• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Marie-Ève Deschênes

Collège des Hauts-Sommets
Ecoles privées participantes





 
Marie-Ève Deschênes

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Marie-Ève Deschênes
Collège des Hauts-Sommets

Diagnostiquée dysphasique dès son primaire, Marie-Ève Deschênes a rapidement été confinée à des programmes de cheminement particulier qui ont contribué, dans son cas, à l’isoler davantage. Puis, à 16 ans, elle en a eu assez d’avoir peur d’avancer, de manquer de confiance en elle et de ne parler à personne. Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle fréquente le Collège des Hauts Sommets, y a réussi sa 1re et 2e secondaire au cheminement régulier en une seule année, s’implique dans le conseil étudiant et le journal de l’école, fait même de l’aide aux devoirs auprès des plus jeunes, tout en collectionnant les méritas.

Depuis ce jour de l’été 2012 où la jeune fille a choisi de transformer sa vie, c’est une toute nouvelle Marie-Ève Deschênes à laquelle les gens ont droit. Même les plus sceptiques n’en reviennent pas. « Quand j’ai eu son dossier entre les mains, j’ai eu de gros doutes quant à sa capacité à se joindre au programme régulier et compléter son secondaire. Mais quand je l’ai rencontrée, que j’ai vu cette détermination dans son regard, comme j’en ai rarement vu chez un adolescent, je suis tombée sous le charme et je l’accompagne depuis ce temps », raconte Marie-Hélène Bouchard, enseignante et tutrice de Marie-Ève.

Cheminant maintenant en 3e secondaire, même la principale intéressée se dit étonnée de ses récents succès. « Des gens ont cru en moi et m’ont donné une chance de réussir. Quand je regarde le chemin parcouru en si peu de temps, j’ai encore de la difficulté à y croire. Réussir deux années du secondaire en une seule, ça n’a pas été facile, mais je l’ai fait », dit-elle, tout en ajoutant avoir obtenu 11 méritas l’an passé et une bourse dans la catégorie Génie acharnement scolaire.

Ce succès n’est pas venu seul. Marie-Ève a choisi de faire des sacrifices pour y parvenir. Entre autres en optant pour le Collège des Hauts Sommets, elle acceptait d’y vivre toute la semaine en résidence scolaire. Pour une jeune fille qui avait toujours eu des difficultés à entrer en contact avec les jeunes de son âge et à maintenir des liens d’amitié, il s’agissait là de tout un défi. Elle a su relever celui-ci avec brio, car elle a été élue cette année représente de sa classe au conseil étudiant et joue un rôle de soutien important auprès des plus jeunes de la résidence des filles.

Marie-Ève a aussi travaillé sur certains aspects de sa personnalité. « J’ai dû apprendre à me faire confiance et à accroître mon estime. Ce sont deux éléments de ma vie qui représentent des défis quotidiens, mais je prends de l’assurance. L’été dernier, je suis même parvenue à me trouver un emploi dans un restaurant. Avant, jamais je n’aurais osé aller remettre mon cv et demander à parler au gérant. Maintenant, je le fais », indique-t-elle avec fierté.

Cette nouvelle assurance se reflète de nombreuses façons. Quand on lui a proposé d’écrire dans le nouveau journal étudiant, elle a tout de suite accepté. De son propre aveu, cela lui a permis de vaincre sa timidité. C’est un peu pour la même raison qu’elle a accepté de travailler à la coop étudiante et aussi de devenir la photographe officielle lors des événements spéciaux se tenant à l’école.

Du côté scolaire, rien n’est gagné d’avance. Marie-Ève ne peut se permettre de relâchements. Surmontant sa tendance à se décourager rapidement, c’est grâce à sa persévérance et le soutien de ses enseignants qu’elle trouve la force dont elle a besoin pour poursuivre son rêve de terminer son cheminement secondaire. Bien qu’elle doive consacrer beaucoup de temps à ses études, elle trouve tout de même le moyen d’accompagner des plus jeunes quand ils ont de la difficulté. Cela représente pour elle un juste retour des choses.

« Marie-Ève nous est arrivée avec de nombreux retards. Sans son acharnement et sa volonté de réussir, elle n’aurait pu tenir le coup. Il faut encore la motiver et c’est normal, mais elle nous prouve toujours qu’elle peut y arriver. Avec tout le progrès qu’elle a fait, tant au niveau scolaire que sur sa personnalité, elle peut être fière d’elle », conclut sa tutrice.

Pour visionner la capsule Radio-Canada de Marie-Eve Deschênes, cliquez ici.



Marie-Ève Deschênes
Collège des Hauts-Sommets



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Marie-Ève Deschênes /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc