• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2016
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Club des Alliés

École secondaire Grande-Rivière
Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais





 
Club des Alliés

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Club des Alliés
École secondaire Grande-Rivière

L’adolescence est une période charnière de quête d’identité à tous les niveaux. Imaginez quand on se questionne, en plus, sur son identité sexuelle. Afin de briser l’isolement, mais aussi dans le but de faire évoluer les mentalités par rapport à la situation des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT), des élèves de l’École secondaire Grande-Rivière ont formé, il y a 4 ans, le Club des Alliés. Les élèves se rencontrent sur une base régulière pour partager leurs questionnements et leurs préoccupations, dans un espace ouvert et sans jugement. Ensemble, ils organisent également chaque année la Semaine contre l’homophobie lors de laquelle des centaines d’élèves témoignent leur solidarité envers les LGBT.

Chaque année depuis 4 ans, le nombre de participants aux rencontres du Club des Alliés augmente, signe que le besoin est bien présent. Les élèves se regroupent, donc, sur l’heure du dîner, afin de discuter entre eux d’identité sexuelle et d’homophobie, et ce, en toute confiance. Certains élèves sont homosexuels, d’autres se questionnent sur leur identité sexuelle, et d’autres encore sont hétérosexuels, mais solidaires envers la cause.

Lors des rencontres, d’ailleurs, la question de l’orientation sexuelle de chacun n’est jamais posée. Les personnes qui le désirent peuvent aborder la question d’elles-mêmes, sans jugement.

Un enseignant, Mathieu Blais-Fortin, accompagne les élèves lors des rencontres en guidant les discussions et en proposant des thèmes. Toutefois, les élèves prennent de plus en plus de leadership au sein du Club. Ce sont eux qui organisent la Semaine contre l’homophobie, chaque année en mai. Bon an, mal an, sur les 1 650 élèves de l’école, plus de 450 arborent les triangles de feutrine mauve en guise de solidarité, et, l’an dernier, plus de 300 ont signé la pétition contre l’homophobie et une centaine de jeunes ont participé au photomaton qui leur permettait d’exprimer leur soutien de façon créative.

Par ailleurs, Nicolas Séguin, qui est membre du Club, a pris l’initiative cette année de mettre en place une campagne de sensibilisation dans l’école. Avec Ariane Côté, aussi membre des Alliés, ils ont répertorié une trentaine de termes et de propos péjoratifs utilisés dans le langage courant et ont ensuite créé des banderoles. « Ça a permis à plein de gens de réaliser que certains mots qu’ils utilisaient banalement pouvaient être blessants pour d’autres personnes », explique Nicolas.

L’importance qu’un tel groupe existe au sein de l’École secondaire Grande-Rivière est indéniable. Certains jeunes ne se comprennent pas ou ne s’acceptent pas au niveau de leur identité sexuelle, ce qui peut les mener vers l’isolement et la détresse. Les problèmes de désengagement et de santé mentale qui en résultent mènent d’ailleurs souvent au décrochage scolaire, à la dépression ou au suicide. Le nombre de tentatives de suicide chez les gays et lesbiennes serait 7 fois plus élevé que chez les hétérosexuels et plus de 25 % des LGBT ont déjà eu des idées suicidaires. Pour soutenir ces jeunes et prévenir ces dérapages, le Club des Alliés est un outil puissant.

Les Alliés offrent à des jeunes touchés de près ou de loin par la situation des LGBT – ils sont plus de 17 membres cette année – un espace sécuritaire qui brise leur isolement en plus de contribuer à un changement de culture dans l’école. « Mes meilleurs amis sont membres des Alliés », confiait Émilie Guèvremont, une élève de 5e secondaire qui a joint le Club alors qu’elle était en 2e secondaire. Cette jeune fille aujourd’hui pleine de confiance et de maturité est un modèle pour celles et ceux qui se questionnent sur leur identité sexuelle.

Depuis quelques années, les Alliés disent avoir l’impression que la situation s’améliore à l’école et qu’ils se sentent moins jugés. S’agit-il d’un changement des mentalités ou d’une meilleure acceptation de soi-même? Difficile à dire, mais il s’agit assurément d’un mélange des deux.



Club des Alliés
École secondaire Grande-Rivière



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Club des Alliés /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc