• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Jeune Coop Club Otaku

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Jeune Coop Club Otaku
École Paul-Hubert

Pour étancher leur soif de mangas, sept jeunes passionnés de ces bandes dessinées japonaises ont eu l’idée, fortement inspirés par la technicienne en documentation Julie Pigeon, de fonder la Jeune Coop Club Otaku. Avec la collaboration de la direction de l’école Paul-Hubert à Rimouski, ils ont ainsi transformé un local en un véritable temple de la culture manga où se rencontrent les connaisseurs et amateurs afin d’échanger, de lire un des 600 ouvrages que compte la collection, de visionner un anime ou même de déguster un thé ou une collation japonaise.

« Nous sommes plusieurs à l’école à adorer les mangas. Quand nous avons voulu en avoir plus à la bibliothèque, Mme Pigeon nous a plutôt encouragés à créer, sous forme de coopérative, un club consacré à l’acquisition d’ouvrages mangas. Rapidement, nous nous sommes organisés et, entre le début de l’année scolaire et la mi-octobre 2011, nous avons ouvert les portes du Club Otaku », raconte l’élève de 5e secondaire Marie Chabot, aussi présidente et porte-parole de la coopérative.

Pour ceux qui peinent à imaginer ce qu’est la culture manga, il suffit de penser aux Pokémon et Dragonball ou, pour les plus vieux, à Minifée, Candy ou Rémi sans famille. Bref, à toutes ces bandes dessinées et à ces dessins animés où les personnages ont de grands yeux et de petits pieds.

« Au départ, la coop a pu compter sur le don d’une collection d’environ 60 livres pour amorcer ses activités. Aujourd’hui, elle en possède plus de 600. Les élèves se sont tellement impliqués sur tous les plans que c’en est devenu inspirant. Ils ont mis de nombreuses heures à décorer le local, à remplir les étagères, à aménager le coin lecture avec des fauteuils et à s’approvisionner pour la vente de produits », indique Mme Pigeon, qui supervise le local deux midis par semaine.

Comme il s’agit d’une coopérative, les personnes qui souhaitent en faire partie doivent acquitter leur part sociale en donnant une œuvre manga ou l’équivalent en dollars pour permettre d’en acquérir une. Un moyen très original de constituer la collection!

« Nous ne nous sommes toutefois pas contentés de ça pour créer notre collection. Avec les profits de la vente de produits et les bourses que nous avons gagnées, dont celle du Concours québécois en entrepreneuriat, nous investissons dans l’achat de livres neufs et usagés », indique Marie.

Pour l’instant, le Club Otaku compte une quarantaine de membres, dont certains font partie du personnel de l’école. Il y a aussi d’autres élèves qui se rendent au local du club par curiosité et qui découvrent ainsi la culture manga. Mais s’ils ne sont pas membres, ils ne peuvent profiter de la collection, une façon d’accroître le nombre d’adhésions à la coop.

« C’est devenu un véritable lieu d’échanges et de rencontres intergénérationnelles. Le point commun de tous, c’est la passion pour les mangas. Parfois, nous faisons même des visionnements d’animes, des dessins animés mangas. Nous avons tout l’équipement qu’il faut et même des ordinateurs pour faire des recherches », ajoute Marie.

Le succès et l’originalité du projet sont tels que le cégep de Rimouski a montré de l’intérêt pour le Club Otaku. Comme de nombreux membres de la coop prennent le chemin du collégial, il y a fort à parier que ce n’est qu’une question de temps avant qu’une succursale du Club Otaku y ouvre ses portes.

« Nous sommes très fiers de nous. Cela prouve que les jeunes sont capables de créer des projets de toutes pièces et d’en faire un succès. Ça nous a aussi permis de nous découvrir des qualités entrepreneuriales. Il ne nous reste qu’à assurer la viabilité de la coop en formant d’autres élèves plus jeunes afin qu’ils prennent notre place et fassent vivre ce projet encore plusieurs années », termine Marie.

Pour visionner la capsule Radio-Canada de la Jeune Coop Club Otaku, cliquez ici.



Jeune Coop Club Otaku
École Paul-Hubert


Finaliste dans la catégorie AVENIR Projet engagé

Sur la photo, de gauche à droite, rangée avant : Mathilde Bouchard-Plante, Marie Chabot, Stéphanie Guay-Vachon et Julie Pigeon, et rangée arrière : Émile Lachance-Landreville, Max-Antoine Buissières, Jean-François Bettey et Dominique Dickner.


RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Jeune Coop Club Otaku /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc