• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2013
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Maxime Charland

École secondaire Gérard-Fillion
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Maxime Charland

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Maxime Charland
École secondaire Gérard-Fillion

Il y a quelque temps, le nom de Maxime Charland était associé à l’échec. Jusqu’à ce qu’il apprenne en 3e secondaire qu’il doublait son année. Pour cet élève intelligent et fort allumé, c’était l’équivalent de toucher le fond du baril. « C’est là que j’ai décidé de m’impliquer dans mon cheminement et de prendre en main ma destinée. » Depuis, il a fait du bénévolat, s’est impliqué au sein d’une collecte de fonds, il participe à un concert musical, écrit un roman et se fait porte-parole de Florès, un programme mis sur pied à l’école secondaire Gérard-Filion et qui lui a donné des ailes. 

« Je ne pensais jamais être choisi », lance d’emblée Maxime Chartrand en apprenant qu’il est l’élève persévérant de la semaine Forces AVENIR. Une fois l’émotion passée, il a dit comprendre : « Si j’ai gagné, c’est parce que je suis chanceux! On dirait que depuis un certain temps, mes projets tournent toujours du côté positif. » Puis, il réalise que ce n’est pas le facteur chance qui a joué en sa faveur. « Depuis que j’ai décidé de changer d’attitude et de m’impliquer dans mes études, non seulement ça fonctionne, mais je me sens plus heureux! »

Pour Maxime, tout a pris naissance lorsqu’il s’est inscrit à Florès, un programme mis sur pied à l’école secondaire Gérard-Filion et qui vise à répondre aux besoins particuliers de certains élèves afin de leur permettre de vivre un éclatant succès. Chaque année, un maximum de 24 élèves présentant des difficultés d’intégration dans un cadre d’enseignement traditionnel se voient offrir une pédagogie novatrice, mais préconisée dans la réforme de l’éducation. Chez Maxime, cette méthode de pédagogie par projet a connu un grand succès. « Avant, j’étais désorganisé et non seulement je n’avais aucune idée de mon problème, mais j’avais encore bien moins de solution. J’ai coulé en 3e secondaire et ça m’a donné un choc! Maintenant, je me sens équipé pour affronter le reste de mon secondaire, le cégep et l’université. J’ai un peu peur de l’inconnu, mais je sais que je vais réussir! Mes cousines m’inspirent à faire des études supérieures et comme peu d’hommes ont eu accès à l’éducation dans ma famille, j’aimerais bien être le premier à y arriver. »

Actuellement, la moyenne générale de Maxime tourne autour de 80 %, ce qui le rend très fier. Ce qui a réellement fait une différence pour le jeune homme qui est en 4e secondaire au régulier, c’est d’avoir eu une tutrice, Carole Legault, qui a cru en lui. « J’ai montré de bonnes aptitudes, notamment avec d’excellents résultats en mathématiques. Par exemple, quand j’avais terminé mes travaux, Mme Legault me permettait d’utiliser l’ordinateur. C’était la première fois que j’avais des privilèges à l’école. J’ai compris que dans la vie, si j’étais à mon affaire et que je réussissais, j’aurais aussi des privilèges. C’est la voie que j’ai choisie. »

Mme Legault garde un excellent souvenir du passage de Maxime dans son groupe. « C’est un leader naturel, un garçon d’une grande intelligence et d’une fine curiosité intellectuelle. Il s’intéresse à tout et a quelque chose à raconter sur plusieurs sujets. À l’école, il réussit à motiver les autres. Il est capable d’écoute, ce qui fait qu’il arrive à nourrir une conversation. » Maxime, qui a touché à tout, a même appris à apprécier la musique et le théâtre. « Sans Florès, je n’aurais jamais mis les pieds au théâtre. Maintenant, si j’en ai la chance, j’y retournerai! »

Quand on lui parle d’une future carrière, Maxime aimerait beaucoup écrire des romans, mais sa passion pour les jeux vidéo semble prendre le dessus. « Je veux devenir concepteur-idéateur. Cet été, j’aimerais faire un stage dans une grande entreprise puis commencer à y travailler quand le temps sera venu. En attendant, j’améliore mon français et mon anglais, car si une compagnie se retrouve devant deux candidats, je tiens à ce que ce soit moi le meilleur! » Comme quoi des échecs peuvent être le moteur pour permettre de foncer vers la réussite!



Maxime Charland
École secondaire Gérard-Fillion


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève persévérant


RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Maxime Charland /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc