• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Café CAUS

Affaires et vie économique



Café CAUS
Université de Sherbrooke

Tout change, même les goûts alimentaires. Et la communauté étudiante de l’Université de Sherbrooke ne fait pas exception à la règle. C’est justement pour lui donner accès à une offre plus variée et de meilleure qualité, tout en cherchant à se substituer à l’ancien concessionnaire alimentaire du campus, qu’une dizaine d’étudiants de cette même université ont constitué la coopérative de solidarité alimentaire Café CAUS. Ainsi, depuis août 2009, Café CAUS sert 1 000 repas quotidiennement, emploie 50 personnes et réinvestit ses profits dans la communauté universitaire. Une sorte de recette gagnant-gagnant!

Si le sondage 2006 de la revue Maclean’s classait l’Université de Sherbrooke comme la première université francophone à son palmarès, elle n’en confirmait pas moins que les services alimentaires de l’établissement faisaient piètre figure. Il n’en fallait pas plus pour amener une poignée d’étudiants à vouloir modifier la situation. Et quoi de mieux que l’échéance, au printemps 2009, du contrat du concessionnaire alimentaire pour proposer une nouvelle option.

« Il s’agissait évidemment d’un projet de grande envergure, puisqu’on parle d’un chiffre d’affaires de plus de trois millions de dollars, de 50 employés, de six points de service répartis sur le campus et même d’un service de traiteur », relate Christelle Lison, vice-présidente actuelle du conseil d’administration de la coopérative.

Sans perdre de temps, les étudiants se mettent alors au travail, élaborant avec minutie un solide plan d’affaires et s’entourant de différents partenaires afin du donner de la crédibilité et du professionnalisme à leur démarche. « Le modèle coopératif nous apparaissait comme la meilleure solution pour une telle organisation implantée dans un milieu universitaire », précise pour sa part la présidente du conseil d’administration, Kristalna Vincent.

Puis, il fallait trouver du financement afin d’assurer le démarrage des opérations si l’entreprise obtenait le mandat avec l’Université. Réussissant par divers moyens à amasser 250 000 $ en plus de dénicher un solide bailleur de fonds, le Café CAUS négocie finalement, de gré à gré, l’obtention du contrat de services alimentaires pour cinq ans, soit jusqu’en 2014.

« C’est ainsi que le 14 août 2009, nous étions fin prêts pour prendre ce virage innovateur et proposer à la communauté universitaire une nouvelle formule », s’enorgueillit la vice-présidente, ajoutant que le Café CAUS voit grand, car l’entreprise travaille à la mise sur pied d’un bistro.

Mais si les étudiants de l’Université de Sherbrooke y ont gagné en qualité, c’est aussi en avantages sociaux qu’ils y trouvent leur compte. Étant une coopérative de solidarité, le Café CAUS se fait un devoir d’investir dans la bonne santé de la vie universitaire. Ainsi, la coopérative a commandité de nombreux événements et projets étudiants, dont des tournois sportifs, les activités de la rentrée, les équipes du Vert & Or et même des conférences et des colloques. Des étudiants se servent aussi de la structure du Café CAUS comme terrain d’études afin de réaliser des travaux à partir de ce modèle d’affaires et ainsi chercher à l’améliorer.

« Dès le début de cette aventure, nous ne voulions pas uniquement donner des services à la communauté étudiante, mais bien en faire partie de manière intégrante. Je crois que nous y sommes parvenus jusqu’à maintenant », assure Kristalna Vincent.



Café CAUS




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Café CAUS /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc