• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Daniel Carré

AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ



Daniel Carré
École Paul-Hubert

« Si mon travail se limitait seulement à enseigner les concepts des matières prescrites à mon horaire, je ne ferais probablement plus ce métier », confirme Daniel Carré. Pour cet enseignant de sciences et technologie à l’École Paul-Hubert de Rimouski, l’enseignement égale passion. Passion de la découverte, passion du dépassement et surtout, passion des jeunes. Consacrer des heures et des heures à un club de robotique qu’il a mis sur pied, à des projets destinés à Expo-sciences, à des concours scientifiques ou à de l’appui pédagogique, cela fait partie de son quotidien et l’enchante.

Pourtant, l’enseignant de 38 ans ne se dirigeait pas du tout vers le domaine de l’éducation, alors qu’il se trouvait lui-même sur les bancs d’école. Complétant une formation universitaire en biologie, pour finalement œuvrer par la suite en informatique et pour frayer avec le milieu de la vente, une petite voix intérieure l’a finalement convaincu de retourner à l’université pour ensuite épouser le domaine de l’enseignement.

« J’ai toujours aimé comprendre comment les choses fonctionnaient et j’ai réalisé, avec le temps, que j’aimais partager et transmettre mes connaissances et ma curiosité. Comme j’aime en plus travailler avec les jeunes et établir des liens de confiance avec eux, l’enseignement s’est imposé de lui-même », raconte-t-il.

Et tous les moyens sont bons pour créer chez ses élèves la petite étincelle, le petit déclic, qui stimulera leur attention et les intéressera à l’école. La mise sur pied du Club de robotique représente le parfait exemple de son engagement. Ouvert sur l’heure du dîner, le Club compte une trentaine d’élèves et en a vu passer plusieurs autres depuis son ouverture, il y a quatre ans.

L’enseignant se rappelle d’ailleurs de l’un d’eux. Un jeune garçon timide, assez effacé en classe et qui, selon la perception de Daniel, représentait un potentiel décrocheur. Avec le Club de robotique, ce jeune garçon est sorti de sa coquille et a découvert son potentiel. « Avec ce projet, j’ai la nette impression de donner un autre sens à certains élèves, surtout masculin, de ce que peut être l’apprentissage par l’action, par la réalisation d’un projet significatif pour eux », avoue l’enseignant.

Le jeune garçon en question, aujourd’hui étudiant au département de génie mécanique du Cégep de Rimouski confirme à quel point ce projet a été important pour lui. « Je n’ai jamais vraiment aimé l’école, mais Daniel m’a permis de passer à travers et d’être rendu où je suis présentement par les projets stimulants qu’il m’a proposés », dit-il.

L’an dernier, en compagnie de quelques membres du Club, Daniel s’est présenté à Montréal à la compétition Zone01, où ses jeunes ont remporté la première place aux cinq épreuves proposées par la compétition. Pour la compétition de 2011, il rêve d’y retourner, mais cette fois avec une équipe d’au moins 16 jeunes.

En plus du Club de robotique, Daniel Carré supervise le Club de sciences de l’école où il conseille les élèves à travers la conception d’un engin technologique. Tout cela dans le but de participer à la compétition Génie-Inventif, lors de laquelle il accompagne les quatre meilleures équipes de l’école.

Depuis 10 ans, il supervise et guide également les élèves pour leurs réalisations dans le cadre d’Expo-sciences. Au fil des ans, il a été très fier de voir ses élèves participer aux finales canadiennes dans l’ouest du pays et même d’en envoyer deux en Russie et une autre en Australie.

Et comme il juge que la créativité et la persévérance des jeunes méritent d’être étalées au grand jour, il entraine les élèves de l’école, depuis les cinq dernières années, à présenter le fruit de leur labeur lors du concours Émulscience qui se déroule au Carrefour Rimouski, un centre commercial, durant le mois de mai. Ainsi, la population peut à son tour apprécier le potentiel de la jeunesse.

Enseignant dynamique, généreux de son temps et n’hésitant jamais à utiliser l’humour afin d’aller chercher l’attention de ses élèves, Daniel Carré avoue que lorsqu’il est question d’élaborer des projets pour les jeunes, son cerveau n’arrête jamais. Et il y trouve tout autant de plaisir et de satisfaction pour lui-même. « Je me dis que comme société, si nous devons investir du temps et de l’argent quelque part, c’est dans les cerveaux de nos jeunes car ils ont tout pour réussir. À ma façon, je crois y contribuer », termine-t-il.



Daniel Carré
École Paul-Hubert



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Daniel Carré /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc