• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2011
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Julianne Pageau

Polyvalente de L’Ancienne-Lorette
Commission scolaire des Découvreurs





 
Julianne Pageau

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Julianne Pageau
Polyvalente de L’Ancienne-Lorette

Dès ses premiers contacts avec le milieu scolaire, Julianne Pageau a rapidement compris que cela n’allait pas être facile. Aux prises avec un trouble de langage modéré, ayant une incidence directe sur ses capacités d’apprentissage, et un trouble de l’anxiété, la jeune fille n’a jamais pour autant abandonné son rêve de compléter avec succès son parcours secondaire. Poursuivant aujourd’hui sa 4e secondaire en cheminement régulier à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette, elle est plus que jamais sur la bonne voie pour y parvenir.

Pour une jeune fille qui a depuis sa 5e année du primaire été habituée à fréquenter les classes à effectifs réduits (moins de 20 élèves), le retour cette année à des classes régulières (plus de 30 élèves) a représenté tout un défi. « Mes trois premières années au secondaire ont été en cheminement particulier. Nous étions donc concentrés davantage sur les matières de base et cela me donnait le temps nécessaire pour mes apprentissages. Mais cela s’arrête en 3e secondaire. Je devais donc décider si je continuais ou si j’arrêtais. Comme mon désir d’obtenir mon diplôme est plus fort que tout, j’ai décidé de foncer », avoue-t-elle, laissant résonner un brin de fierté dans sa voix.

Ce bon bout de chemin accompli, Julianne se le doit donc à elle-même et surtout à ses parents qui l’ont toujours épaulée. Comme elle le raconte, ses difficultés lui imposent de rapporter deux fois plus de travaux à la maison, d’y consacrer de nombreuses heures, de fréquenter les périodes de récupération le plus souvent possible et de profiter des services du projet de Pairs aidants au moins un midi par semaine. « Je travaille avec ma mère environ une heure et demi à tous les soirs, surtout pour le français, et mon père m’aide aussi beaucoup en sciences. Mes parents ont toujours été présents et je leur en suis très reconnaissante. »

Il faut bien comprendre que le trouble de langage de Julianne lui apporte des difficultés de lecture et de compréhension de texte. Pour la lecture d’un seul paragraphe, cela peut lui demander de 10 à 15 minutes d’attention. L’an dernier, elle a lu son premier roman toute seule, sans l’aide de personne.

Son trouble d’anxiété vient aussi compliquer les choses. Éprouvant de la difficulté à gérer son stress, elle aborde chaque fois les examens avec l’obligation d’accroître de beaucoup sa concentration. « Je n’ai jamais eu l’impression d’avoir été en pleine possession de mes moyens lors de mes examens, confie-t-elle. Jamais je ne suis revenue en me disant : « Wow, ça a super bien été! ». Mais cette année, je me surprends à bien réussir. Même en maths, j’ai une moyenne de 80 %, ce qui est très fort pour moi », confirme celle qui a été élue à deux occasions personnalité de niveau depuis qu’elle est au secondaire.

Malgré ses difficultés et les nombreux efforts qu’elle consacre à les surmonter, Julianne sait prendre la vie du bon côté. Adolescente comme les autres, toujours souriante et surtout très positive et sociable, elle investit aussi beaucoup de son temps dans sa grande passion : le patinage artistique. S’entraînant au moins trois fois par semaine, elle patine depuis l’âge de huit ans et n’entrevoit aucunement le jour où elle cessera. Pendant deux ans, elle a même donné des cours à de petites filles qui débutaient. Prochainement, elle participera à une séance régionale de qualifications pour une participation aux Jeux du Québec dans le volet participatif.

« La compétition sportive augmente aussi mon niveau de stress, mais j’aime tellement le patin et cela représente pour moi de belles réussites que je parviens toujours à bien me concentrer et à donner le meilleur de moi-même », assure Julianne.

Depuis peu, l’adolescente de 16 ans a aussi commencé à travailler dans une boutique sportive. Le fait d’œuvrer auprès du public l’aide beaucoup afin de contrôler son anxiété. Pour son avenir, elle aimerait d’ailleurs épouser une carrière qui lui permettrait de côtoyer des gens. « Pour l’instant, mon objectif est d’obtenir mon diplôme et je fais tout pour y parvenir. Pour le cégep, je verrai comment ça se présente, mais une chose est certaine, je ne veux fermer aucune porte et je demeure toujours positive », termine Julianne.



Julianne Pageau
Polyvalente de L’Ancienne-Lorette



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Julianne Pageau /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc