• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2005


AVENIR 2005
Arts, lettres et culture






Capteur de rêves

Arts, lettres et culture



Capteur de rêves
Derrière chaque rêve, il y a toujours un ou des individus. Devant chaque rêve, il y a toujours un ou plusieurs obstacles. Maintenant, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), devant chacun des rêves des étudiants, qu’ils soient artistes ou organisateurs de projets, il y a Capteur de rêves. Cette organisation fondée par des étudiants s’engage à offrir des plates-formes de diffusion à la communauté de cette université. Elle a ainsi favorisé, depuis le début de ses activités à l’été 2002, l’éclosion de plus d’une trentaine de projets étudiants.
Né pour faciliter l’émergence de projets artistiques, Capteur de rêves est le premier et le seul centre étudiant de promotion des arts et de la culture établi dans une université québécoise. Selon Enrico Carontini, doyen de la faculté des lettres, langues et communications, cet élément distinctif exprime parfaitement bien le caractère novateur de l’UQAM. « C’est reconnu, à l’UQAM, ça bouge, et c’est en grande partie grâce à Capteur de rêves. Les activités et les services de ce groupe contribuent à faire de notre université un endroit unique sur les plans culturel et social », mentionne-t-il avec une fierté non feinte.
« Les instigateurs de Capteur de rêves ont élaboré ce projet après avoir constaté un besoin criant en matière de promotion, de recherche de financement et d’espaces de diffusion », rappelle Josée Gaudreault, responsable du développement pour l’organisation. « Depuis, poursuit-elle, le projet a beaucoup évolué et a connu un essor remarquable; il a tissé des liens concrets et solides avec différents partenaires et est maintenant pleinement reconnu au sein de la communauté universitaire. »
Concrètement, les plates-formes de diffusion instaurées par Capteur de rêves se matérialisent sous différentes formes. D’une part, il y a L’Informateur, un bulletin d’information hebdomadaire gratuit où sont annoncées les activités des diverses associations étudiantes de l’UQAM. « Plus de 50 organisations de l’UQAM ont bénéficié des services de L’Informateur, qui a fêté sa 50e parution en mars dernier », relate la responsable du développement.
Il y a aussi le Fébriloscope, le ciné-club de l’UQAM. « La naissance du Fébriloscope a permis à nombre de cinéastes étudiants de présenter leurs œuvres devant public. Un partenariat avec l’ONF nous permet d’offrir des projections dans une salle de qualité, et nous attirons en moyenne 70 spectateurs par séance », explique Josée Gaudreault.
Plus récemment, l’équipe de Capteur de rêves a aussi mis en place, en collaboration avec la radio étudiante CHOQ.FM, la Galerie d’en face, une galerie d’art virtuelle où les étudiants peuvent exposer gratuitement. Une vingtaine d’étudiants présentent déjà leurs œuvres sur le site Web et de plus en plus d’artistes montrent de l’intérêt envers le projet.
Et ce n’est pas tout. Au cours de l’année, deux nouveaux projets seront implantés. Il s’agit de Caméléon, le premier festival du film étudiant de l’UQAM, et de la Banque de compétences étudiantes. Regroupant des noms et des profils d’étudiants ayant des compétences en communication, en graphisme, en organisation d’événements, en conception Web, en arts, en techniques de scène ou autres, cette banque sera publicisée au sein de l’UQAM et éventuellement à l’extérieur.
« Par l’entremise de nos projets permanents, mais aussi grâce à notre service de soutien, nous avons contribué à la tenue d’expositions et de lancements, au montage de publications, à l’organisation de pièces de théâtre et de spectacles, et à bien d’autres choses. Et nous n’avons pas l’intention de ralentir car nous avons l’intention d’instaurer au minimum un nouveau projet de diffusion par année », souligne la porte-parole de l’organisation.
« L’ensemble des initiatives soutenues par Capteur de rêves témoigne d’un réel souci de démocratisation des pratiques culturelles dans le milieu étudiant et d’une très grande capacité d’invention de nouveaux moyens pour la mettre en œuvre. Je ne peux donc que saluer cette expérience audacieuse », s’enthousiasme Jacques Pelletier, président du Syndicat des professeurs et professeures de l’UQAM.
La croissance de Capteur de rêves est principalement le fruit de l’engagement d’une vingtaine d’étudiants bénévoles, appuyés par une permanence étudiante constituée de cinq personnes. Récemment, l’organisation a aussi commencé à accueillir des stagiaires du baccalauréat en communication, et plusieurs autres offrent leurs services pour participer à différents projets. « Nous ne cessons d’établir toutes sortes de liens avec les cafés étudiants, les départements, les facultés, les rectorats et même les syndicats. Nous sommes heureux de constater à quel point les étudiants et tous ceux qui gravitent autour d’eux se sentent concernés par la promotion des arts et de la culture. Capteur de rêves est lancé, et c’est maintenant impossible de l’arrêter », conclut avec ambition Josée Gaudreault.


Capteur de rêves



Liste des membres du projet:

Andréanne Pouliot, Anne Martineau, Annie-Claude Richard, Antoine Roy-Larouche, Audrey Fillion, Bruno Bouchard, Chantal Grand Maison, Cybel Richer-Boivin, Dominic Gélineau, Émilie Hermitte, Geneviève Gariépy, Isabelle Henripin, Israël Bénédicte, Jacques N’Galland, Jean-François Forget, Josée Gaudreault, Laetitia Shaigetz, Lili-Anne Beaulac, Marc-André Dinelle, Marc-André Poirier, Marie-Marcelle Dubuc, Mathieu Dubois, Olivier Gladu, Patrick Charrette-Dionne, Patrice Houle, Valérie Bernier, Valérie Lauzier, Valérie Pagé, Valérie Savard, Vincent Lamontagne et Yannick Richer.
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Capteur de rêves /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc