• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2016
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Semer, pousser, s'envoler!

École secondaire Jean-de-Brébeuf
Commission scolaire de la Capitale





 
Semer, pousser, s'envoler!

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Semer, pousser, s'envoler!
École secondaire Jean-de-Brébeuf

Avoir plein d’idées vertes, c’est bien, mais les concrétiser, c’est encore mieux! C’est le défi qu’ont choisi de relever les membres du comité EVB (École verte Brundtland) de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf en mettant sur pied le projet « Semer, pousser, s’envoler! » à l’hiver 2014. Cultiver des légumes sur le toit de l’école, verdir les abords de celle-ci et, pourquoi pas, favoriser le retour des papillons monarques dans le secteur : autant d’ambitions qui ont occupé les temps libres d’une dizaine d’adolescents convaincus.

« Quand nous avons pensé à tout ça, nous voulions seulement ajouter un peu de verdure autour de l’école, puis il y en a qui ont poussé pour aller plus loin en se disant qu’on allait changer l’allure de notre quartier. Il faut savoir que nous n’étions que cinq pour commencer. Le défi était grand, mais avec du recul, je crois que malgré nos faibles moyens financiers, nous avons prouvé qu’il était possible d’améliorer les choses », raconte fièrement Lou Bolduc, une élève de 4e secondaire qui contribue depuis le début à l’évolution du projet.

Bien entendu, toutes les idées de « Semer, pousser, s’envoler! » n’ont pas pris forme au même moment. La première année, les élèves ont opté pour le jardinage urbain. Pour réaliser leur objectif, ils ont tout d’abord dû vendre une idée à la direction de l’école : l’importance de pouvoir transformer un local en serre pour les semis, puis d’avoir accès au toit afin d’y faire pousser des plants de tomates, de concombres et de citrouilles, différentes fines herbes et des plantes comestibles. Une fois cela fait, les élèves se sont mis au travail, avec l’aide de quelques enseignants et de l’organisme d’écologie urbain Craque-Bitume.

« Pour le toit, comme il y avait certaines restrictions de sécurité, nous avons fabriqué des bacs auto-arrosants à partir de chaudières récupérées. Cela nous permettait de ne pas trop avoir à nous aventurer sur le toit. La production a été très bonne, et nous avons vendu tous les plants à des gens du quartier pour qu’ils puissent faire leur propre jardinage urbain », explique Lou.

C’est au cours de cette première année de culture que l’idée de contribuer au retour des papillons monarques, enclins à délaisser la région depuis quelques années, a surgi dans l’esprit des élèves. L’année suivante, ils ont donc fabriqué de grands bacs à partir de palettes de bois récupérées chez des commerçants du secteur, bacs grâce auxquels ils ont commencé à aménager un peu de verdure tout autour de l’école. Élément crucial pour favoriser le retour du papillon tant désiré : l’asclépiade, une plante fortement prisée par les papillons en général.

« En même temps que nous faisions pousser nos plantes pour l’aménagement extérieur, nous avons converti une vitrine à l’entrée de l’école en un endroit pour élever des papillons. Nous y avons placé des cocons de chenille du papillon belle-dame. Nous avons pu observer les chenilles se transformer et nous avons relâché les papillons. Maintenant, avec nos plants d’asclépiades, nous souhaitons le retour des monarques. »

L’automne dernier, grâce à leur projet, certains membres du comité EVB ont pris part à un événement provincial organisé par le réseau EVB, lors duquel ils ont pu exposer leurs démarches. Par ailleurs, comme les élèves concentrent à nouveau cette année leur attention sur le retour des monarques, ils ont transformé leurs bacs auto-arrosants en bacs de récupération pour des contenants consignés. Avec l’argent amassé, ils ont choisi d’acquérir des bons d’achat dans une épicerie du quartier et de les remettre à des familles démunies dont les enfants fréquentent leur école.

« À travers tout ce projet, nous avons simplement voulu mettre de l’avant les valeurs EVB, qui nous amènent à penser globalement, mais à agir localement. Nous sommes tous fiers d’avoir contribué à améliorer notre quartier », termine Lou.



Semer, pousser, s'envoler!
École secondaire Jean-de-Brébeuf



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Semer, pousser, s'envoler! /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc