• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2011
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Bertrand Labrecque

École secondaire Louis-Jacques-Casault






 
Bertrand Labrecque

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Bertrand Labrecque
École secondaire Louis-Jacques-Casault

Dès sa naissance, Bertrand Labrecque a dû apprendre ce qu’était la persévérance. Né avec les deux reins défectueux et une espérance de vie de quelques heures, il a lutté pour sa survie et a gagné. Puis, à l’aide d’un nouveau rein, il a appris à vivre différemment des autres jeunes de son âge. Parmi les désagréments qu’il a dû subir : activités physiques restreintes, nombreux déplacements vers l’hôpital pour des examens et absences répétées de l’école entraînant des retards scolaires importants. Malgré tout, Bertrand a persisté. Aujourd’hui élève de l’école secondaire Louis-Jacques-Casault, il s’implique dans le football, le conseil étudiant et l’atelier de mécanique et il ressent, pour la première fois de sa vie, que l’on a confiance en lui.

Bien qu’il soit différent des autres jeunes de son âge, non pas en apparence, mais plutôt par son état de santé, Bertrand n’a jamais voulu que l’on s’apitoie sur son sort. L’an dernier, lorsqu’il a atteint le niveau secondaire, il a dû s’inscrire à une classe en cheminement particulier continu (CPC) et recommencer ses apprentissages à partir de la 2e année du primaire.

« C’était très démotivant pour moi. J’avais 13 ans et j’étudiais à l’équivalent de la 2e année. Mais j’ai eu la chance de tomber sur une enseignante qui a cru en moi et qui ne m’a pas abandonné. Quand j’étais au primaire, comme je devais m’absenter souvent pour ma santé, j’étais un peu laissé à moi-même. Avec Mme Couture, c’est vraiment différent », indique le jeune garçon maintenant âgé de 14 ans.

« Il a presque tout fallu recommencer à zéro, se souvient l’enseignante en question, Catherine Couture. Comme Bertrand éprouve beaucoup de difficulté en lecture et en écriture, c’était mieux ainsi. Je dois avouer qu’on s’est même chicanés quelques fois, mais je crois qu’il a compris que j’agissais pour lui. C’est pourquoi j’ai voulu l’avoir avec moi à nouveau cette année, pour poursuivre le travail amorcé. Et c’est déjà beaucoup mieux. »

Bertrand ne s’en cache pas : ayant eu du succès l’an dernier, cela a été beaucoup plus facile cette année de revenir à l’école avec une nouvelle attitude et une nouvelle volonté d’apprendre. Histoire d’accentuer sa motivation, il a même choisi de s’impliquer activement à l’école. Premièrement, il a été élu par ses pairs afin d’agir comme représentant de classe. Une fois de plus, il s’agissait là d’une marque de confiance qui a grandement motivé le jeune garçon.

Son rôle de porteur d’eau au sein des Grizzlys, l’équipe de football de l’école, a aussi contribué à allumer une certaine passion chez Bertrand. Ne pouvant lui-même se joindre à l’équipe en raison de son état qui l’oblige à éviter toute forme de contacts physiques importants, il a tout de même choisi de jouer un rôle actif dans la réussite de cette équipe. « Je sens que j’ai ma place dans cette équipe même si je ne suis pas sur le terrain. Cette année, l’équipe n’a subi aucune défaite et j’en suis très fier », dit-il.

Son intérêt grandissant pour la mécanique et sa présence assidue aux rencontres hebdomadaires du groupe de l’atelier de mécanique témoignent aussi de l’attitude positive qui se dégage de Bertrand. Même chose pour son implication active dans la fabrication d’un canot, un projet-école de son groupe en CPC qui visait à amasser des fonds par la vente de leur produit fini.

« Dès le début de l’année, j’avais remarqué que Bertrand avait changé et qu’il souhaitait devenir un leader positif dans sa classe. Depuis, sa persévérance et sa motivation me surprennent tous les jours », avoue Catherine Couture.

Mais tout n’est pas encore gagné. Cette année, Bertrand a mis toutes les chances de son côté et il devrait terminer sa 3e année avec succès. Il le sait, son parcours sera beaucoup plus long que celui de la majorité des jeunes de son âge, mais, comme il le dit si bien, il est en vie et c’est ce qui compte. Celui qui ambitionne de devenir opérateur de machinerie lourde un jour a plus que jamais confiance qu’il peut y parvenir.

« Quand j’ai rempli le dossier de candidature pour Forces AVENIR, je me suis dit que s’il fallait que je gagne et que je me retrouve dans le journal, toutes les personnes qui croyaient que je n’allais rien faire de ma vie allaient capoter », termine-t-il avec un brin de satisfaction.



Bertrand Labrecque
École secondaire Louis-Jacques-Casault



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Bertrand Labrecque /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc