• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Nancy Caron

Collège des Hauts-Sommets
Ecoles privées participantes





 
Nancy Caron

AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ



Nancy Caron
Collège des Hauts-Sommets

Dans l’esprit de Nancy Caron, enseignante d’arts plastiques et de français au Collège des Hauts-Sommets, tous les établissements d’enseignement secondaire, publics comme privés, font face au même adversaire : le décrochage scolaire. Et c’est en s’attardant aux besoins particuliers de chaque élève que les écoles réussiront à vaincre l’ennemi. Pour sa part, et souvent en collaboration avec son équipe-école, l’enseignante n’hésite jamais à aller plus loin afin de percer la carapace de ses élèves et d’établir le lien qui lui permettra de devenir une figure importante auprès d’eux. Que ce soit dans la salle de classe, sur une scène, à la coop étudiante, à la cuisine ou dans un atelier de vitrail, toutes les occasions sont bonnes pour les pousser vers la réussite.

« Je me prononce contre le gaspillage du potentiel humain. Comme société, il s’agit là de notre principale ressource. Il faut en prendre soin et veiller à ce qu’elle se développe sainement », lance, dans un cri du cœur, Nancy Caron.

Conduite vers l’enseignement par sa passion pour les arts et sa volonté de la transmettre, l’enseignante de 16 ans d’expérience, dont les 11 dernières au Collège des Hauts-Sommets, une petite école accueillant environ 140 élèves de la 1re à la 5e secondaire, avoue qu’elle a rapidement été séduite par le dynamisme des jeunes et surtout par leur urgence de vivre. Elle a alors compris qu’elle pouvait devenir beaucoup plus qu’une enseignante à leurs yeux, mais bien une adulte inspirante sur qui ils pouvaient compter.

« Mon ambition est de redonner confiance à des jeunes qui ne croient plus en eux. J’ai eu parmi mes élèves un jeune garçon qui a passé deux mois sous la couette à ne vouloir rien savoir du tout. Mon défi a été de repartir la machine. Il s’est mis à fonctionner à nouveau et à croire en lui. J’en ai eu un autre qui a pris toute la journée à faire une évaluation. Il ne voulait pas. Je n’ai pas cédé, puis il l’a faite. Ensuite, il a dit devant moi à un ami : “Tu vas voir, tu vas finir par l’aimer.” J’avais gagné sa confiance », raconte-t-elle, insistant sur le fait que sans la collaboration étroite de l’équipe-école, un tel accompagnement des jeunes serait quasi impossible.

Autant Nancy Caron peut être inflexible, autant elle peut avoir le cœur sur la main. Comme l’école est située à Saint-Tite-des-Caps et que certains élèves ne résident pas sur place, elle assure le transport à partir de Québec pour quelques-uns, chaque matin et chaque soir. Quand un élève vit de l’isolement, elle lui prépare une boîte à surprise avec du matériel d’art et l’invite à s’exprimer. Quand un élève résidant n’a plus ses gouttes pour les yeux, elle part à la pharmacie lui en acheter. Quand un élève pète les plombs la fin de semaine et que ses parents n’en peuvent plus, elle va à sa rencontre.

« J’ai fait le choix d’être disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 pour mes élèves. Pour les bons moments et pour les moins bons. Quand ils arrivent ici, ils ont leur propre histoire et je m’intéresse à eux, à ce qu’ils sont, et ce, sans jugement. En agissant ainsi, on peut mieux s’adapter et mieux les conduire vers la réussite. »

Comme 90 % des élèves résident à l’école toute la semaine, l’enseignante étire, pour diverses raisons, régulièrement sa présence. Entre autres, elle a accepté d’être la responsable adulte de la coop étudiante, qui propose diverses marchandises et de la nourriture. Chaque année, elle monte aussi avec des élèves une pièce de théâtre de Noël que la troupe va présenter à des personnes âgées et à des enfants d’âge préscolaire. Il lui arrive également d’organiser des ateliers de cuisine, et elle accompagne un artisan qui offre des cours de vitrail au collège une fois par semaine.

« Je suis toujours étonnée de voir à quel point les jeunes ont un immense potentiel. C’est la même chose pour ceux qui pensent à décrocher. Souvent, c’est simplement dû à une perte de confiance momentanée. À travers les gestes du quotidien, j’essaie de leur faire retrouver cette confiance perdue », conclut Nancy Caron.



Nancy Caron
Collège des Hauts-Sommets



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Nancy Caron /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc