphelinat, ils ont découvert un monde extraordinaire d’entraide et de complicité. Ils ont tissé des liens et réalisé des entrevues avec une quinzaine d’intervenants et une quarantaine de jeunes artistes en herbe.

« Nous avons pris tout notre temps, car nous voulions raconter la difficile réalité du quartier de Mexico où nous nous trouvions, tout en révélant la poésie et la magie du corps dans la pratique des arts du cirque », confie Marie-Josée.

À leur retour, les étudiants de Concordia ont poursuivi leur travail en postproduction afin de présenter leur œuvre lors du 40e Festival des films de Concordia, qui a eu lieu du 2 au 4 mai dernier au Musée des beaux-arts de Montréal.

Grandement impressionnée par l’enthousiasme, l’ambition et le leadership de ces quatre cinéastes émergents, Marielle Nitoslawska, professeure à l’école de cinéma de l’université, formule les deux importants messages que propose ce documentaire : « D’une part, ce film évoque la valeur sociale de l’art à travers l’exploration et l’observation des différences culturelles. D’autre part, il nous amène à mieux comprendre comment l’éducation par les arts peut avoir un impact positif sur la vie des gens. »

« Nous avons pris tout notre temps, car nous voulions raconter la difficile réalité du quartier de Mexico où nous nous trouvions. »



Documentaire - Cirque Social




Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Documentaire - Cirque Social /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc