• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2014
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Jeune coop Ciné-Pop

L’Odyssée-des-Jeunes
Commission scolaire de Laval





 
Jeune coop Ciné-Pop

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Jeune coop Ciné-Pop
L’Odyssée-des-Jeunes

À quoi bon créer si on ne peut diffuser? Cette question, des élèves de l’école L’Odyssée-des-Jeunes à Laval l’ont résolue en créant la Jeune coop Ciné-Pop, dont la mission est de mettre sur pied un événement grand public où seront diffusés des courts métrages réalisés par des élèves de 2e secondaire de l’école. C’est ainsi que le 15 mai prochain, huit productions étudiantes, abordant toutes des problématiques vécues par les adolescents, seront les têtes d’affiche de la première édition du festival Ciné-Pop. Un événement pour lequel les jeunes promoteurs espèrent la présence d’au moins 300 personnes.

Cela faisait déjà quelques années que Danielle Bussières, enseignante de français à L’Odyssée-des-Jeunes, cherchait, à la demande de ses élèves, une façon de faire rayonner davantage les créations cinématographiques produites dans le cadre de ses cours. « Pourquoi passer autant de temps à produire des films de sensibilisation aux difficultés que vivent les jeunes, si personne ne les voit? » lui répétaient sans cesse les élèves. C’est finalement par eux qu’est arrivée la solution.

« Au fil des ans, nous avions essayé différentes avenues, mais jamais rien n’avait été concluant. En décidant de fonder la Jeune coop Ciné-Pop, les élèves se sont approprié le projet et en font maintenant un véritable engagement. Ils savent à présent que leur travail pourra toucher plus de gens », explique l’enseignante.

Afin de mener à bien leur projet, les huit membres du conseil d’administration de Ciné-Pop ont recruté plusieurs autres condisciples, qui leur donnent un coup de main afin de mousser l’événement et d’en assurer la planification, la gestion et la logistique. Les organisateurs aimeraient aussi ajouter une animation à l’événement, en invitant des élèves à présenter des slams (textes poétiques) de leur cru.

« C’est une première pour nous, et il y a encore beaucoup de choses à prévoir et à fignoler. Plus nous approchons de la date, plus nous sommes nerveux. Les films sont encore en production, et nous espérons que tout sera fin prêt pour l’événement », indique Ogui Ngoundji Kim, vice-présidente de Ciné-Pop et aussi membre d’une équipe qui réalise un film sur les préjugés dont sont victimes certains adolescents étiquetés en raison de leur habillement, de leur excellente capacité intellectuelle ou de la couleur de leurs cheveux.

Parmi les autres productions, une en particulier attirera certainement l’attention. Il s’agit d’un court métrage qui met en vedette la classe d’élèves dysphasiques que compte l’école. Une équipe a pensé faire un film sur eux afin de lever le voile sur leurs difficultés, d’en expliquer les conséquences et les manifestations, mais aussi de montrer les projets scolaires qui font vibrer ces jeunes trop souvent mis à l’écart en raison de leur situation particulière.

« En plus d’offrir une tribune de diffusion officielle, la Jeune coop Ciné-Pop se distingue par sa volonté d’offrir du contenu de sensibilisation. Les élèves peuvent ainsi exprimer leurs inquiétudes sur des sujets délicats et même proposer des solutions », ajoute l’enseignante, qui voit cette première édition du festival comme un tremplin vers une formule encore plus imposante.

En effet, bien que l’événement s’adresse particulièrement aux élèves de 2e secondaire, rien n’empêcherait, pour les prochaines années et selon le succès que connaîtra l’événement du 15 mai, de permettre à tous les élèves de l’école d’y présenter leurs réalisations, pourvu qu’elles s’inscrivent dans le courant de sensibilisation que promeut Ciné-Pop. Ensuite, le concept pourrait même s’exporter vers d’autres écoles secondaires.

« Tout est possible quand des élèves s’engagent de cette façon. Notre première édition fera foi de tout. C’est pourquoi la trentaine de membres de la jeune coop travaillent avec ardeur pour offrir un événement à la hauteur des attentes », conclut Danielle Bussières.

 



Jeune coop Ciné-Pop
L’Odyssée-des-Jeunes



RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Jeune coop Ciné-Pop /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc