• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2012
AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ
Sara-Kyanna Obas

École secondaire Jacques-Rousseau
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Sara-Kyanna Obas

AVENIR ÉLÈVE ENGAGÉ



Sara-Kyanna Obas
École secondaire Jacques-Rousseau

Sara-Kyanna Obas n’avait que quatre ans lorsqu’elle a découvert, par l’entremise des lectures que lui faisait sa mère, l’humaniste Albert Schweitzer, fondateur d’un hôpital au Gabon en 1913. Depuis, elle ne rêve que de l’imiter et c’est pour y parvenir que l’étudiante de 5e à l’école secondaire Jacques-Rousseau a choisi de s’engager dans de multiples projets, comme le programme Pair, la guignolée, une collecte de fonds au profit de Médecins sans frontières, le conseil d’établissement ainsi qu’à la coop scolaire.

« Je crois que pour atteindre mon rêve, il faut que je devienne, à l’instar d’Albert Schweitzer, une personne philanthrope, passionnée, persévérante et courageuse. Ce sont des qualités que j’essaie de développer en faisant beaucoup de bénévolat. Quand j’avais 11 ans et que je faisais de l’aide aux devoirs, je me suis promis de ne jamais abandonner un engagement. Jusqu’à présent, j’ai toujours tenu cette promesse », explique avec fierté l’étudiante de 16 ans, confirmant ainsi en quelque sorte qu’elle fera tout pour atteindre son rêve de fonder un hôpital chrétien dans un pays du tiers-monde.

En fait, par ses diverses implications, Sara-Kyanna démontre qu’un rêve, ça se prépare. Pour celle qui souhaite devenir médecin, s’investir bénévolement dans le programme Pair de Longueuil devenait naturel. Ainsi, depuis l’été 2010, elle donne régulièrement de son temps à cet organisme qui offre un service d’appel automatisé, contribuant ainsi à assurer le bien-être de personnes âgées vivant seules. À quelques reprises, elle a également offert de nombreuses heures à la guignolée afin d’amasser et de trier des denrées à la veille de la période des Fêtes.

C’est probablement son engagement auprès de Médecins sans frontières, par l’organisation d’une campagne de financement au profit de l’organisme, qui témoigne le plus parfaitement de ses intentions futures. Pour l’aider, Sara a recruté une vingtaine de bénévoles, qui lui donnent du temps en vendant pâtisseries et bonbons durant les heures de lunch ou en faisant fonctionner les kiosques de portraits, de caricatures ou de tatouages au henné qu’elle a imaginés. Elle a même déposé dans quatre magasins des boîtes à monnaie. Jusqu’à présent, Sara a réussi à amasser plus de 1 000 $ pour l’organisme.

« Avec cet argent, l’organisme peut acheter du matériel médical servant à traiter 5 000 victimes d’une catastrophe pendant un mois. Ça devient très concret comme action », souligne Sara-Kyanna, avouant du même souffle qu’elle conserve des affiches de Médecins sans frontières dans sa chambre, pour qu’elles lui rappellent constamment son rêve le plus cher.

Mais peu importe le projet, la jeune fille y investit toujours le même entrain, espérant ainsi pouvoir changer les choses. C’est d’ailleurs ce qu’elle est parvenue à réaliser avec la coop étudiante. Lorsqu’elle a commencé à la coop au début de sa 3e secondaire, elle a vite observé que les élèves étaient un peu laissés à eux-mêmes et qu’il y avait des lacunes dans le transfert des connaissances quant à la gestion et aux opérations. Sans même qu’on lui demande, elle s’est alors mise à la rédaction d’un guide complet du fonctionnement de la coop.

Cet esprit d’initiative, Sara le transpose un peu partout. Elle se porte au-devant des demandes, et cela, tant pour le conseil d’établissement que dans sa tâche de tutorat en anglais auprès d’élèves plus jeunes, et tant dans la gestion de la caisse étudiante Desjardins que dans son rôle de marraine d’un groupe de 1re secondaire.

« Nelson Mandela disait : “Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être?” J’aspire justement à devenir quelqu’un de responsable, qui pourra aider les autres à se découvrir et à avancer, et j’espère que mes actes auront une ampleur un peu plus internationale », conclut Sara-Kyanna



Sara-Kyanna Obas
École secondaire Jacques-Rousseau


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève engagé

Photo, de gauche à droite : Sara-Kyanna Obas


RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Sara-Kyanna Obas /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc