• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Johnson Celoy

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Johnson Celoy
École Sophie-Barat

Abonné des classes spéciales durant tout son primaire et sa première année au secondaire, Johnson Celoy en a surpris plus d’un lorsqu’il a joint une classe de 1ère secondaire en cheminement régulier cette année. Étonnant diront plusieurs, alors qu’en fait, il s’agit là d’une évolution exceptionnelle quand on considère que le garçon de 13 ans vit avec une dysphasie, une dyslexie et une dysorthographie. « Johnson s’est pris en main d’une façon merveilleuse et il se démarque par sa persévérance. Il est tout simplement inspirant », encense l’orthopédagogue de l’école Sophie-Barat, Marie-Danielle Sigouin.

Depuis sa naissance, Johnson Celoy a dû composer avec ses difficultés d’apprentissage. Problèmes pour la lecture, problèmes pour l’expression orale, problèmes pour l’écriture, le jeune garçon a toujours été ralenti dans son développement et surtout lorsqu’est venu le temps d’amorcer son cheminement académique. Mais aussi curieux que cela puisse paraître, Johnson avoue bien candidement que cela aurait pu être bien pire.

« Les professeurs m’ont toujours aidé et j’ai toujours été capable de demander de l’aide. Puis, je me suis fait des bons amis qui m’aident aussi. En plus, le sport est très important pour moi. Ça me permet de relaxer et de bien performer dans d’autres choses qu’à l’école », philosophe le garçon qui fait preuve d’une grande maturité pour son âge.

Même s’il semble dépeindre sa situation avec modestie, il n’en demeure pas moins que les efforts déployés par Johnson pour atteindre le niveau scolaire actuel sont assurément exceptionnels. « Il y a des niveaux chez les personnes vivant avec les difficultés de Johnson. Et dans son cas, on parle d’un niveau de moyen à sévère. J’en ai suivi plusieurs au fil des ans, mais Johnson progresse vraiment de manière remarquable », précise l’orthopédagogue.

Bien sûr, cette progression ne s’est pas produite en un simple claquement de doigts. L’étudiant a dû faire des sacrifices et investir de nombreuses heures pour y parvenir. À cela s’ajoutent les participations fréquentes aux activités d’aide aux devoirs, le temps passé à valider ses travaux, à comprendre les consignes des professeurs, à se familiariser avec les outils technologiques adaptés pour ses besoins, dont un portable spécial qui l’aide pour la lecture et l’écriture, et qui attise la curiosité de ses camarades de classe. Johnson a d’ailleurs fait preuve de courage en prenant le temps d’expliquer à ces derniers ses difficultés.

Et comme les efforts sont souvent pleinement récompensés, Johnson a vu, lors du dernier bulletin, ses notes augmenter dans huit matières sur neuf, ce qui lui a permis, pour la première fois de sa vie, de réussir dans toutes ses matières dans un cheminement régulier.

« Au début de l’année, tout était nouveau pour moi et je me demandais comment j’allais pouvoir réussir. Mais j’ai travaillé fort, j’ai demandé de l’aide et j’y suis parvenu. Je crois bien être assez fier de moi. Maintenant, je sais que je peux compléter mon secondaire », affirme-t-il avec un grand sourire.

Dans son groupe d’entraide aux études, Johnson est même devenu une source d’inspiration cette année pour les autres élèves. Fréquentant le groupe avec assiduité, le garçon se permet même de donner des conseils et de venir en aide à ses collègues. Des attentions et des gestes qui ne passent pas inaperçus et qui ont très certainement une influence positive sur la confiance en soi de Johnson.

Cette confiance en soi, il va aussi beaucoup la chercher à travers les sports qu’il pratique avec ses amis. Lorsqu’il n’est pas au groupe d’aide aux devoirs, il profite de ses midis de liberté pour jouer au basket-ball ou au soccer. Sports dans lesquels il excelle et où il a la chance de se retrouver sur le même pied d’égalité avec ses amis. Sur un terrain de basket ou de soccer, il n’y a plus de dysphasie, de dyslexie et de dysorthographie. Seul le talent sportif prévaut et Johnson en profite.

« J’ai commencé des cours de piano récemment et je m’en tire très bien. Ça aussi me prouve que je peux réussir bien des choses. Je suis bien organisé et je prends mon avenir en main. C’est comme ça que je vais pouvoir atteindre mes buts. »

 



Johnson Celoy
École Sophie-Barat



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Johnson Celoy /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc