• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2006


AVENIR 2006
Arts, lettres et culture






Festival international du texte court de Sherbrooke

Arts, lettres et culture



Festival international du texte court de Sherbrooke
En 2004, Thierno Souleymane Barry quitte sa Guinée natale pour entreprendre un doctorat en droit à l’Université de Sherbrooke. Mais une autre passion l’anime : l’écriture. Inspiré par un festival guinéen auquel il a déjà participé, Les rencontres poétiques internationales de Conakry, il décide de fonder le Festival international du texte court de Sherbrooke, dont la première présentation a connu un franc succès.

Il est primordial de revenir quelques années en arrière pour comprendre les motivations du jeune homme. Membre de l’organisation du festival littéraire africain depuis 2000, il a découvert ce qu’était le plaisir d’élaborer un tel événement. « Parce que je voyais que ce genre de festival fonctionnait bien en Afrique, j’ai eu l’idée d’en faire un à Sherbrooke », précise son fondateur. C’est ainsi que, du 20 au 26 mars dernier, s’est déroulée cette grande première sous le thème « Plumes au vent ».

Afin d’attirer les participants, l’instigateur du projet a misé sur un critère particulier : le format court, c’est-à -dire une page à l’écrit ou cinq minutes à l’oral. Ce choix judicieux a procuré à l’événement un rayonnement insoupçonné, attirant plus de 80 auteurs venus des États-Unis, de l’Ontario mais aussi de partout au Québec. La scène locale de Sherbrooke a notamment été grandement représentée. Une belle occasion pour tous ces artistes de partager leurs savoirs et leurs cultures et, pour la relève, de se faire connaître et de côtoyer les plus expérimentés.

Doté d’un esprit d’initiative aiguisé et d’un penchant contagieux pour la littérature, Thierno souhaitait avant tout partager le plaisir des mots, sous toutes leurs formes. Une place de choix a donc été accordée aux poèmes, aux contes et aux nouvelles dans ce rassemblement culturel qui décloisonne résolument les genres littéraires. Le concours mis en place durant le Festival a d’ailleurs connu un net retentissement : des 137 textes reçus, dont 51 textes courts et 86 poèmes, certains provenaient d’aussi loin que la France, la Belgique, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Rwanda et la Guinée.

Le jeune homme a aussi eu la bonne idée de conjuguer la littérature à d’autres formes d’art, telles que la peinture, la musique et le théâtre. Au programme figuraient ainsi plusieurs activités hors de l’ordinaire : des ateliers littéraires, lectures publiques théâtrales, récitations de poèmes dans les autobus, expositions, et même une bibliothèque ambulante. Cette approche inédite a particulièrement plu aux festivaliers, qui ont ainsi pu apprécier la magie des mots dans une grande variété d’œuvres.

Il était de surcroît essentiel aux yeux de Thierno de créer un projet rassembleur. Lui-même membre des Plumes de l’ombre, un collectif d’auteurs qui participe à l’organisation du festival, Thierno a su s’entourer de plus de 65 bénévoles, motivés et aussi passionnés que lui. Il a également obtenu l’appui matériel et financier de 35 associations et clubs associés, déjà bien ancrés dans le circuit littéraire régional. Les Éditions du vent, les Productions Littorale, l’Association des auteures et auteurs des Cantons-de-l’Est et le Conseil de la culture de l’Estrie sont au nombre des généreux partenaires qui ont contribué au succès des différentes activités du festival, la plupart ayant attiré un auditoire inespéré. C’est en effet pas moins de 2 500 amateurs de littérature qui ont pu déambuler dans les rues animées de Sherbrooke, au milieu des ateliers, conférences et séances de lecture. Dans un centre-ville transformé et totalement revitalisé par cet événement des plus surprenants… à la plus grande joie des commerçants.

Au terme de sa première présentation, le Festival international du texte court de Sherbrooke a atteint ses objectifs avec brio. Et le futur s’avère des plus prometteurs, puisque son fondateur compte bien explorer de nouvelles avenues pour assurer le rayonnement de cette fête littéraire sans pareille. Peut-être une affiliation avec d’autres événements culturels, dans les Cantons-de-l’Est ou ailleurs dans la francophonie…

Pour l’avenir, Thierno Souleymane Barry rêve déjà de bâtir un pont entre son festival et celui de Conakry, qui l’a incité à se lancer dans cette belle aventure. Une chose est sûre, le jeune homme continuera à partager sa passion de l’écriture et à faire voyager les mots au-delà des frontières…


Festival international du texte court de Sherbrooke



Liste des membres du projet:

Andréanne Larouche, Émilie Bourque-Bélanger, Étienne Provencher-Rousseau, Jacinthe Laforte, Jean-Denis Morin, Jean-François Vachon, Julie Lemelin, Ludivine Caussan, Martin Roy, Pier-Ann, Pier-Olivier Boudreault, Simon Leclerc et Thierno Souleymane Barry.
RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


Voir la galerie vidéos

PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Festival international du texte court de Sherbrooke /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc