• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Gabrielle Roy-Béliveau

Dorval-Jean-XXIII
Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys





 
Gabrielle Roy-Béliveau

AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ



Gabrielle Roy-Béliveau
Dorval-Jean-XXIII

Il y a des gens pour qui le statu quo n’est pas une option, et qui remettront constamment en question les façons de faire afin de les améliorer. Du côté de l’école secondaire Dorval-Jean-XXIII, les élèves en adaptation scolaire ont la chance de côtoyer quotidiennement une personne de cette trempe. Jeune enseignante créative et à l’énergie contagieuse, Gabrielle Roy-Béliveau n’est rien de moins que prête à bousculer l’ordre établi pour le mieux-être de ses élèves. En seulement trois ans à cette école, elle a instauré un volet sport-adaptation, et son pendant en arts, afin de stimuler la persévérance scolaire, a mis sur pied un programme de suivi pour les élèves athlètes et a mis en ligne un site Web pour mieux atteindre les parents. Son ambition : réunir les conditions idéales à la réussite.

Dégageant un dynamisme facilement palpable, l’enseignante de 27 ans se dit stimulée par le défi que lui apportent ses élèves, pour la plupart issus de milieux défavorisés et multiethniques. « Répondre aux besoins des élèves, c’est ma seconde nature, et cela influence aussi mes collègues qui embarquent dans mes projets. Je vise le développement global de tous mes jeunes et je prends les moyens pour y arriver », explique celle qui se rappelle que dès ses premiers emplois dans des camps d’été, une maison de jeune et un organisme communautaire, elle était engagée envers les plus défavorisés.

En instaurant et structurant un projet visant à utiliser le sport comme outil d’apprentissage et source de motivation scolaire, Gabrielle a réorienté l’approche pédagogique vers les champs d’intérêt des élèves. En seulement deux ans, elle a vu une différence chez les élèves, qui sont maintenant plus assidus et plus réceptifs. Le projet se sert de disciplines sportives pour transmettre la matière. Par exemple, pendant un mois, les élèves peuvent faire du conditionnement physique tout en apprenant des notions de mathématiques, en faisant des productions en français, en découvrant les sciences.

« Les élèves ont le goût de venir à l’école. Nous avons même créé un journal sportif qui est consacré aux équipes de l’école. Les élèves en adaptation scolaire sont ainsi devenus journalistes, ce qui leur confère une sorte de statut dans l’école. C’est bon pour l’estime de soi », indique Gabrielle.

Voyant le succès de ce projet, la jeune femme a ensuite suggéré à la direction de l’école de mettre sur pied un programme du suivi des élèves athlètes. À cette école, environ 450 jeunes font partie d’une équipe et plusieurs d’entre eux éprouvent des difficultés scolaires. Avec ce programme en place depuis cette année, des tuteurs les suivent à la trace et s’assurent de la communication avec les enseignants. À titre d’entraîneuse de natation et de flag football, Gabrielle comprend très bien l’importance d’avoir un suivi rigoureux, et à plusieurs niveaux, avec certains athlètes.

Elle comprend aussi l’importance des parents dans la réussite des jeunes. « À ma première année ici, lors de la journée de rencontre avec les parents, j’ai poireauté pendant des heures et personne n’est venu. L’année suivante, j’ai décidé d’aller à leur rencontre et j’ai organisé une séance d’information à l’école primaire du quartier où habitaient les élèves. C’était plus proche. Depuis, les parents viennent me rencontrer et comprennent que je suis là pour le développement de leur jeune. La mise en ligne d’un site s’adressant aux parents est aussi une façon de mieux les intéresser. »

Comme il lui faut toujours avoir des projets en tête, Gabrielle propose de nombreuses activités aux élèves. L’an passé, elle a amené son groupe en camping. Pour plusieurs, c’était un premier contact avec la nature. L’effet a été si positif qu’elle recommencera cette année.

« Je veux montrer aux élèves qu’avec de l’ouverture et des efforts, on peut obtenir du succès. C’est en les mettant au défi, en pratiquant des activités avec eux, que j’y parviens », conclut l’enseignante.



Gabrielle Roy-Béliveau
Dorval-Jean-XXIII



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Gabrielle Roy-Béliveau /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc