• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2011


AVENIR 2011
AVENIR Environnement






À Laval, buvons local!

AVENIR Environnement



À Laval, buvons local!
Université Laval

Chaque semaine, sur le campus de l’Université Laval, il se consomme environ 3000 bouteilles d’eau, dont à peine 50 % prennent le chemin du recyclage. En réaction à cette situation, des étudiants membres d’Univert Laval et du groupe Développement et paix de l’Université Laval ont mis en commun leurs efforts afin de sensibiliser toute la communauté universitaire aux enjeux éthiques, environnementaux et économiques de l’eau embouteillée. En mettant sur pied « À Laval, buvons local! », une campagne de valorisation de l’eau publique, les étudiants espèrent faire du campus une « zone libre d’eau embouteillée ».

« Cette campagne vise d’abord à informer les gens des avantages de la consommation d’eau publique, mais surtout à faire réaliser que les répercussions liées à l’eau embouteillée sont bien réelles et qu’elles pourraient constituer un problème grandissant dans les années à venir », explique la coordonnatrice de la campagne, Léa Cullen-Robitaille.

Partant du principe que l’eau publique est d’une excellente qualité et qu’elle est largement moins dispendieuse que l’eau embouteillée, la campagne « À Laval, buvons local! » s’est articulée autour de nombreuses actions. Parmi elles se trouve la proposition d’une solution de rechange durable et écologique. Ainsi, la SoftBottle, une gourde attrayante, pliable et réutilisable, a été mise en vente par plusieurs cafés étudiants.

Un sous-comité a aussi travaillé en collaboration avec le Service des immeubles afin de valoriser les fontaines d’eau sur le campus. Un projet d’ornement des fontaines, destiné à les rendre plus visibles, a pris forme cet automne et une vingtaine de dispositifs en bec de cygne, facilitant le remplissage des gourdes, ont été installés sur les fontaines.

« Côté visibilité et publicité, deux fresques ornent les couloirs souterrains de l’Université, une trentaine d’affiches informatives ont été apposées sur les babillards et une page Facebook de la campagne a été créée », indique la coordonnatrice, en ajoutant qu’une conférence a été organisée dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau et qu’un kiosque d’information a aussi été installé.

Finalement, la campagne a fait circuler une pétition afin d’obtenir l’appui du plus grand nombre de personnes possible. Près de 3000 signatures ont été recueillies et la pétition a été remise au recteur de l’Université, Denis Brière. « Par cette pétition, nous demandons à la direction de faire de l’Université Laval le premier campus francophone en Amérique du Nord à bannir la vente d’eau embouteillée. Elle a été remise en mars dernier et a été très bien accueillie », souligne Léa.

Forte de ses résultats, la campagne a aussi trouvé écho dans plusieurs autres universités du Québec. Les porte-parole du projet ont participé à diverses activités en partageant leur expérience. Plusieurs universités ont ensuite choisi de mettre la gourde SoftBottle en vente lors de leur propre campagne promotionnelle.

Battant son plein, la campagne « À Laval, buvons local! » est loin d’être terminée. Les actions entreprises l’an dernier se poursuivent et les étudiants responsables du dossier ne lâcheront le morceau que lorsqu’ils auront atteint leur objectif de faire de l’Université Laval une zone libre d’eau embouteillée.



À Laval, buvons local!




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / À Laval, buvons local! /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc