• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2005


AVENIR 2005
Environnement






Quiets - Motoneige écologique

Environnement



Quiets - Motoneige écologique
Le Québec compte plus d’un million d’amateurs de motoneige qui, beau temps, mauvais temps, pratiquent avec passion ce loisir bien de chez nous. Malheureusement, le bonheur des uns fait également le malheur des autres. Ainsi, en plus d’exaspérer bon nombre de résidants et d’amants de la nature, la motoneige se révèle être un véritable désastre pour l’environnement. Saviez-vous que le moteur deux-temps d’une motoneige conventionnelle rejette plus d’hydrocarbures nocifs pour l’environnement en une heure que ne le fait une voiture pendant toute une année?
C’est avec le désir de trouver une solution aux problèmes de pollution atmosphérique et sonore imputables à la motoneige qu’une douzaine d’étudiants en génie de l’École de technologie supérieure (ÉTS) ont décidé, il y a deux ans, d’unir leurs efforts. Leur but : faire de la motoneige un véhicule plus respectueux de l’environnement tout en préservant son agrément de conduite.
« Pour y parvenir, nous nous sommes attaqués aux trois grands points faibles de la motoneige, soit son bruit élevé, sa forte consommation d’essence et son haut taux d’émanation », explique Alexandre Jutras, un des étudiants prenant part à l’aventure.
Baptisé QUIETS, le projet a ainsi opté pour une approche pragmatique et réaliste visant à convertir une motoneige conventionnelle avec un minimum de transformations. Les modifications, qui ne devaient pas viser des composantes d’origine majeures, devaient aussi pouvoir être réalisées à un coût relativement bas afin d’intéresser l’industrie et les consommateurs.
Les efforts des étudiants ont porté fruit. Le prototype de la motoneige QUIETS comporte des améliorations qui diminuent spectaculairement le niveau de pollution. « Nous avons muni le moteur d’un système d’injection directe d’essence comprenant une nouvelle tête, une pompe à air ainsi qu’un contrôleur électronique. L’équipe a aussi réussi à réduire la consommation du moteur en régularisant la quantité d’essence injectée et en mettant au point un mélange combustible presque idéal, comptant 14,7 parties d’air pour une partie d’essence. Finalement, pour réduire le bruit, des mousses insonorisantes ont été ajoutées sous les panneaux recouvrant le moteur. Le système d’échappement d’origine a aussi été muselé en remplaçant la deuxième sortie de l’échappement par deux chambres d’expansion distinctes », explique Alexandre Jutras.
À la suite de ces modifications, les résultats ont été si probants que la motoneige QUIETS a remporté plusieurs distinctions, dont une première place en accélération et en manœuvrabilité, une deuxième place pour les coûts de modification et une troisième place pour le bruit, lors de la tenue du Clean Snowmobile Challenge, une compétition d’envergure ayant lieu chaque année aux États-Unis. Encouragée par cette belle performance, l’équipe QUIETS est déterminée à redoubler ses efforts pour concevoir des modifications encore plus prometteuses.
Mais l’avenir de la motoneige QUIETS ne dépend pas seulement de ses performances techniques : il lui faudra aussi séduire les amateurs et l’industrie. L’équipe est très consciente de cette nécessité. « Nous misons beaucoup sur la conscientisation du public et la promotion de nos avancées technologiques. Nous avons exposé notre véhicule au Salon des sports récréatifs motorisés et avons fait quelques démonstrations au Vieux-Port de Montréal. Ces sorties nous permettent d’exposer notre démarche et de montrer aux visiteurs que nos modes de vie ont une incidence directe sur l’environnement. Il est d’ailleurs très stimulant de constater à quel point le public et les médias s’intéressent à ce projet », confirme le porte-parole.
« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de révolutionner le loisir de la motoneige en développant un projet qui non seulement intéressera les amateurs et contribuera à la sauvegarde de l’environnement, mais répondra aussi aux attentes des opposants à la motoneige qui aspirent à des campagnes propres et tranquilles », ajoute-t-il.
Les concepteurs de la motoneige QUIETS ont raison d’être optimistes puisque leur concept a tout pour intéresser l’industrie. En effet, selon les premières estimations réalisées, il n’en coûte que 1 300 $ pour convertir une motoneige standard en un véhicule récréatif qui consomme très peu, ne produit pratiquement pas d’émissions polluantes et émet beaucoup moins de bruit qu’une motoneige conventionnelle. Et le meilleur dans tout cela est que la motoneige offre les mêmes performances qu’un modèle d’origine!
« Les technologies utilisées par les étudiants à la tête de QUIETS constituent, à mon avis, une très bonne orientation en vue d’améliorer les côtés néfastes de la motoneige. Elles ont déjà fait leurs preuves dans le domaine automobile. Les appliquer à un moteur deux-temps représente un défi majeur, mais cela aura assurément un impact bénéfique sur l’environnement », soutient à son tour Sylvain Matte, président de la firme Matech technologie, commanditaire du projet QUIETS.


Quiets - Motoneige écologique



Liste des membres du projet:

Alexandre Jutras, Alexandre Pelletier, Éric Blouin, Étienne Schinck, Fanny Lajeunesse, Hugo Lessard, Martin Thibault, Mathieu Bellavance, Patrice Loyer, Philippe Meilleur, Rémi Surprenant et Ricardo Claveau.
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Quiets - Motoneige écologique /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc