• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2013
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Megan Provost-Oster

École secondaire Mgr-A.-M.-Parent
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Megan Provost-Oster

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Megan Provost-Oster
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent

Vivre une enfance en santé devrait être un droit fondamental. Megan Provost-Oster n’a pas eu cette chance. Survivante d’une leucémie, cette fière combattante aide maintenant les membres de sa famille aux prises avec diverses maladies et conditions. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre ses études – elle est présentement en 1re secondaire à l’école Mgr-A.-M.-Parent -, d’être très impliquée auprès des autres dans son milieu scolaire et de sourire à la vie.

Megan Provost-Oster avait deux ans lorsque les médecins ont détecté chez elle un cancer du sang. Elle a grandi avec la maladie comme partie intégrante de son quotidien. La jeune fille de 14 ans n’a jamais eu la chance de vivre l’insouciance de la petite enfance parce que, comme elle le dit si bien, « quand tu es malade, tu n’as jamais l’esprit libre ». La maladie a aiguisé sa sensibilité, elle a donc appris bien jeune à se soucier d’autrui.

Il faut le dire, Megan est née au sein d’une famille durement affligée. Alors qu’elle combattait toujours son cancer, son frère Shawn est né avec le cordon ombilical enroulé autour du cou, ce qui lui a laissé des lésions permanentes au cerveau. L’an dernier, alors que la jeune fille aurait pu doucement poursuivre sur sa lancée d’enfant en rémission - depuis six ans maintenant –, son petit frère Brandon a subi une chirurgie pour une dyspraxie, un important trouble de coordination des muscles. Megan, qui voyait parfois sa mère pleurer, a posé des questions. Sa mère, souffrant déjà de problèmes cardiaques, est désormais atteinte d’un cancer des intestins.

L’adolescente expose sa situation familiale sans jamais s’apitoyer sur son sort. Elle décrit, sans cacher, une réalité dont la simple nomenclature est difficile à supporter. Pourtant, elle continue de se lever à 5 h 30 le matin, elle se donne le temps d’être coquette, affiche un sourire et va réveiller ses petits frères. Elle ouvre ses livres tôt le matin, le midi et le soir, après que les autres soient au lit. « D’abord, je me sens plus vieille que 14 ans », spécifie la jeune fille d’un ton posé. Sa philosophie : « Tout est une question d’attitude », rappelle la belle adolescente.

« Par exemple, pour apprendre le langage des signes et le montrer à mon petit frère, j’ai vu ça comme un jeu et c’est de cette façon que je l’ai approché. J’essaie aussi d’agir ainsi avec les tâches quotidiennes : les bains, les devoirs, le petit déjeuner, etc. Je pense que garder le sourire est très important. Je n’ai pas envie d’être malheureuse, ni de faire pitié. »

Pour ses travaux scolaires, Megan applique la même stratégie. « C’est important pour moi de remettre des travaux de qualité. Je vais souvent aux récupérations. C’est vrai que j’ai très peu de temps pour être avec mes amis, mais quand j’y suis, j’en profite encore plus. Moi, à 14 ans, je peux vraiment dire que je sais vivre le moment présent. » Son but visé est d’aller à l’université, promesse qu’elle avait faite à son grand-père malheureusement décédé.

« Megan est optimiste et lucide, raconte sa directrice de niveau, Julie-Élise Dion. Elle met beaucoup d’efforts dans ses études, consciente du temps énorme où elle doit s’absenter. Les autres l’apprécient énormément. Elle travaille fort et inspire l’espoir.» La jeune fille affirme par ailleurs que sa résilience et son sourire, elle les doit à sa grand-mère paternelle. « Elle a une énergie magnifique. Elle m’inspire. »

« J’ai appris à ne pas essayer de changer ce qui n’est pas entre mes mains. Le cancer de ma mère, par exemple, je ne peux pas le faire disparaître d’un claquement de doigts. Mais je peux être là pour la soutenir lors de ses hospitalisations et pour aider mon père. Toutes les années où j’étais malade, ma mère ne m’a jamais abandonnée. Alors, je lui donne la même chose. »



Megan Provost-Oster
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent


Finaliste dans la catégorie AVENIR Élève persévérant


RESSOURCES

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Megan Provost-Oster /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc