• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2010
AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Michèle Monette

École secondaire Saint-Stanislas






 
Michèle Monette

AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ



Michèle Monette
École secondaire Saint-Stanislas

« Pour que nos jeunes apprennent de façon plus durable, il faut les projeter dans l’action », croit Michèle Monette. Et pour créer cette action, l’enseignante d’art dramatique à l’école secondaire Saint-Stanislas de Saint-Jérôme multiplie les implications et les projets. Que ce soit par l’organisation d’un grand spectacle annuel de variétés, par la préparation de voyages ou la coordination du concours Roi et Reine, Michèle Monette veut seulement sortir les jeunes de leur zone de confort, les amener à se dépasser et à croire en eux-mêmes.

Cela fait maintenant 15 ans que Michèle Monette fait vibrer la vie étudiante à l’école Saint-Stanislas. Décrite par ses pairs comme une animatrice hors pair dotée d’une énergie débordante et contagieuse, Madame « Mo », comme se plaisent à l’appeler les étudiants, croit fermement que l’école doit devenir un lieu d’éducation multidisciplinaire où s’entrechoquent apprentissages académiques et expérimentations.

« On parle souvent de l’importance du sentiment d’appartenance chez les jeunes pour les accrocher à l’école. Avec des projets collectifs, on réussit à créer ce sentiment d’appartenance. Et même s’il est difficile de chiffrer combien cela peut en sauver du décrochage, je sais pertinemment que cela agit comme effet de motivation », affirme-t-elle.

Pour appuyer ses dires, l’enseignante fait aussitôt ressortir les retombées positives du spectacle annuel de variétés qu’elle a structuré et qu’elle pilote depuis 10 ans. Agissant comme directrice artistique, directrice de production et conceptrice, elle avoue en avoir vu défiler des jeunes « bourrés » de talent. Chaque année, le spectacle compte une vingtaine de numéros exécutés par une cinquantaine d’élèves, auxquels s’ajoutent les étudiants qui assument toute l’animation, ceux qui composent l’orchestre et la trentaine d’autres qui s’occupent de toute la partie technique.

« On crée tout ça ensemble. Je les guide et j’intègre les élèves selon leurs forces. Même l’animation se veut un travail collectif. C’est comme si chaque spectacle devenait une histoire que l’on raconte et les jeunes participent à la création de cette histoire. Il faut voir la fierté des jeunes dans leur regard les soirs de représentation, c’est magnifique. Même les autres enseignants sont étonnés de découvrir leurs élèves sous un autre angle. Ça donne des événements magiques », raconte-t-elle.

L’organisation de voyages en Europe est aussi une autre façon pour Michèle Monette de sortir les jeunes de leur zone de confort. Après avoir visité l’Italie et la Grèce, elle a récemment pris le chemin de la France et de l’Espagne en compagnie de 40 élèves de 2e et 3e secondaire. « Plusieurs d’entre eux n’ont jamais voyagé et ça rend l’expédition encore plus fantastique. Ils s’ouvrent ainsi sur le monde et sur les autres. Vivre ensemble pendant près de deux semaines, ce n’est pas toujours facile, pas plus que la route qui mène à ces voyages, avec les levées de fonds et les activités de préparation. Ils apprennent beaucoup et c’est ce qui compte. »

Comme le sentiment d’appartenance à l’école fait partie de ses préoccupations principales, Madame « Mo » a ainsi mis sur pied le concours Roi et Reine, pour les élèves de 5e secondaire. Tout au long de l’année, les élèves doivent participer à 10 épreuves faisant appel à différentes habiletés (intellectuelles, sportives, culturelles et personnelles). Puis, lors du bal des finissants, les noms de l’étudiante et de l’étudiant les plus dynamiques et impliqués sont dévoilés.

« C’est une autre façon de dynamiser la vie scolaire et de créer une sorte de happening propre à notre école. Même les élèves des autres niveaux ont hâte de se retrouver en 5e pour pouvoir participer à leur tour », commente l’enseignante.

Il n’y a aucun doute à avoir. Si l’école Saint-Stanislas est parvenue à développer un haut taux de réussite au cours des dernières années, c’est principalement en raison de l’implication de ses enseignants, dont entre autres Michèle Monette.

« Quand j’étais étudiante au secondaire, j’ai eu la chance d’avoir des profs engagés qui ont fait la différence dans mon cheminement et qui m’ont donné le goût d’aller à l’école. Je me levais le matin et j’avais envie d’être à l’école. Il est normal que j’aie voulu faire la même chose », conclut Madame « Mo ».

 



Michèle Monette
École secondaire Saint-Stanislas



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Michèle Monette /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc