• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Joan Christiansen

Personnalité 1er Cycle



Joan Christiansen

Une étudiante engagée envers les femmes d’ici et d’ailleurs

En mars 2009, dans le cadre de la Commission sur la condition de la femme, Joan Christiansen, alors inscrite à McGill en études multidisciplinaires, a pu se glisser, pendant un instant, dans le siège du Canada à la salle de conférence de l’organisation des Nations Unies à New York (ONU). « C’est un siège que j’aimerais occuper à nouveau », soutient la jeune femme qui rêve de faire partie de la délégation du Canada à l’ONU.

Pour elle, il ne fait aucun doute que cette organisation mondiale peut avoir une influence pour améliorer la qualité de vie des citoyens de partout sur la planète. Elle milite déjà pour que les dirigeants internationaux s’inspirent fortement des conventions, traités et résolutions votés par les membres de l’ONU dans leur réglementation nationale. « Les conventions internationales peuvent être appliquées localement. Elles peuvent même avoir préséance sur les lois en vigueur si les dirigeants le décident, » assure-t-elle.

Joan entend même poursuivre sa formation en droit international afin de contribuer à l’intégration des principes établis par l’ONU dans la législation nationale de différents pays. À l’automne 2009, elle a débuté une formation à Osgoode Hall Law School de l’Université York.

Ce faisant, elle espère faire la promotion d’une plus grande égalité entre les sexes, de meilleures conditions de vie pour les femmes et d’un respect constant des droits humains, trois enjeux qui lui tiennent particulièrement à cœur et qu’elle connaît déjà en profondeur. « Depuis plusieurs années, Joan a travaillé sans relâche pour informer ses pairs de l’Université McGill à propos des problématiques vécues par les femmes du monde, » fait valoir Marguerite Deslauriers, directrice du McGill Centre for Research and Teaching on Women.

En septembre 2006, Joan fondait d’ailleurs l’organisme Women Without Borders, afin d’attirer l’attention de la population étudiante de l’Université McGill sur la situation des femmes d’ici et d’ailleurs. Elle espère ainsi créer une nouvelle forme de solidarité féminine. « Notre organisation ne souhaite pas montrer les femmes comme des victimes qui attendent qu’on leur vienne en aide, mais plutôt comme des êtres d’action qui n’hésitent pas à s’engager dans leur communauté pour faire bouger les choses », soutient celle qui occupe toujours la présidence de l’organisme.

Régulièrement, Women Without Borders présente des événements qui vont dans ce sens : panel des femmes engagées en politique, conférence sur les femmes en science, témoignages des femmes ayant vécu des conflits, ateliers sur le leadership au féminin et autres. « Le succès de ces événements peut largement être attribué au professionnalisme remarquable de Joan, à ses habiletés de communicatrice et à son sens de l’organisation, » affirme Mme Deslauriers.

« Women Without Borders se démarque sur le campus de notre université comme étant un groupe de jeunes femmes engagées qui travaillent activement pour faire changer le monde en misant sur la collaboration et la coopération entre des femmes de tout horizon, » renchérit Sarah Flatto, vice-présidente des affaires externes pour International Relations Students’ Association of McGill.

« D’ailleurs, reprend-elle, je suis impressionnée par la grande maturité de Joan. Elle a un idéal et elle le poursuit en faisant preuve d’une éthique exemplaire. Déjà, elle a accompli beaucoup plus que la plupart de ses pairs pour améliorer notre société, localement et globalement. »



Joan Christiansen




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Joan Christiansen /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc