• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Laurent Charles

École secondaire Mgr-A.-M.-Parent
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Laurent Charles

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Laurent Charles
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent

En passant devant la cour de l’école secondaire Mgr.-A.-M.-Parent, à St-Hubert, vous risquez d’y voir un garçon se pratiquer au soccer. Il s’agit de Laurent Charles, élève en formation en métier semi-spécialisé (FMS). Laurent vient d’Haïti. En 2010, quatre mois après le terrible séisme qui a ravagé le pays, son père, déjà installé au Québec, l’a fait venir auprès de lui. Cette migration, pourtant bienvenue, obligeait le jeune homme à laisser sa maman derrière lui. « Je l’ai fait parce que c’était la meilleure solution, explique calmement Laurent. Mais depuis, je n’ai qu’un seul but : réussir mes études, pour ainsi avoir les moyens d’aider ma mère à venir vivre avec moi. Ce sera le plus beau jour de ma vie. »

Pour bien des jeunes de 16 ans, ce serait-là un vœu pieu lancé à l’univers. Mais de la bouche de Laurent, il s’agit plutôt d’un défi. À voir aller le garçon, la direction et le personnel de l’école croient fortement que l’Univers n’a qu’à bien se tenir car l’élève est fort déterminé. Dès son arrivée, il entreprend son cours de francisation – il parlait uniquement créole. Puis il fréquente une classe de cheminement continu pour les élèves ayant plus de 2 ans de retard scolaire. En mai 2012, Laurent reçoit un choc terrible : on diagnostique chez lui un problème de surdité neurosensorielle bilatérale. Il comprend qu’il devra porter des prothèses auditives.

Si la surdité le gardait dans un état d’isolement, le diagnostic et le port d’appareils le placent dans une position vulnérable à se faire intimider. « Le meilleur remède que j’ai trouvé contre l’intimidation, remarque Laurent, c’est l’amitié. Avec des amis, tu es plus fort. Quand on me fait des remarques désobligeantes, et que je suis avec Christian ou Jason, c’est plus facile. Ils me rappellent de ne pas m’en faire, de ne pas écouter les bêtises, et je peux continuer à sourire. Quand tu souris, les autres ont moins le pouvoir de t’attaquer. »

Sa personnalité y est pour beaucoup dans la réussite de l’élève. « Laurent s’est ouvert à la culture québécoise, allant même jusqu’à intégrer des expressions bien de chez-nous », raconte en rigolant la directrice adjointe, Betty Siméon. Au cours de sa première année d’école au Québec, Laurent s’inscrit au soccer en activité parascolaire, et a des tournois les week-ends et des pratiques en semaine. Il joue également au soccer pour l’Impact de Brossard, dont les pratiques ont lieu tous les dimanches. Il joue aussi au basket deux midis par semaine, et tous ceux qui l’ont vu affirment qu’il se donne à 150%! Ce qui ne l’empêche nullement d’effectuer ses suivis en orthophonie, en orthopédagogie, et en récupération de diverses matières scolaires.

Bien qu’il ait des journées très remplies, après une année scolaire, le garçon n’a qu’une idée en tête : passer au niveau de la formation en métier semi-spécialisé (FMS). « Je voulais gagner de l’argent pour l’envoyer à ma mère », affirme le jeune homme. « Dans toute ma carrière, je n’ai jamais connu un élève aussi persistant, confie Betty Siméon! Il a sollicité ses professeurs, ses aides pédagogiques et les membres de la direction pour accéder au FMS. Il s’est fait dire non à 4 ou 5 reprises, et n’a jamais lâché prise », avoue la directrice adjointe. On a dû faire venir les examens du Ministère spécifiquement pour lui (et un autre élève). Et le temps lui a donné raison. Il est actuellement en FMS! »

Laurent est aujourd’hui scolarisé en FMS et poursuit un stage d’aide-cuisinier à la Cage aux sports de Brossard, bientôt à raison de 3 jours /semaine. « J’aime mon travail, surtout quand je fais le gril! Et j’aime les périodes d’affluence; ça me stimule! » On le dit rapide, efficace et dynamique. Aussi ponctuel, productif et intense, mais surtout, drôle et sympathique. Les gens ont envie d’être avec lui. D’ailleurs, pour cette entrevue, quatre membres du personnel de l’école se sont mobilisés pour l’accompagner! C’est tout à son honneur.

« Devant les catastrophes, les embûches du système, le déracinement, le choc de la déficience auditive, Laurent est un survivant, affirme l’équipe qui l’accompagne. Il fonce vers ses rêves en gardant son beau sourire. Il ne cesse jamais de nous surprendre.»



Laurent Charles
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Laurent Charles /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc