• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2012
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Ritchie Succès

École secondaire Mgr-A.-M.-Parent
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Ritchie Succès

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Ritchie Succès
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent

À 12 ans, Ritchie Succès gravitait déjà autour des gangs de rue et était sur la voie de devenir un petit gangster. À l’école, il faisait la pluie et le beau temps. Fortement influencé à commettre mille et un délits de toutes sortes, Ritchie croyait faussement que plus il faisait des coups, plus il faisait ses preuves! Un jour, alors qu’il se rend à la rencontre de l’un de ses cousins - un garçon plus vieux que lui, et dont l’influence était néfaste - , il apprend que ce dernier vient d’être retrouvé mort dans la rue, tué par balles. Ritchie est sous le choc. C’est là qu’il se rend compte d’une chose: il a un rêve. Celui d’une vie heureuse.

D’un aplomb remarquable, Ritchie Succès raconte doucement son histoire. « Mon père n’est pas présent dans ma vie, alors j’avais choisi mes cousins comme des modèles à suivre. Quand l’un d’eux a été assassiné, j’ai compris que je ne voulais pas que ma vie soit comme la sienne. Je voulais un bon travail. Je voulais une épouse, et des enfants. Je voulais de l’amour, une vie paisible, un bel avenir, et de la fierté dans ma demeure. Je voulais une maison confortable, et une voiture. Surtout, je voulais être heureux, et propager le bonheur autour de moi. »

À 17 ans et déterminé à réussir sa 3e secondaire, Ritchie sait désormais que le succès scolaire amène sa part de bonheur. Il sait aussi, par expérience, que si l’on est assidu et attentif en classe, on obtient une amélioration de ses résultats. Même si on part de loin. Mais il avoue qu’au début, cette équation n’était pas très claire pour lui. « J’ai commencé à m’appliquer sans trop comprendre l’effet que cela aurait sur ma vie. Avant de goûter au succès scolaire, j’ai goûté - et aimé - la manière dont les autres me traitaient. Mes professeurs cessaient d’être en colère contre moi; plutôt, ils me félicitaient. Jamais je n’avais été félicité par un prof, auparavant. J’ai donné du respect, et j’en ai reçu en retour. Pour m’aider, il y a eu « Madame Andrée ». Je lui dois tout. La confiance qu’elle m’a accordée… c’est comme… magique! »

Pourtant, Ritchie le sait, il n’y a pas de magie. Que du travail et de la persévérance! À la maison, Ritchie peut aussi compter sur deux grands frères, Derwin et Stevenson. « Quand j’ai commencé à avoir de bons résultats, ma mère s’est mise à me faire des surprises, raconte Ritchie. Par exemple, elle préparait un plat que j’aime, juste pour me faire plaisir. J’ai compris qu’en m’impliquant, ma vie devenait plus facile, et plus agréable. Mais le plus grand cadeau que j’ai reçu, c’est lorsque ma mère est venue me voir jouer au basket. Jamais de toute ma vie elle ne m’a rendu plus heureux. Depuis que j’étais petit, je voyais les autres repartir en voiture avec leurs parents, après le match. Suite à une victoire, parfois, leur père ou leur mère suggéraient d’aller au restaurant. Moi, je rentrais seul, à pied. La présence de ma mère dans les estrades, désormais, ça n’a pas de prix. »

Son talent pour le basket, Ritchie a tenu à le faire partager. Devenu Capitaine de son équipe chez les Juvéniles pour la troisième année consécutive, il est désormais assistant-entraîneur pour les Benjamins, et il est représentant de classe. Ces fonctions sont non seulement importantes, mais elles lui rapportent énormément d’expérience et de satisfaction. « Quand quelque chose ne va pas au sein de l’équipe, je me charge de rencontrer le joueur, et de faire le pont, parfois, avec l’entraîneur ou avec le professeur. J’essaie d’aider les jeunes à garder le focus, à donner leur meilleur et à voir le positif en tout. Si un entraîneur a été injuste, je suis capable de m’adresser à lui. Je pense que je développe des qualités qui vont m’aider, dans l’avenir. »

Ritchie, qui aimerait devenir représentant commercial, sait que son premier atout sera sa capacité à établir un lien de confiance avec les autres. D’ailleurs, les autres sont au cœur de ses préoccupations. On n’a qu’à voir son implication avec les diverses levées de fonds qu’il organise. Dans sa communauté, tout le monde a été ému lorsqu’il a eu l’idée d’une soirée « basket » pour ramasser des denrées pour les familles défavorisées de son quartier. Andrée Sarah Lefrançois, cette enseignante que Ritchie appelle affectueusement « Madame Andrée », est catégorique : « Ces dernières années, j’ai enseigné à Ritchie diverses matières académiques. Si je l’ai aidé à avancer dans son parcours scolaire, je peux dire que lui, il m’a aidée à avancer dans la vie! Sa détermination à se relever des échecs, sa capacité à devenir de plus en plus fort, sa façon de faire face aux préjugés en gardant la tête haute, sans se laisser abattre font de lui un exemple de persévérance pour tous. » Chapeau, Bonhomme!



Ritchie Succès
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève persévérant

Photo, de gauche à droite : Ritchie Succès


RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Ritchie Succès /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc