• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2012
AVENIR PROJET ENGAGÉ
8 décembre, journée contre l’intimidation

Polyvalente de Thetford Mines






 
8 décembre, journée contre l’intimidation

AVENIR PROJET ENGAGÉ



8 décembre, journée contre l’intimidation
Polyvalente de Thetford Mines

Il y a de ces événements auxquels personne ne reste insensible. Le suicide de Marjorie Raymond à l’automne dernier fait partie de ceux-là. À tout le moins, ce drame a touché Émilie Rémillard, une élève de 2e secondaire de la Polyvalente de Thetford Mines, qui, après ce drame directement lié au problème de l’intimidation, a spontanément décidé qu’il était temps d’agir. En l’espace de quelques jours, Émilie est parvenue à mobiliser quelques milliers de personnes à travers la province afin que tous ensemble, le 8 décembre dernier, s’élèvent contre l’intimidation en portant un brassard à la mémoire de Marjorie Raymond.

Il n’a fallu que quelques heures de réflexion et les encouragements de sa mère pour qu’Émilie mette en marche son projet. « Le suicide de Marjorie a comme été la goutte qui a fait déborder le vase. Il y a de l’intimidation partout et j’ai pensé qu’il fallait faire quelque chose de concret pour y mettre fin. J’ai d’abord voulu rencontrer la direction de mon école pour exposer mon projet. Le même jour, j’ai envoyé sur Facebook une invitation à un événement à tous mes amis. Je les invitais tous, le 8 décembre, à porter un brassard où se trouvaient la photo de Marjorie et les mots Tous contre l’intimidation », raconte la jeune fille de 14 ans, précisant que le brassard se trouvait sur Facebook, prêt à être imprimé.

Rapidement, son invitation s’est propagée sur le réseau social et des médias se sont mis à en parler. À un certain moment, Émilie recevait des confirmations de participation d’un peu partout à travers le Québec. L’engouement pour son initiative a gagné son école et même celle que fréquente son frère Félix, où ce dernier a aussi contribué à mousser l’événement.

« J’ai vraiment été surprise par la réponse des gens. Au début, j’espérais environ un millier de participants, mais le jour de l’événement, j’avais déjà 2000 confirmations de participation seulement sur Facebook. À cela se sont ajoutées de nombreuses autres personnes à l’école et même ailleurs », indique-t-elle.

Cette action n’a pas été vaine. À la suite de cette journée, des personnes ont placé des commentaires sur la page Facebook de l’événement. Entre autres, une mère de famille a raconté que son garçon fréquentant le primaire et subissant beaucoup d’intimidation s’est promené à son école le 8 décembre avec une pancarte accrochée au cou disant simplement « Je veux la paix ». Depuis, le jeune garçon ne vit plus d’intimidation et s’est même fait de nouveaux amis.

À la Polyvalente de Thetford Mines, l’impact de cette journée a stimulé l’adoption récente d’un protocole contre l’intimidation afin d’enrayer cette forme de violence à l’école. Mieux encore, la Ville de Thetford Mines a proclamé, en janvier dernier, que le 8 décembre deviendrait la journée officielle contre l’intimidation. Émilie Rémillard, forte du succès connu par son événement, a eu la chance de rencontrer le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, afin de leur parler de son projet et de les sensibiliser à la question de l’intimidation dans les écoles.

Pour Émilie, il ne fait aucun doute que l’intimidation, c’est l’affaire de tous, des jeunes comme des moins jeunes. Elle est convaincue qu’en sensibilisant le plus de gens possible et en les invitant à dénoncer des situations d’intimidation, on parviendra à changer les choses. Même les intimidateurs ont été touchés par cette action.

« Je crois sincèrement que par cet événement, des personnes ont pris conscience du problème et que les gens toléreront moins l’intimidation. Mais pour que tout le monde se souvienne que ça existe et qu’il faut réagir, il faudra que des événements comme celui du 8 décembre se reproduisent sur une base annuelle », conclut Émilie.



8 décembre, journée contre l’intimidation
Polyvalente de Thetford Mines


Finaliste dans la catégorie AVENIR Projet engagé

Photo, de gauche à droite : Émilie Rémillard


RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / 8 décembre, journée contre l’intimidation /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc