• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2010
AVENIR PROJET ENGAGÉ
Développement vie et société

École secondaire Jean-de-Brébeuf
Commission scolaire de la Capitale





 
Développement vie et société

AVENIR PROJET ENGAGÉ



Développement vie et société
École secondaire Jean-de-Brébeuf

Souvent, les meilleures idées émergent autour d’un bon repas informel auquel participent des gens qui souhaitent agir pour faire une différence. C’est dans ce contexte qu’est né le projet Développement vie et société, une initiative des professionnels de l’école secondaire Jean-de-Brébeuf qui, en intégrant ce projet sous forme de cours, désiraient ardemment offrir à leurs élèves en adaptation scolaire une nouvelle formule, afin de favoriser leur sentiment d’efficacité personnelle tout en leur redonnant le goût de l’école. Force est d’admettre que leur initiative a v isé juste!

À en juger par le niveau d’engagement et d’initiative des professeurs de l’école Jean-de-Brébeuf, on constate que la lutte au décrochage scolaire se remporte un combat à la fois, directement sur le terrain. Pour cela, semble vouloir prouver les instigateurs du projet Développement vie et société, il faut être à l’écoute des jeunes, chercher à comprendre leur besoin et leur proposer un parcours qui les stimulera.

« Quand on se sent bon dans ce qu’on fait, on a envie de poursuivre, de s’appliquer et de continuer son apprentissage. Avec notre projet, nos jeunes en adaptation scolaire, qui ne sont pas habitués à vivre des réussites, découvrent maintenant qu’ils sont bons et qu’ils peuvent, comme les autres élèves, créer, organiser et réussir des projets », témoigne la porte parole du projet, Brigitte Trudel.

« Trop de jeunes quittent l’école sans diplôme ou spécialisation et on a voulu faire notre part pour changer ça. On a pas la prétention de dire que nous avons trouver LA solution pour enrayer le décrochage, mais on a sûrement entre les mains une partie de la réponse », ajoute-elle avec un brin de fierté dans la voix.

Ce projet a le mérite de faire valoir auprès d’une clientèle fréquemment victime de préjugés, les bienfaits et les impacts positifs de l’engagement. Bien souvent, les projets extracurriculaires sont l’apanage des étudiants qui réussissent bien. Mais cette fois, ce sont les 44 élèves en adaptation scolaire de Jean-de-Brébeuf qui se font valoir. Et l’implication des jeunes dépasse largement le cadre des cours réguliers. Bénévolat à la soupe populaire, journal étudiant, pièce de théâtre, émission de radio à la station communautaire CKRL, mini stages en entreprise, fresque murale et autres projets habitent le quotidien de ces jeunes qui découvrent ainsi le dépassement et surtout, la satisfaction que procure l’organisation et la réussite de projets personnels.

Originaire du Burundi, Patrick Hasabumutima est arrivé au Québec à l’âge de 9 ans. À la suite d’un cheminement régulier, les problèmes d’apprentissage se sont manifestés et sa motivation pour l’école a dégringolé. Maintenant âgé de 17 ans, il réapprend littéralement ce que signifie le plaisir de l’apprentissage. D’un garçon qui ne voulait plus se lever pour aller à l’école, il est passé à un jeune homme qui explore à nouveau son potentiel et ses capacités.

« Je suis vraiment content d’avoir la chance de prouver que je suis capable de réussir. En adaptation scolaire, on fait souvent face aux préjugés de beaucoup de personnes, mais maintenant, on ne nous considère plus de la même manière. C’est comme avec mon bénévolat à la Maison mère Mallette. Je ne voulais pas y aller, puis mon expérience m’a permis de sortir de là avec le cœur heureux. On a le sentiment de faire quelque chose de concret et ça change notre attitude », raconte-t-il en entrevue.

Implanté pour l’année comme une sorte de projet pilote, Développement vie et société s’avère, déjà à mi-parcours, comme une grande réussite. Une réussite que la porte- parole du projet décrit comme étant le fruit d’un travail d’équipe exceptionnel. « On a beau avoir la meilleure idée du monde, si tous les professeurs et autres professionnels ne s’impliquent pas, on n’y arrive pas. Puis, les jeunes le sentent quand on fait quelque chose pour eux et que nous sommes là pour les bonnes raisons. Ça les motive encore plus », insiste Mme Trudel.

Avec l’impact instantané de ce projet sur l’implication des jeunes visés, le développement d’un meilleur sentiment d’appartenance à l’école et une chute significative de l’absentéisme en classe, il est fort à parier que le projet sera à nouveau au programme dès l’an prochain.

 

 



Développement vie et société
École secondaire Jean-de-Brébeuf



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Développement vie et société /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc