• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Florence Bordeleau-Gagné

Séminaire Saint-François
Ecoles privées participantes





 
Florence Bordeleau-Gagné

AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ



Florence Bordeleau-Gagné
Séminaire Saint-François

Il en faut, du cran, pour soumettre son manuscrit à l’appréciation du jury d’un concours littéraire. Tout comme il en faut pour monter sur scène et y animer un gala ou se glisser dans la peau d’un personnage pour une pièce de théâtre ou une comédie musicale. Et  quand on décide d’abandonner le ballet classique pour se joindre à l’équipe de rugby de son école. À tout ça, Florence Bordeleau-Gagné, élève de 5e secondaire au Séminaire Saint-François, s’affaire consciencieusement, malgré les doutes et les incertitudes, et toujours avec la même volonté de vivre des expériences stimulantes qui lui permettent de repousser ses limites. Habitée d’une joie de vivre aisément perceptible, Florence a tout de l’adolescente volontaire sur qui il est facile de compter pour mener à bien des projets. Se disant organisée — mais pas trop, quand même —, elle est souvent la secrétaire officielle dans un groupe. Celle qui prend et conserve les notes au cas où il serait nécessaire de s’y référer. Tout comme elle est souvent celle qui n’hésite pas à organiser une répétition quand elle juge que sa troupe de théâtre ou son équipe d’animation n’est pas assez prête pour livrer une bonne performance. Sans être une perfectionniste, elle aime viser l’excellence et se remettre en question, histoire d’offrir le meilleur d’elle-même. « Quand j’ai décidé de soumettre une œuvre littéraire au concours de l’école, je doutais de tout. Cela faisait longtemps que j’y pensais et que j’écrivais des débuts d’histoire sans jamais rien finir. En décidant de proposer mon premier roman, je me suis mis un peu de pression et je suis allée ainsi au bout de mon rêve », raconte Florence. Cela lui a bien réussi, car son roman La Violoncelliste a obtenu le premier prix et a ainsi gagné le droit d’être publié à petit tirage. Les cent exemplaires ont tous trouvé preneur et un libraire l’a déjà contactée pour obtenir le livre. À la suite de ce succès, elle a été invitée à intégrer l’équipe du journal étudiant, où sa plume est aujourd’hui très appréciée. En fait, ses talents artistiques sont largement reconnus. L’an dernier, elle a fait partie de l’équipe d’animation de l’épreuve locale du concours Secondaire en spectacle. Cette équipe a d’ailleurs remporté le prix de la meilleure animation, obtenant le droit d’animer la finale régionale. Elle est aussi devenue membre de la troupe de la comédie musicale, qui produira cette année l’adaptation de Blonde et légale. Florence a même offert son aide pour la réalisation des décors. Au sein de la troupe L’Esclaffe, elle a monté de nombreuses pièces dont Bousille et les justes, Les Belles-Sœurs et La Visite ou Surtout, sentez-vous pas obligés de venir. Depuis deux ans, en plus, elle offre de son temps comme metteure en scène pour la troupe de théâtre constituée d’élèves du premier cycle. Cette capacité à se fondre dans la peau de divers personnages ou à occuper les fonctions les plus diverses, Florence l’applique à tous les aspects de sa vie, même au sport. Après plusieurs années à pratiquer le ballet classique, elle a décidé l’an dernier d’arrêter pour se joindre à l’équipe de rugby du Séminaire. Puis elle s’est découvert cette année une passion pour le frisbee ultime. Le plus merveilleux est qu’elle parvient à voir un lien dans toutes ses implications. « Un chanteur sans cardio performe moins bien, un joueur de frisbee ultime sans la souplesse d’une danseuse ne vaut rien et un acteur sans le côté fonceur du joueur de rugby ne vaut pas grand-chose non plus », explique-t-elle en riant. Pour Florence, chaque expérience est une occasion de vivre à fond, d’apprendre et de se découvrir. Son passage au Pérou dans le cadre d’un voyage d’aide humanitaire va dans le même sens. « Tout le monde peut aller au Pérou et planter des laitues, mais ce n’est pas tout le monde qui va savoir vivre cette expérience et réfléchir. C’est la même chose avec le théâtre et le sport. Il faut en retirer des apprentissages. C’est ce que je fais », termine Florence.   « En décidant de proposer mon premier roman, je me suis mis un peu de pression et je suis allée ainsi au bout de mon rêve. »



Florence Bordeleau-Gagné
Séminaire Saint-François



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Florence Bordeleau-Gagné /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc