• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2016
AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Mel-Lyna Cadieux

École secondaire Jacques-Rousseau
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Mel-Lyna Cadieux

AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ



Mel-Lyna Cadieux
École secondaire Jacques-Rousseau

Tous les enfants, ou presque, aiment les animaux. Mais ils sont peu à les aimer au point de s’engager bénévolement pour défendre leurs droits, sensibiliser et informer les gens quant à leurs conditions de vie parfois déplorables, organiser des collectes de matériel ou d’argent pour des refuges animaliers et faire signer des pétitions pour dénoncer des situations inquiétantes. C’est pourtant la voie qu’a choisi d’emprunter depuis cinq ans Mel-Lyna Cadieux. Maintenant âgée de 17 ans, l’élève de 5e secondaire à l’école Jacques-Rousseau, se décrivant elle-même comme une militante positive, ne manque jamais une occasion pour tenter d’améliorer le sort d’animaux délaissés ou maltraités.

« Il y a eu un élément en particulier qui m’a fait prendre conscience qu’il était temps que je m’implique. Quand j’avais 11 ou 12 ans, j’ai vu à la télé un reportage sur une fourrière qui avait de très mauvaises pratiques vis-à-vis de ses pensionnaires, et cela m’a révoltée. C’est à ce moment que j’ai décidé d’agir en faisant signer une pétition à des élèves de mon école afin de faire fermer cet endroit. C’était mon premier projet comme militante de la cause animale », raconte l’adolescente.

À partir de là, Mel-Lyna s’est mise à enchaîner les implications bénévoles auprès de refuges et d’organismes. Chaque semaine, elle pouvait se rendre aux Services animaliers de la Rive-Sud ou à la SPCA Montérégie, pour aider le personnel en place à prendre soin de tous leurs pensionnaires à quatre pattes. En parallèle, chaque fois qu’elle avait la chance de réaliser en classe un exposé oral sur un sujet de son choix, elle en profitait à coup sûr pour informer les élèves sur les animaux domestiques.

« Des fois, je sais que je peux paraître intense pour certains élèves qui ne me connaissent pas, mais mes amis sont les premiers à m’offrir leur aide quand j’ai des projets un peu plus ambitieux, comme de distribuer des affiches de sensibilisation, d’organiser une conférence ou de mettre sur pied une activité de financement », explique celle qui confie avoir à la maison un chien, un chat, un lapin, une tortue et neuf oiseaux.

À deux occasions, à partir de sa page Facebook (qui compte plus de 450 abonnés), Mel-Lyna a orchestré un encan au profit de certains organismes. Pour ce faire, elle a invité les gens à donner des articles en bon état, articles qu’elle a amassés, puis revendus aux enchères. Les sommes recueillies ont permis, par exemple, la stérilisation de chats errants, une initiative qui aide à contrôler les populations sans domicile.

« Ce ne sont pas nécessairement des grosses sommes, mais cela peut contribuer à changer les choses. Il m’arrive de faire des dons à même mes propres économies. J’aime mieux ça que de voir dormir de l’argent dans mon portefeuille ou de m’acheter des choses dont je n’ai pas vraiment besoin. »

L’automne dernier, l’adolescente s’est montrée encore plus audacieuse en proposant la mise en place d’un événement à plus grande portée, la Guignolée des animaux. Tenue peu de temps avant la période des Fêtes, cette activité avait pour but d’amasser un maximum de dons en argent et en matériel pour animaux (colliers, couvertures, laisses, jouets, gamelles, etc.). À la grande surprise de Mel-Lyna, son initiative a permis de récupérer plus de 500 objets de toutes sortes et de recueillir une centaine de dollars. Une récolte qu’elle s’est empressée de remettre à quelques organismes.

À plusieurs reprises, Mel-Lyna a dû faire face à des personnes qui tentaient de la décourager, qui lui prédisaient des échecs, qui lui disaient que cela ne servait à rien. Chaque fois, malgré les faibles ressources financières et matérielles dont elle disposait, l’adolescente est parvenue à aller au bout de ses idées et à avoir un effet positif.

« J’ai confiance que chaque petite action fait une différence et représente un pas de plus vers un monde meilleur. Pas besoin d’être un adulte pour contribuer à ça. D’ailleurs, j’encourage tous les jeunes à s’engager activement dans une cause qui leur tient à cœur. Cela nous apprend à nous découvrir et à faire ressortir le meilleur de nous », conclut-elle.



Mel-Lyna Cadieux
École secondaire Jacques-Rousseau



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Mel-Lyna Cadieux /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc