• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2012
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Nicolas-Guy Turbide

Séminaire Saint-François
Ecoles privées participantes





 
Nicolas-Guy Turbide

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Nicolas-Guy Turbide
Séminaire Saint-François

Pour plusieurs, naître avec un handicap est synonyme de réclusion ou de barrière à l’épanouissement. Pour Nicolas-Guy Turbide, un jeune élève de 15 ans du Séminaire Saint-François, naître avec l’albinisme oculo-cutané, qui lui occasionne un handicap visuel et lui donne un épiderme dénué de pigmentation, a plutôt permis de développer une personnalité fonceuse et persévérante. Sportif talentueux, guitariste au sein d’un groupe et élève doué, Nicolas-Guy a choisi depuis longtemps de laisser aux autres la propension à ne voir que ses différences. Pour lui et ses proches, il est à coup sûr un adolescent qui, comme plusieurs, a tout pour réussir.

Facile à reconnaître entre tous avec sa chevelure blanche, sa peau laiteuse et ses lunettes, Nicolas-Guy traverse l’adolescence et le secondaire comme n’importe quel autre garçon de son âge. Très vite, il a appris à vivre avec sa condition et son apparence. Pourtant, ce n’est justement pas son apparence qui lui a donné le plus de fil à retordre, mais bien son handicap visuel.

« Dès le primaire, j’ai dû commencer à m’adapter. À cause de mon handicap, j’ai de la difficulté à effectuer des tâches peu complexes comme lire au tableau, identifier un objet, chercher quelque chose ou même me servir d’un ordinateur. J’ai toujours dû m’ajuster aux nouveaux lieux que je fréquentais et quand je suis arrivé au secondaire, ça a été la même chose mais je présume que c’est comme ça pour tout le monde », lance-t-il en souriant.

Bien qu’il en parle peu, on comprend qu’établir des relations avec les jeunes de son âge n’a quand même pas toujours été facile. « C’est vrai que plus jeune, j’avais développé le réflexe de ne pas trop aller vers les autres. Je préférais m’isoler et ne pas confronter. Aujourd’hui, j’ai changé et le regard des autres ne me dérange plus. La musique m’a beaucoup aidé à sortir de mon isolement et à prendre confiance en moi. »

Depuis sa première secondaire, Nicolas-Guy poursuit son apprentissage de la guitare. De son propre avis, tout comme peut l’être le sport, la musique est devenue une sorte d’outil de motivation qui l’aide à éliminer le stress et qui, encore plus important, l’aide à s’ouvrir aux autres. Comme sa vision n’est pas la meilleure, l’empêchant de bien suivre une partition musicale, il a beaucoup développé son ouïe, ce qui l’aide à jouer les mélodies à l’oreille. Il n’hésite d’ailleurs jamais à prendre part à un spectacle organisé à l’école.

« Mon frère et la persévérance sont deux mots qui s’assemblent parfaitement, témoigne Andréa Turbide. Il peut démontrer à n’importe qui que même avec un handicap, on peut réussir tout ce qu’on veut dans la vie. Il suffit de persévérer. »

Si la musique est apparue comme un outil de motivation, le sport a aussi toujours bien servi les ambitions de dépassement de Nicolas-Guy. Très jeune, il s’est mis au golf, sport pour lequel il avait des aptitudes naturelles, mais pour lequel son handicap visuel représentait un gros obstacle. Puis, à son entrée au secondaire, il a goûté à la natation de compétition. Il s’y est aussitôt investi avec beaucoup de détermination. Il s’est entraîné jusqu’à huit fois par semaine, six jours sur sept, et ses excellents résultats lui ont valu des participations à de nombreuses compétitions internationales, dont une aux Jeux parapanaméricains de 2011, qui ont eu lieu au Mexique.

L’entourage immédiat de Nicolas-Guy ne s’étonne guère plus de ces résultats impressionnants, car ils découlent simplement des efforts que l’adolescent déploie quotidiennement dans toutes les sphères de sa vie, et ce, autant à la piscine que dans les salles de classe.

« Le sport et la musique m’aident à me concentrer et à garder un bon équilibre. À l’école, même si mes résultats sont bons, c’est parfois difficile en raison de mon handicap visuel. En jumelant tout ça, je prends confiance en moi et ça m’aide à persévérer », conclut l’élève de 3e secondaire.



Nicolas-Guy Turbide
Séminaire Saint-François


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève persévérant

Photo, de gauche à droite : Nicolas-Guy Turbide


RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Nicolas-Guy Turbide /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc