• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2005


AVENIR 2005
Société, communication et éducation






Scientitruc - Folie technique

Société, communication et éducation



Scientitruc - Folie technique
À l’École Polytechnique de Montréal, les étudiants ne font pas que résoudre des équations compliquées ou réaliser des expériences en laboratoire. Depuis plusieurs années, une super équipe de jeunes, sans cesse renouvelée, s’investit à fond au sein de l’organisme Folie Technique, dont la mission est de rendre la science et l’ingénierie accessibles aux jeunes âgés de 9 à 15 ans. Et pour y parvenir, tous les moyens sont bons. C’est ainsi que quatre étudiants ont pris l’initiative de fonder Scientitruc, un journal de vulgarisation scientifique destiné à assurer le lien entre l’organisme et sa clientèle cible tout au long de l’année.
« J’ai été extrêmement impressionné par la qualité et la rigueur qui caractérisent ce journal », s’exclame tout bonnement Richard Labib, professeur adjoint au Département de mathématiques et génie industriel de Polytechnique. « Tout en alliant humour et vulgarisation, poursuit-il, les articles s’y retrouvant ne peuvent que développer l’éveil scientifique des jeunes. De plus, de nombreuses illustrations jalonnent le journal, ce qui en fait un outil pédagogique des plus intéressants et des plus dynamiques. »
Voilà d’ailleurs là un des objectifs poursuivis par l’équipe de Scientitruc. Complètement branché sur les sciences, le journal propose des activités à la fois éducatives et stimulantes. Les étudiants et les professeurs ayant collaboré à la rédaction ont pris soin d’utiliser un langage et une approche qui conviennent aux jeunes et à leur niveau de compréhension scientifique. La publication leur permet ainsi de s’initier à différents concepts scientifiques tout en s’amusant.
« Par ailleurs, le journal peut servir aux enseignants qui désirent éveiller leurs élèves à la science puisqu’il propose aussi des démonstrations et vulgarise adéquatement certains principes qui autrement demeureraient abstraits », indique avec fierté Thanh-Thuy Vo Thang, une des fondatrices de Scientitruc.
Le premier numéro de Scientitruc a été tiré à 1 000 exemplaires, qui ont tous été distribués gratuitement dans 70 écoles de la région montréalaise. Sa parution a été rendue possible grâce à la participation de nombreux bénévoles – auteurs, correcteurs, graphistes et éditeurs –, qui ont produit un journal de facture très professionnelle. « Les éditeurs ont fait preuve de beaucoup de débrouillardise en réussissant à trouver les commanditaires nécessaires pour permettre une impression sur papier journal de qualité et assurer un premier tirage aussi important », commente Richard Labib.
L’engouement qu’a généré le premier numéro de Scientitruc a été tel que les concepteurs du journal ont décidé de le rendre disponible en ligne à l’adresse de Technique (www.folietechnique.qc.ca). « Des enseignants nous ont même écrit pour savoir s’il existait d’autres parutions de Scientitruc, disant que leurs élèves s’arrachaient les copies qu’ils avaient en main. Pour nous, c’est très gratifiant », affirme Thanh-Thuy Vo Thang.
Chaque année, l’organisme Folie Technique, duquel est issu Scientitruc, rejoint par l’entremise de ses activités plus de 11 000 jeunes du primaire et du secondaire. Au programme : ateliers scientifiques offerts dans les écoles, journées scientifiques, visites guidées de l’École Polytechnique et de ses impressionnantes installations.
L’organisme offre aussi chaque été un camp de jour scientifique qui accueille pas moins de 700 jeunes dans les locaux de l’École Polytechnique. Animé par des moniteurs bénévoles (des étudiants de premier cycle dans tous les domaines du génie), le camp propose aux jeunes des jeux, des expériences et des ateliers à caractère scientifique. Les participants ont ainsi la chance de côtoyer de « grands » scientifiques qui ne demandent pas mieux que de partager leur passion pour la science. Cependant, comme le camp ne dure qu’une semaine et que le monde des sciences est très vaste, les moniteurs ont cherché à garder le contact avec leurs jeunes campeurs, histoire de continuer à éveiller et à soutenir leur intérêt pour la science pendant toute l’année. C’est ainsi qu’est né le journal de vulgarisation Scientitruc.
« Ce journal est la suite logique de l’excellent travail accompli pour le camp par les étudiants de la Polytechnique. Les articles qui y sont présentés intéressent les jeunes, attirent leur attention et piquent leur curiosité tout en leur offrant la possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances », souligne à son tour Francine Cournoyer, technicienne à l’École Polytechnique de Montréal.
En raison des réactions élogieuses qu’il suscite et des nombreuses perspectives d’engagement qu’il offre aux étudiants du baccalauréat, le Scientitruc occupera désormais une place importante au sein des projets de Folie Technique.


Scientitruc - Folie technique



Liste des membres du projet:

Evgenia Mushkatin, Jaber Tawil, Thanh-Thuy Vo Thang et Ziad Hanna.
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Scientitruc - Folie technique /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc