• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2005


AVENIR 2005
Sciences et applications technologiques






Projet Étudiant de Robotique et d'Ingénierie de l'Université de Sherbrooke

Sciences et applications technologiques



Projet Étudiant de Robotique et d'Ingénierie de l'Université de Sherbrooke
Captain Basile est tout un personnage! À la fois sprinter émérite, curiosité scientifique appréciée des jeunes et mascotte occasionnelle de l’Université de Sherbrooke, Captain Basile fait beaucoup parler de lui ces temps-ci… Et pour cause! Captain Basile est un robot exceptionnel élaboré de toutes pièces par le Projet Étudiant de Robotique et d’Ingénierie de l’Université de Sherbrooke (PÉRIUS). Mais qu’est-ce qui fait de Captain Basile un « robot » à part?
À première vue, pas grand-chose : il s’agit d’une petite machine trapue, dotée de six grosses pattes musclées. Rien à voir avec les robots des films de science-fiction. Mais dès qu’il se met à bouger, Captain Basile montre bien qu’il fait partie d’une classe à part. Il bouge et court avec aisance… comme s’il était vivant!
« Malgré les efforts déployés en robotique mobile, les robots mobiles sont encore lents et pas toujours très agiles. C’est pourquoi nous avons voulu créer un robot rapide et agile pour qu’il puisse se déplacer sur tous les terrains et, éventuellement, servir lors d’opérations d’exploration, de déminage, de recherche scientifique et de sauvetage », explique Marc-André Roux, un des concepteurs de Captain Basile.
Résultat? Un robot marcheur dont le mécanisme de locomotion est assuré par des actionneurs pneumatiques, ce qui se distingue grandement des approches courantes en robotique mobile. Autre innovation, Captain Basile est doté d’amortisseurs aux épaules, d’une carte de gestion intelligente de l’alimentation électrique et d’un système de balises avec redondance. Tous les systèmes composant le robot ont été entièrement conçus par les étudiants.
Créé en vue du Walking Machine Challenge (WMC), une compétition universitaire internationale de la Society of Automobile Engineers (SAE), Captain Basile a tout de suite montré sa supériorité. Pouvant courir à une vitesse de 1,11 m/s, il s’est montré cinq fois plus rapide que ses concurrents. Il a d’ailleurs raflé trois des cinq prix spéciaux : Best Technical Report, Best Use of Engineering Methods et Most Innovative Design.
Ces belles performances, Captain Basile les doit à l’ingéniosité de ses concepteurs, qui ont fait appel à des théories de pointe, dont la simulation informatique et l’intelligence « préflexe », qui gère l’interaction entre l’environnement et le robot. Pas moins de 1 500 heures de simulation par ordinateur ont été nécessaires pour optimiser la distribution de la masse et pour déterminer la position et l’orientation optimale à donner aux pattes, la force des actuateurs ainsi que la raideur des éléments élastiques. D’ailleurs, le caractère novateur de cette approche a été reconnu au WMC par le prix Most Innovative Design ainsi qu’à la conférence MechRob, par le prix Student Award for Outstanding Contribution.
Si l’équipe est très fière de sa « vedette » de la robotique, elle est surtout contente que son travail ait permis de jeter les bases d’un laboratoire de recherche en robotique. « L’équipe du PÉRIUS s’est comportée comme un laboratoire de recherche en émergence en formant une équipe multidisciplinaire et en réussissant à amasser un budget de 60 000 $ pour soutenir ses travaux », assure François Michaud, professeur agrégé de l’Université de Sherbrooke et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en robotique mobile et systèmes intelligents autonomes.
Il insiste aussi sur le fait que les membres ont fait état de leurs réalisations lors d’importantes conférences scientifiques sur la robotique (MechRob, CLAWAR et IROS) où il est très rare que des étudiants présentent leurs travaux, ce qui, selon lui, confirme le caractère novateur de leur démarche.
Présenter Captain Basile dans les écoles primaires et secondaires de la région de Sherbrooke se révèle sans doute toutefois encore plus satisfaisant pour l’équipe. Le robot semble en effet beaucoup intéresser les jeunes, et les membres du PÉRIUS en profitent pour éveiller l’intérêt des élèves pour les sciences et le génie.
Ces temps-ci, Captain Basile peut être admiré sur le site Internet de l’équipe du PÉRIUS (www.perius.gel.usherbrooke.ca), très complet, où on diffuse les derniers développements du projet. C’est sans doute la meilleure façon de l’apercevoir puisque Captain Basile est très occupé à visiter ses partenaires et à effectuer des apparitions lors de divers événements.
L’emploi du temps des membres du PÉRIUS est donc très chargé, mais ils ne sont pas près de ralentir : « Il reste beaucoup à faire dans le domaine de la robotique mobile. Une approche comme la nôtre est essentielle pour que le Québec reste un joueur important et compétitif dans le domaine des technologies de pointe », explique Marc-André Roux.


Projet Étudiant de Robotique et d'Ingénierie de l'Université de Sherbrooke



Liste de membres du projet:

Alexis Lussier-Desbiens, Éric Lespérance, Marc-André Lavoie, Marc-André Roux et Philippe Fauteux.
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Projet Étudiant de Robotique et d'Ingénierie de l'Université de Sherbrooke /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc