• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2016
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Stéphanie Bovet

Séminaire Saint-François
Ecoles privées participantes





 
Stéphanie Bovet

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Stéphanie Bovet
Séminaire Saint-François

Adolescente enthousiaste, souriante, connue de tous grâce à ses multiples implications dans la vie étudiante et présentant des notes généralement bien au-delà de la moyenne, Stéphanie Bovet a tout de l’élève modèle qui profite au maximum de ce que la vie lui amène. Mais bien peu de gens savent à quel point l’élève de 5e secondaire au Séminaire Saint-François doit, en raison de sa paralysie cérébrale, faire des pieds et des mains pour maintenir la cadence.

« Je suis un peu comme un canard qui avance sur l’eau. Quand on le regarde, ça lui semble si facile. Mais ce qu’on ne voit pas, c’est tout le travail, tout l’effort qu’il doit déployer sous l’eau afin d’avancer. C’est pareil pour moi. Les gens voient le résultat, mais étant donné que mon handicap n’est pas nécessairement apparent, ils ne peuvent se douter du travail que je dois faire, surtout dans les études, pour avancer », raconte Stéphanie.

Pour faire une histoire courte, la jeune fille doit composer avec une lésion sur le côté gauche du cerveau qui lui occasionne des difficultés tant physiques que cognitives. Par exemple, les membres du côté droit de son corps ne se développent pas au même rythme que ceux du côté gauche : une main un peu plus petite que l’autre, le bras un peu moins fort, la jambe un peu plus courte. Bref, ce n’est rien de vraiment apparent pour ceux qui la croisent, mais pour elle, ça change tout.

« Ma paralysie a un impact sur mes activités quotidiennes. Juste pour m’habiller, cela me prend plus de temps. Mon cerveau analyse plus lentement l’information, c’est une conséquence de ma lésion. J’ai de la difficulté à visualiser les choses dans leur ensemble. Alors, pour m’habiller, il me faut une stratégie. Oui, oui, une stratégie! » lance-t-elle.

À l’école, cela se complique aussi dans plusieurs matières. Entre autres, en maths. Pour des exercices que la plupart des élèves vont prendre moins d’une heure à réaliser, elle en aura besoin de trois ou quatre. Cette année, il y a aussi la physique qui représente un défi. Mais Stéphanie est une battante. Elle a des rêves et elle fait ce qu’il faut pour les réaliser. Cela lui demande d’avoir un horaire d’étude très strict. Elle passe régulièrement de cinq à six heures par jours à travailler dans ses livres. Cela peut sembler exagéré pour plusieurs, mais pour elle, c’est un style de vie. Très jeune, elle passait déjà beaucoup de temps au centre de réadaptation, à suivre des séances de physiothérapie et d’ergothérapie. Le travail acharné, elle connaît. Et c’est payant, car elle est maintenant inscrite en mathématiques fortes.

« Un jour, on m’a dit, à la suite d’une évaluation, que si ce n’était de ma paralysie, j’aurais été une première de classe. Cela me motive », dit-elle.

Il y a aussi sa passion pour la scène qui motive l’adolescente. À son arrivée au Séminaire, en 1re secondaire, Stéphanie s’était volontairement isolée, se disant que les autres ne l’accepteraient pas. C’est à ce moment qu’elle a choisi de s’inscrire dans la troupe de théâtre. Cela a été une véritable révélation!

« À partir de ce moment, je me suis dit que ma période de timidité était terminée. C’était à moi d’aller vers les autres. »

Depuis, Stéphanie a enchaîné les prestations théâtrales et les animations de galas. Elle a même découvert la mise en scène : elle dirige depuis l’an dernier la troupe des 1re et 2e secondaire.

« Pour moi, la scène représente la possibilité d’être quelqu’un d’autre. Grâce à elle, j’oublie mes limitations et je me concentre sur le moment présent. Inconsciemment, je pense que c’est ma façon de me prouver et de prouver aux autres que je peux faire les mêmes choses que tout le monde. Ça me permet de trouver ma place et de la prendre », fait-elle valoir.



Stéphanie Bovet
Séminaire Saint-François



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Stéphanie Bovet /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc