• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Design et construction d’un système de collecte des eaux pluviales

AVENIR Environnement



Design et construction d’un système de collecte des eaux pluviales
Université McGill

Animés du désir de traduire en actions le discours omniprésent sur l’économie de l’eau potable et désireux de promouvoir une gestion responsable de cette ressource, trois étudiants du campus Macdonald de l’Université McGill ont exploré le potentiel de la récupération des eaux pluviales. Leur ambition : alimenter les deux serres du centre de recherche en horticulture de leur campus autrement que par l’eau de l’aqueduc. Jusqu’à présent, force est d’admettre que le succès du système de collecte des eaux qu’ils ont conçu va bien au-delà de leurs espérances.

« L’eau potable devient une denrée extrêmement précieuse qu’il vaut mieux utiliser à bon escient. Économiser l’eau est une valeur dont nous faisons la promotion sur le campus Macdonald. Jamais auparavant elle n’avait cependant été mise en application de façon concrète. Le système de collecte des eaux pluviales créé par nos trois étudiants servira assurément de modèle dans l’enseignement du développement durable au sein de notre communauté », souligne Mark Lefsrud, professeur adjoint à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement à l’Université McGill.

Sadman Islam, secondé par Blake Bissonnette et Allison Busgang, a réalisé de toutes pièces un système complet d’irrigation qui permet de récupérer l’eau de pluie à partir du toit du bâtiment des services horticoles du campus, de l’acheminer dans un baril de 2500 gallons, de la filtrer, de l’entreposer et d’approvisionner deux serres. Le système est entièrement autonome et ne nécessite aucune intervention manuelle, de la collecte jusqu’à l’arrosage des plantes.

« Dans la nature, les plantes poussent grâce à l’eau des précipitations. Le fait de collecter de l’eau de pluie pour irriguer des plantes en serre au lieu d’utiliser de l’eau en provenance du réseau d’aqueduc municipal permet de revenir à la base, ce qui est bénéfique pour les plantes. Cette eau est naturelle et ne contient pas de minéraux ni de produits ajoutés », explique Jan Adamowski, lui aussi professeur adjoint à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement.

Les eaux pluviales récupérées n’ont pas besoin d’être traitées, ce qui réduit les coûts de l’installation. Cela sans compter les économies que le campus Macdonald a réalisées au cours de la dernière année en achetant moins d’eau à la Municipalité de Sainte-Anne-de-Bellevue, où il est situé.

Au départ, le système ne devait servir qu’à l’irrigation des deux serres du centre de recherche en horticulture. Au final, l’eau récupérée a également pu être utilisée pour arroser des jardins sur le campus. Le volume d’eau recueilli a été plus important que prévu, même si les concepteurs avaient basé leur calcul sur les précipitations annuelles dans le secteur.

Jan Adamowski croit donc que le potentiel de l’installation est encore plus grand. « Ce projet est un succès sur toute la ligne. Nous nous en inspirerons certainement dans la réalisation d’autres projets en développement durable sur le campus et nous envisageons d’étendre le système de collecte des eaux pluviales à d’autres bâtiments du campus. »



Design et construction d’un système de collecte des eaux pluviales



De gauche à droite : Sadman Islam, Allison Bugsgang et Blake Bissonnette


RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Design et construction d’un système de collecte des eaux pluviales /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc