• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2016
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Naomi Labbé

École secondaire du Plateau
Commission scolaire de Charlevoix





 
Naomi Labbé

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Naomi Labbé
École secondaire du Plateau

Jusqu’au printemps 2011, Naomi Labbé fréquentait l’école dans un but de socialisation et non d’apprentissage. Car jusque-là, les médecins croyaient qu’elle était atteinte d’une maladie orpheline appelée myopathie congénitale centronucléaire, qui en faisait une personne prisonnière de son corps, incapable de parler, clouée à un fauteuil roulant adapté, obligée de porter un corset et une mentonnière pour maintenir son corps et forcée de s’alimenter avec des purées. Pire, son espérance de vie était très limitée. Il aura fallu une nouvelle médication pour que Naomi s’éveille à la vie, prenne le contrôle de son corps et se mette à rêver d’une vie normale. Et la voilà aujourd’hui âgée de 19 ans, sur le point d’obtenir son diplôme à l’École secondaire du Plateau et rêvant de devenir éducatrice spécialisée.

« Un jour, la mère de Naomi, pour exprimer la vitesse à laquelle la transformation s’est opérée, m’a dit : “C’est comme si je m’étais couchée un soir avec un bébé à la maison et que le lendemain, je m’étais réveillée avec une adolescente!” C’est tout simplement phénoménal! » raconte Céline Tremblay, l’éducatrice spécialisée qui suit Naomi depuis maintenant 10 ans.

La nouvelle médication proposée par le neurologue de l’élève il y a cinq ans avait pour objectif de régler un problème de tremblement des mains. Mais les effets de celle-ci ont plutôt changé la vie de Naomi. Graduellement, elle a trouvé l’usage de la parole et de ses membres supérieurs. En plus, elle est devenue capable de s’alimenter normalement et seule!

« Je crois que ma plus grande satisfaction est d’avoir acquis une autonomie presque complète. Je peux m’habiller seule et surtout me déplacer seule. Même si je suis toujours en fauteuil roulant, je suis décidée à marcher un jour. Très prochainement, d’ailleurs! » lance la miraculée en accompagnant sa promesse d’un grand éclat de rire.

Toute cette transformation s’est produite en à peine une année. Puis, en 2012, une intervention chirurgicale visant à redresser sa colonne vertébrale a pu être pratiquée. Depuis, son tonus musculaire s’est amélioré considérablement, lui permettant de passer à un fauteuil roulant normal et de délaisser son corset et son collier. Et les médecins ne parlent plus de maladie orpheline, mais davantage de dystonie, un trouble neurologique entraînant diverses complications.

Mais peu importe ce que pensent les médecins, tout ce que souhaite Naomi, c’est de vivre pleinement. Fini la fréquentation de l’école par pur divertissement. Maintenant, elle vise l’obtention de son diplôme et elle a tout fait pour y parvenir au cours des trois dernières années. Avec comme résultat qu’elle est en voie de réussir son défi.

Un véritable exploit pour cette jeune femme qui, avant 2012, n’avait jamais remis de travaux, jamais travaillé en équipe, jamais lu un livre, jamais fait un exposé oral, jamais subi d’examens. Aujourd’hui, elle dévore les livres l’un après l’autre.

« Vous savez, toutes les notions étaient dans ma tête. Je ne pouvais simplement pas les exprimer et les tester. J’étais comme un auditeur libre. Là, je fais des maths enrichies et je m’en sors très bien. »

Pour couronner le tout, elle a récemment été acceptée au cégep dans le programme d’éducation spécialisée. Peu importe si elle prend plus de temps que les autres pour finir ses études, elle y arrivera. Ce qu’elle souhaite, c’est de pouvoir aider les gens. Elle sait trop bien ce que cela représente d’avoir besoin des autres pour passer à travers sa journée. Elle veut redonner.

C’est d’ailleurs ce qu’elle fait déjà. L’année dernière, elle a été marraine pour des élèves de 1re secondaire dans le but de faciliter leur intégration à l’école. Elle travaille aussi au café étudiant un midi par cycle. Mieux encore, elle se rend régulièrement dans une résidence pour personnes âgées pour passer du temps avec des personnes seules, discuter avec elles et faire des activités.

« Naomi a fait preuve d’une résilience hors du commun et cela lui permet d’être une jeune femme résolument tournée vers l’avenir. Elle a surpris tout le monde et elle continuera de le faire », conclut Céline Tremblay.



Naomi Labbé
École secondaire du Plateau



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Naomi Labbé /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc