• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2013
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Olivier Bouchard

École secondaire André-Laurendeau
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Olivier Bouchard

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Olivier Bouchard
École secondaire André-Laurendeau

Olivier Bouchard n’était qu’un petit garçon de 7 ans lorsqu’on a diagnostiqué chez lui une dyslexie et une dysorthographie. Cela signifie qu’il distingue plutôt mal les lettres entre elles et a peine, malgré toute la concentration qu’il peut déployer, à reconnaître et à se souvenir de l’orthographe des mots. Cela lui a valu des années de misère à l’école et de sévères jugements portés contre lui. Pourtant, ce jeune homme, aussi rêveur que réaliste et déterminé à être heureux, a décidé de faire de ses rêves une réalité.

Olivier Bouchard l’avoue candidement : il ne sait pas encore ce qu’il fera de la bourse de 500 $ qu’il vient de se mériter pour sa persévérance. Il est certain que l’argent n’est jamais à dédaigner, mais pour lui, le plus beau cadeau, c’est la signification de ce prix. « Nous avons travaillé tellement fort! Et je dis bien ″nous″, car sans la confiance de mon entourage, je n’en serais pas là! », lance-t-il avec beaucoup de maturité.

Cette conscience, Olivier l’a depuis toujours. Conscient de ses limites, conscient de l’immense talent de son frère de 16 mois son aîné et de l’injustice qui fait qu’à l’école, il doit mettre deux fois les efforts pour arriver à des résultats qui sont souvent en-deçà de ses attentes. « Il y a longtemps que j’ai compris que la vie n’est pas égale pour tous. Une fois qu’on a saisi cela et qu’on accepte de faire de son mieux avec ce qu’on a, tout est possible. »

Olivier avoue que ce sont ses parents qui l’ont toujours motivé à aller plus loin. « Mon père a cessé de fréquenter l’école en 3e secondaire. Aujourd’hui, il travaille 80 heures par semaine pour avoir un bon salaire et pour pouvoir nous gâter. Ça me rend très respectueux. Il m’a toujours dit : ″Suis ton instinct et laisse toi guider par tes rêves″. Un rêve, c’est une idée et une idée est faite pour être concrétisée. »

Pour arriver à ses fins, Olivier a mis sur pied de véritables stratégies gagnantes. Notamment, il a suivi plusieurs formations pour maîtriser des logiciels comme Antidote et Word Q, de grands alliés contre la dyslexie. « Mes premières années au secondaire n’ont pas été faciles. L’an dernier, j’ai fait une dépression. Nous avons découvert que je souffrais d’anxiété, mais encore là, nous avons trouvé des solutions. Le matin, je me lève très tôt en me répétant que je vais faire de mon mieux pour réussir ma journée. Interdit de penser à demain! Mais le succès n’est pas magique. Je dois assister à toutes les récupérations et souvent, je travaille sur l’heure du dîner. J’ai aussi rattrapé mon retard lors de journées pédagogiques. On ne peut pas venir à bout des difficultés sans effort! »

Olivier s’implique et croit en la force d’être en contact avec les autres. Joueur de hockey cosom et de basketball à ses heures, animateur de radio étudiante, il est aussi devenu représentant de classe pour l’adaptation scolaire. Avant lui, jamais ces groupes n’avaient été représentés à l'école André-Laurendeau. « En m'impliquant au conseil étudiant, je suis en mesure de répondre aux besoins des élèves qui me ressemblent. »

Le Programme de métiers semi-spécialisés s’est aussi avéré gagnant pour Olivier. C’est ce qui lui a permis de faire un stage de vente-conseil dans une boutique de planche à neige et de planche à roulettes de Montréal. Pour compenser ses absences scolaires nécessaires pour ce projet, il étudiait le matin et après ses heures de stage. Résultat : il a été embauché dans une des succursales de l’entreprise, sans que ses notes ne s’en ressentent! « Il y a beaucoup de discrimination quand on souffre de dyslexie, remarque Olivier. Les gens croient qu’on n’est pas intelligent! » Olivier a aussi suivi le programme de préparation aux études professionnelles et vient d’être accepté pour une formation de briquetage et maçonnerie.

Il rêve maintenant d’une vie riche en apprentissages et en bonheurs de toutes sortes. « Je veux me marier, bâtir une maison de mes mains et élever des enfants. Et si l’un d’eux connaît des difficultés, je ferai comme mes parents l’ont fait pour moi : je prendrai du temps à ses côtés pour l’amener à faire partie des solutions. Je ne le laisserai jamais tomber. »



Olivier Bouchard
École secondaire André-Laurendeau


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève persévérant


RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Olivier Bouchard /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc