• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Café Côté cour, côté jardin

École secondaire Paul-Arseneau






 
Café Côté cour, côté jardin

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Café Côté cour, côté jardin
École secondaire Paul-Arseneau

De nombreux détails font le succès d’un restaurant. La qualité de la nourriture, son équipe de cuisiniers, le service, l’ambiance, la décoration et bien d’autres. Dans le cas du restaurant qu’on appelle le café Côté cour, côté jardin, son succès, qui ne se dément pas depuis 2006, il le doit indéniablement à sa surprenante équipe composée d’élèves âgés de 16 à 21 ans et ayant tous une déficience intellectuelle. Bien plus qu’un endroit où les membres du personnel de l’école secondaire Paul-Arseneau se donnent rendez-vous une fois semaine pour savourer le menu du jour, le café est devenu un lieu d’entraide, d’apprentissage et de développement pour la dizaine de jeunes qui le gèrent l’année durant.

Mis sur pied par Sylvie Gaudreault et Nathalie Michel, respectivement éducatrice spécialisée et enseignante à l’école Paul-Arseneau, le café Côté cour, côté jardin est né de l’idée d’offrir aux élèves ayant une déficience intellectuelle un projet emballant leur permettant de développer et d’acquérir des compétences fonctionnelles les rendant aptes à accéder au marché du travail et à s’y maintenir.

« Nous voulions que le projet les allume, qu’ils en retirent du positif et de la confiance en eux. L’école nous a offert un local pour aménager notre salle à manger, la commission scolaire a fait installer la plomberie et des parents nous ont aidés en confectionnant des comptoirs et des tabliers. De nombreuses personnes ont contribué au succès du projet », raconte Sylvie Gaudreault.

Mais c’est sans nul doute l’engagement constant et enthousiaste des élèves qui fait le charme de ce restaurant. Ouvrant ses portes une fois semaine, le café Côté cour, côté jardin sert en moyenne une trentaine de repas chaque jeudi midi. Du début à la fin du processus, les jeunes sont responsables. Ils composent le menu (une entrée, un plat principal et un dessert), achètent les aliments, cuisinent, gèrent les réservations, et ils assurent l’accueil, le service, la gestion des paiements et l’entretien du restaurant.

« Bien entendu, tout dans le restaurant est adapté à leurs capacités. À l’aide de matériel spécialisé, comme un livre de recettes avec des pictogrammes qui illustrent les ingrédients et les outils à utiliser, ils sont capables de faire un travail complet. D’un point de vue pédagogique, le restaurant est un projet extraordinaire », explique l’éducatrice spécialisée.

Le café Côté cour, côté jardin a ses habitués qui reviennent de façon régulière. Il arrive même à la troupe d’élèves d’être mandatée pour préparer les buffets des réceptions tenues à l’école. De plus, le restaurant est ouvert au public à trois occasions durant l’année. Les parents et la famille immédiate des élèves peuvent ainsi apprécier leur travail et constater leur progression.

« Les journées où le restaurant ouvre, je suis un peu nerveuse, puis quand nous commençons à recevoir les clients, ça va mieux. Nous travaillons beaucoup en équipe et nous nous améliorons toujours. Depuis trois ans, j’ai été hôtesse, caissière et serveuse. J’ai maintenant hâte de passer à la cuisine pour préparer les plats », fait savoir Amanda Bélair-Lemieux, l’une des dix élèves à participer au projet cette année.

Chaque année, les responsables du projet organisent la compétition Ça va chauffer, qui permet aux élèves de montrer leurs prouesses en cuisine devant un jury et les autres élèves de l’école.

« C’est toujours quelque chose de très attendu. Cela se déroule à l’agora, et nos jeunes, divisés en trois équipes, doivent préparer un repas qui épatera le jury. Ils démontrent ainsi qu’ils sont capables et développent leur confiance. Depuis huit ans, nous savons que le café Côté cour, côté jardin a concrètement aidé nos élèves. Les clients du restaurant soulignent l’amélioration des travailleurs, et leurs parents aussi », conclut Sylvie Gaudreault.



Café Côté cour, côté jardin
École secondaire Paul-Arseneau



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Café Côté cour, côté jardin /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc