• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Steve Rousseau

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Steve Rousseau
École Saint-Henri

Il suffit parfois d’une simple petite étincelle pour allumer le feu de la persévérance. Pour Steve Rousseau, étudiant de 2e secondaire à l’école Saint-Henri de Montréal, son étincelle a été un petit robot joueur de soccer qu’il a confectionné et piloté lors de la compétition internationale de robotique FIRTS qui a réuni 52 équipes à Toronto le 4 avril dernier. Une expérience enrichissante qui lui a ouvert les yeux sur l’importance de l’école et de l’engagement afin de pouvoir parvenir à ses fins et atteindre ses propres objectifs de vie.

« J’ai jamais vraiment été motivé à l’école, mais cette année, tout a changé. Quand on nous a présenté le projet, je me suis senti interpellé et je voulais faire partie de l’équipe. Cette décision m’a donné le goût de rester à l’école et surtout de m’impliquer », confie le jeune étudiant de 15 ans.

Il faut dire que l’école n’a jamais été une partie de plaisir pour Steve. Ayant des problèmes de dyslexie, lui occasionnant ainsi des difficultés en français et en anglais, le jeune garçon a collectionné les échecs et les retards. Malgré cela, il a toujours tenu bon, s’efforçant d’avancer à son rythme, espérant pouvoir réussir son secondaire. Il faut également savoir que Steve se passionne pour l’électronique et c’est probablement pourquoi le projet lui a tout de suite plu.

« J’ai toujours été curieux avec l’électronique, mais avec le projet FIRTS, ça m’a fait comprendre que j’étais fait pour ça et que j’aimerais travailler dans ce domaine. Mais pour ça, ça prend des bonnes études. J’ai donc trouvé ma motivation », assure-t-il.

À la base, bien que le projet FIRTS culmine sur une immense compétition pancanadienne de robotique mettant en vedette des jeunes de 14 à 17 ans, il n’en demeure pas moins que ce projet représente un formidable outil de lutte contre le décrochage scolaire.

À l’école Saint-Henri, qui participait pour la première fois à cette compétition, ce sont une dizaine de jeunes qui, tout comme Steve, se sont investis du début à la fin dans ce projet. Il faut néanmoins préciser que Steve a probablement été le grand leader de cette équipe. Ne disposant que de six semaines pour construire leur robot à partir d’un ensemble de pièces déterminées, l’équipe de Saint-Henri, conseillée dans leurs démarches par des spécialistes en électronique et en génie, se devait de travailler avec acharnement pour y parvenir.

« Steve a été le seul élève à se présenter à chaque jour, du lundi au vendredi, après l’école pour travailler. Même pendant des soirées ou les week-ends, alors que l’équipe ne voyait pas le bout du tunnel, Steve était là. Il a mis au moins 150 heures sur ce projet », raconte la coordonnatrice en sciences et technologie de l’école, Mira Thoumy.

Lors de son arrivée à la compétition, l’équipe de Saint-Henri a dû faire face à une surprise de taille : leur robot était trop large d’à peine un centimètre. Steve a alors pris les choses en main et a guidé son équipe afin de rebâtir en partie leur robot afin qu’il respecte les standards. Puis le robot de Saint-Henri a pu prendre part à la compétition se qualifiant même pour les demi-finales. À partir de ce moment, les membres de l’équipe ont confié à Steve la tâche d’agir comme pilote unique du robot car il était celui qui avait obtenu les meilleurs résultats. Un vote de confiance qu’il a grandement apprécié et dont il était très fier. Puis finalement, le robot de Saint-Henri a terminé parmi les 10 premières équipes.

« J’ai appris durant cette année scolaire et surtout durant la compétition que dans la vie, il faut persévérer pour arriver quelque part. Puis même si je suis quelqu’un de timide, je me suis découvert des qualités de leader. J’ai pris ma place et j’ai même aidé mes collègues. Ça été une expérience très enrichissante. »

Entièrement satisfaits de cette première participation à la compétition FIRTS, les jeunes de l’école Saint-Henri ont même fait une demande écrite à la direction de l’école afin de pouvoir reconduire le projet pour l’an prochain. « Nous espérons pouvoir y retourner l’an prochain et cette fois, notre robot sera encore plus performant. Ce sera notre défi et je suis prêt à m’y investir encore davantage », assure Steve avec enthousiasme.

 

 



Steve Rousseau
École Saint-Henri



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Steve Rousseau /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc