• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2011
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Rébecca Normand-Ruel

École secondaire Louis-Jacques-Casault






 
Rébecca Normand-Ruel

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Rébecca Normand-Ruel
École secondaire Louis-Jacques-Casault

C’est à l’automne 2008 que l’univers de Rébecca Normand-Ruel a basculé. Du statut d’adolescente conventionnelle, l’étudiante à l’école Louis-Jacques-Casault est passée à celui de victime d’un cancer au cerveau. S’en est suivi chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie et réhabilitation. Aujourd’hui, malgré des séquelles intellectuelles et physiques apparentes (perte d’audition du côté droit, motricité réduite, difficulté de prononciation et paralysie faciale), Rébecca a réintégré l’école, réappris à écrire avec la main gauche, réussit mieux que jamais et aborde l’avenir avec un optimisme et une joie de vivre inspirante.

« On dit souvent que j’ai beaucoup de courage pour passer à travers ça. Moi je me dis simplement que je n’ai pas le choix. C’est arrivé, c’est arrivé. Quand on est devant une situation, on trouve les moyens pour avancer. Puis ma famille et mes proches m’ont beaucoup aidé », raconte spontanément Rébecca avec du sourire dans la voix.

La jeune fille de 18 ans, maintenant en 5e secondaire, ne s’en cache toutefois pas, cette épreuve n’a pas été de tout repos. À l’origine, ce sont des pertes d’équilibre subites, des maux de tête persistants, des manques d’appétit et des états de fatigue extrême qui ont poussé Rébecca à consulter des médecins. Prise en charge rapidement, elle a par la suite simplement suivi le cours des événements.

« Je me souviens que pendant ma convalescence, j’étais chez-moi et je voyais l’autobus de l’école passer dans la rue. Je me mettais à pleurer et je me rendais compte à quel point ça me manquait », relate-t-elle.

Il faut savoir qu’avant ce triste événement, Rébecca se trouvait en classe de cheminement particulier. La motivation n’étant pas au rendez-vous, elle éprouvait des difficultés d’apprentissage, remettait ses travaux en retard ou pas du tout, n’écoutait pas en classe et profitait de l’école davantage pour ses bénéfices sociaux que pour ses bénéfices académiques.

Puis, à la suite d’une année entière d’absence, année consacrée à la réadaptation physique, à l’orthophonie et aux traitements, Rébecca a réintégré l’école à l’automne 2009 avec la ferme intention d’améliorer ses rendements scolaires. Dès le début, elle profite d’un horaire personnalisé qui s’adapte à ses traitements et sa condition, ce qui lui donne accès à des ressources individualisées pour le rattrapage dans les matières de base. Rapidement, elle démontre une motivation et une persévérance remarquable. C’est résultats augmentent considérablement et elle parvient à réussir avec brio les examens de fin d’année. Sa progression est telle, qu’à l’automne 2010, Rébecca intègre le cheminement régulier et ses notes continuent de s’améliorer.

« Je me souviens que cela n’a pas été facile à mon retour. Je n’avais plus de cheveux et ma paralysie faciale était très évidente. Tout le monde me regardait. J’avais des hauts et des bas, mais je travaillais fort et on m’aidait beaucoup. Je ne me suis jamais découragée. »

En plus d’étonner tout le monde avec ses nouveaux rendements académiques, rendements d’autant plus impressionnants car son cancer avait affecté ses capacités intellectuelles au niveau de la mémoire à court terme, Rébecca surprend aussi par sa grande assiduité, et ce, malgré son niveau d’énergie. Elle aimerait d’ailleurs prendre part davantage à la vie parascolaire, mais cela est encore un peu prématuré considérant le temps qu’elle doit consacrer à ses études. Cela ne l’empêche toutefois pas de reprendre sa place parmi les autres élèves et de faire valoir ses opinions. Récemment, lors d’un débat visant à choisir un organisme qui bénéficierait d’un certain montant d’argent, la jeune fille a argumenté en faveur de Leucan et elle est parvenue à faire accepter la motion.

Avec cette nouvelle attitude et cette volonté de réussite, Rébecca aborde la vie sous un nouvel angle. Bien entendu, les risques de récidive ne sont pas encore complètement endigués, mais elle garde confiance. « Chaque trois mois, je dois refaire des contrôles pour voir si tout va bien. C’est toujours une période de stress pour moi, mais pour l’instant tout ce passe bien. Je veux avancer, je veux terminer mon secondaire en santé et je fais tout pour y parvenir. »



Rébecca Normand-Ruel
École secondaire Louis-Jacques-Casault



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Rébecca Normand-Ruel /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc