• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Saber igual poder

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Saber igual poder
École Mgr Scheffer

Ils sont de plus en plus de jeunes à vouloir goûter à la coopération internationale avec l’ambition ultime d’améliorer un tant soit peu la qualité de vie de personnes démunies. Quand des jeunes partent de Blanc-Sablon, municipalité située à l’extrême est de la Basse-Côte-Nord, voyagent plus de 50 heures pour se rendre à destination et plus de 70 pour en revenir, et tout cela afin de financer et de bâtir une école pour les jeunes d’un petit village du Honduras, cela mérite certainement d’être souligné.

La grande particularité du projet Saber igual poder, ou en français « Savoir, c’est pouvoir », c’est qu’il ne s’agit pas uniquement de l’activité de quelques élèves de 4e et 5e secondaire de l’école Mgr-Scheffer, mais plutôt d’un projet qu’une petite communauté d’environ 1000 habitants s’est approprié.

« Spontanément, tout le village s’est senti interpellé par notre désir d’offrir une école à des enfants. À travers toute notre campagne de financement, qui était assez majeure, tous les gens nous ont aidés. Et pas besoin de vous dire que l’on fait rapidement le tour à Blanc-Sablon. Mais à chaque fois que nous avions une nouvelle activité, les gens ont répondu. Ils savaient qu’on n’allait pas se faire bronzer et savaient que leur contribution allait servir pour du concret », raconte Geneviève Ménard, l’enseignante initiatrice du projet.

Ayant elle-même participé à des aventures d’aide humanitaire, entre autres au Honduras, Geneviève Ménard souhaitait offrir quelque chose de différent aux élèves de l’école, qui compte seulement 23 jeunes en 4e et 5e secondaire. Depuis plusieurs années, le groupe Jeunes voyageurs de l’école Mgr-Scheffer avait permis à des élèves de visiter Paris, New York et Boston, mais jamais un projet d’une telle ampleur n’avait été effectué. Et c’est grâce au réseau de contacts de l’enseignante que tout a été rendu possible.

« J’ai un ami là-bas à qui j’ai parlé du projet et il m’a désigné le petit village de Las Penas del Eden. Là, leur école se résumait à quatre troncs d’arbre sur lesquels reposait un toit de tôle, puis à un demi-mur où l’enseignant installait les éléments nécessaires à l’enseignement et les retirait à chaque fin de journée. Aujourd’hui, les enfants ont une salle de classe fermée et même des latrines à l’extérieur », se réjouit l’enseignante.

Les huit élèves participants ont travaillé fort durant sept jours afin de bâtir les fondations de l’école et d’élever les murs. Le groupe de l’école Mgr-Scheffer a aussi donné 2 000 $ pour la construction et l’achat des matériaux, en plus de remettre du matériel scolaire pour tous les enfants de la communauté d’accueil à l’enseignant responsable. « Il en avait les larmes aux yeux », se rappelle Geneviève, tout en précisant qu’à l’heure actuelle, l’école n’est pas tout à fait terminée, mais que cela ne devrait pas tarder.

Le périple des élèves de Blanc-Sablon s’est étendu du 15 au 31 janvier dernier, mais tout avait débuté bien avant cela pour les jeunes. Outre les activités de financement, les jeunes ont dû se familiariser avec la langue espagnole en suivant des cours, apprendre sur le Honduras et ses coutumes, et apprivoiser non seulement les rudiments de l’aide humanitaire, mais aussi ceux des voyages, car la plupart en étaient à leur première grosse expérience de voyage sans leurs parents.

« Nous sommes arrivés au village le soir, après plus de 50 heures de voyagement. Les jeunes étaient crevés et complètement dépaysés. Ça a été un choc et l’adaptation n’a pas été facile. Mais dès le lendemain, ils ont pris conscience du but de leur voyage et se sont mis au travail. Puis ils se sont rapprochés des gens, ont partagé des moments importants et ont mangé avec eux. Ils se sont ouverts sur le monde et c’est ce qu’ils retiennent le plus de leur aventure », dit la responsable du projet.

Depuis leur retour, les jeunes ont partagé leur expérience avec la communauté. Ils ont aussi gardé contact avec des responsables du projet au Honduras et ont même été sollicités afin d’organiser un autre périple du genre, mais dans un autre village. « Je crois que notre aide a été concrète et permet aujourd’hui à des jeunes d’aspirer à une meilleure éducation. De notre côté aussi l’impact est immense auprès des jeunes. J’espère même pouvoir répéter, malgré les contraintes de distances, l’expérience à nouveau », conclut Geneviève Ménard.

 



Saber igual poder
École Mgr Scheffer



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Saber igual poder /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc