• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Les Toqués de Brébeuf

École secondaire Jean-de-Brébeuf
Commission scolaire de la Capitale





 
Les Toqués de Brébeuf

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Les Toqués de Brébeuf
École secondaire Jean-de-Brébeuf

« Vive la bouffe! » nous rappelle souvent une chaîne d’alimentation bien connue. C’est probablement ce à quoi ont pensé tous les élèves de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf lorsqu’ils ont été conviés, l’automne dernier, à prendre part à la compétition amicale de cuisine Les Toqués de Brébeuf. Au final, près de 700 recettes ont été présentées, dont 25 ont été retenues aux fins de dégustation. Puis, deux élèves ont eu le privilège de s’affronter en grande finale devant une foule survoltée. Résultats : une grande gagnante avec ses « momos à la népalaise », la publication d’un livre de 60 recettes, et surtout, des élèves de diverses concentrations d’études et de multiples ethnies qui aujourd’hui, grâce à la bouffe, se connaissent mieux.

Le projet Les Toqués de Brébeuf s’inscrit en quelque sorte dans le courant culinaire qui inonde les ondes télévisuelles depuis les dernières années. C’est même l’émission Les Chefs qui a inspiré le projet. « Nous nous sommes rendu compte que plusieurs de nos élèves regardaient cette émission. Nous nous sommes alors dit qu’il serait bien de reproduire le concept à notre école, mais avec comme objectif de stimuler le sentiment d’appartenance de nos jeunes », explique Natalie Bonenfant, la directrice de l’établissement.

Répertoriant dans l’école des élèves de 37 ethnies, les responsables du projet ont pensé articuler la compétition autour de la richesse de la cuisine familiale. À la mi-novembre, les élèves ont donc proposé, par écrit, une recette faisant partie de leurs habitudes alimentaires. À un moment précis dans une journée, chacun des 25 groupes de l’école a choisi, en fonction de critères bien précis, une seule recette qui serait évaluée dans la compétition.

Par la suite, les « propriétaires » de ces 25 sélections ont dû préparer la recette et la soumettre à un jury composé d’un élève, d’un parent, d’un membre du personnel et d’un chef cuisinier professionnel. Cinq réalisations culinaires ont été choisies pour la demi-finale. Des cinq demi-finalistes, deux personnes ont ensuite été sélectionnées pour la grande finale. Ces deux dernières, Suskita Koirala et Jeanne Picher-Labrie, grâce à un partenariat avec l’École hôtelière de la Capitale, ont vécu un stage de deux jours dans cette école, où elles ont pu apprendre des techniques de base en cuisine et bonifier leur recette en vue de la grande finale du 7 février dernier.

C’est ainsi que les « momos à la népalaise » (pâtes farcies) de Suskita se sont mesurés au pad thaï de Jeanne. Les deux jeunes filles avaient 30 minutes pour préparer leur recette et la faire déguster à un jury constitué, entre autres, des chefs Jean-Luc Boulé, Susan Sylvester et Martin Gilbert. Après délibération, et sous le regard amusé de centaines d’élèves réunis dans le gymnase de l’école et tous coiffés d’une toque de chef, les jurés ont déclaré la jeune népalaise d’origine grande gagnante.

« J’ai beaucoup aimé l’expérience. Au début, j’étais gênée et stressée de me retrouver sur scène, mais tout s’est bien passé. Cela m’a aussi permis de connaître de nouvelles personnes. Il y a maintenant beaucoup plus de personnes qui me parlent à l’école », explique Suskita, qui est arrivée au Québec il y a à peine trois ans.

Peu de temps après la finale, tous les élèves de l’école ont pu déguster les « momos » de la jeune élève de 3e secondaire. D’ici peu, ils pourront même les préparer eux-mêmes, car un livre regroupant 60 recettes parmi toutes celles qui ont été proposées initialement verra le jour. En plus d’y découvrir des recettes familiales réinventées de macaroni au fromage, de pain de viande et de pâté chinois, les élèves pourront découvrir des mets aux saveurs internationales.

« Le projet a été un succès sur toute la ligne. Nous avons atteint notre objectif de rapprocher les élèves des différentes concentrations. Pour l’an prochain, nous savons que le projet reviendra. Sous quelle forme? Nous ne le savons pas encore, mais ce sera encore grandiose! » conclut Mme Bonenfant.



Les Toqués de Brébeuf
École secondaire Jean-de-Brébeuf



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Les Toqués de Brébeuf /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc