• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréate
GALA FORCES AVENIR
2012


AVENIR 2012
AVENIR Arts, lettres et culture






Libérez les livres

AVENIR Arts, lettres et culture



Libérez les livres
Université Laval

Lorsqu’un auteur publie un livre, l’histoire qu’il raconte ne prend véritablement son envol qu’à travers les yeux et l’esprit d’un lecteur. Sans lecteur, il n’y a pas d’histoire. C’est justement pour permettre à de nombreuses histoires de prendre leur envol à travers les yeux du plus grand nombre de lecteurs possible que trois étudiantes de l’Université Laval ont mis sur pied le projet Libérez les livres. Inspirées du concept de bookcrossing, les étudiantes ont ainsi voulu favoriser la rencontre inattendue d’un passant et d’un livre.

Lancé en 2001, le concept du bookcrossing repose sur la volonté de faire voyager un livre en le libérant dans la nature. À partir d’un site Web, le libérateur inscrit son livre, obtient une étiquette, l’appose sur le livre qu’il laisse ensuite à l’endroit de son choix, espérant pouvoir suivre sa progression sur le Web. En ce qui concerne le projet de Gabrielle Brisebois, Catherine Blaquière et Mélise Brisebois, Libérez les livres, en plus de permettre à des lecteurs de s’accaparer un livre sans contrainte de temps ni de lieu pour ensuite le « relâcher », il innove sur certains aspects.

« L’originalité du projet vient du fait que nous avons réussi à le démarginaliser pour le rendre facilement accessible à toute la communauté. En invitant les individus, les commerces et les différents groupes de la ville à s’allier, nous avons créé un mouvement novateur et organisé », indique Gabrielle Brisebois.

S’étant tout simplement donné comme mission de répandre des livres afin de favoriser la lecture, de diffuser la culture et d’inviter les gens à communiquer leur amour du livre en le partageant, Libérez les livres connaît depuis sa création en 2011 un essor certain. Jusqu’à présent, la ville de Québec compte déjà presque 25 points de partage officiels, principalement des cafés, restos, pubs et lieux d’étude.

« À ce jour, ce sont plus de 4000 livres qui se sont retrouvés en circulation seulement dans la ville de Québec, et le projet grandit sans cesse », précise la porte-parole, qui ajoute que le projet s’établit graduellement ailleurs au Québec, comme à Montréal, Rimouski et Saint-Georges, ainsi qu’à l’étranger, ayant trouvé une antenne à Ajaccio, en Corse.

Tout comme le concept initial, Libérez les livres mise sur Internet (www.liberezleslivres.com) et les réseaux sociaux afin de faire rayonner le projet le plus possible. Également, les initiatrices ont obtenu une visibilité de choix en prenant part à l’événement « Liberté ! Liberté ? » organisé au Musée de la civilisation de Québec en novembre dernier, puis, plus récemment, en présentant le projet lors de la Nuit de la création tenue au Musée national des beaux-arts du Québec. À ces deux occasions, plusieurs centaines de personnes ont pu découvrir le projet et même s’approprier, à leur tour, l’espace d’une lecture entière, un livre qu’ils ont ensuite – c’est du moins ce qui est souhaité – remis en liberté.

« Notre projet permet à un public varié d’avoir accès gratuitement à diverses œuvres littéraires. Sa simplicité lui donne une grande envergure et des coûts de fonctionnement très bas, ce qui en fait un projet très ingénieux qui perdurera dans le temps », fait valoir Gabrielle Brisebois.



Libérez les livres




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Libérez les livres /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc