• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2010
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Joanna Comtois

École secondaire Cap-Jeunesse






 
Joanna Comtois

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Joanna Comtois
École secondaire Cap-Jeunesse

Chaque semaine, le rédacteur que je suis a la chance de s’entretenir avec des jeunes passionnés, qui s’engagent dans leur réussite, celle de leur école et même de leur communauté. Et chaque fois, je m’émerveille devant leur détermination, leur courage et leur persévérance. Mais avec Joanna Comtois, étudiante de 2e secondaire à l’école Cap-Jeunesse de Saint-Jérôme, voilà que ces mots prennent une nouvelle dimension. Une dimension qui nous rappelle, à travers la force et l’engagement personnel de cette jeune fille de 13 ans aux prises avec la récidive d’un cancer virulent, qu’il ne faut jamais baisser les bras. « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », m’a-t-elle dit.

Joanna n’avait que 8 ans lorsque les médecins lui ont diagnostiqué un sarcome d’Ewing, une forme assez rare de cancer des os qui s’attaque principalement aux enfants et aux jeunes adultes. « J’étais trop jeune pour comprendre ce que ça voulait dire, mais quand j’ai vu mon père pleurer, j’ai compris que ça devait être grave », m’a raconté Joanna.

Puis a suivi une année entière de traitement, incluant opérations, traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Pendant ce temps, Joanna poursuivait ses études, recevant l’aide de professeurs à la maison et profitant de ses moments de répit pour faire ses études et ses travaux. S’en est suivi trois belles années de rémission.

Malheureusement, en juillet 2008, à l’aube de l’entrée au secondaire de Joanna, les médecins constataient le retour du cancer. « À ce moment, ça été très difficile pour moi. Une rechute c’est dur pour le moral parce qu’on sait ce qu’on va devoir endurer. On repart à zéro et ça c’est pas évident pour le moral. »

Mais il n’était pas question pour Joanna d’abandonner la lutte contre la maladie, pas plus que l’école. « C’est important pour moi de poursuivre mes cours et d’agir comme une jeune fille de mon âge. Je ne veux pas me sentir exclue. »

Une année et demi plus tard, Joanna se retrouve en 2e secondaire et lutte toujours pour sa vie. Chaque avant-midi, elle se rend à l’école, assiste à ses cours, puis s’en retourne passer l’après-midi chez-elle pour se reposer, pour ensuite recevoir la visite d’enseignants qui lui permettent de reprendre le temps perdu. Et pas question de se contenter de la note de passage. Joanna travaille très fort afin d’obtenir des résultats qui surpassent les moyennes.

« Joanna démontre une soif d’apprendre sans limites, une volonté à vaincre l’échec digne des plus tenaces explorateurs et un positivisme rayonnant et contagieux. Son sourire sait nous faire oublier tous les petits maux du quotidien dont nous nous sentons si ridiculement accablés », a témoigné par écrit la directrice de l’école, Brigitte Blouin.

Comme la persévérance fait partie de son quotidien, Joanna, malgré son âge, en collaboration avec l’hôpital Sainte-Justine, a choisi de s’impliquer afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer. Elle a ainsi mis sur pied, en novembre 2009, la Fondation Espoir, à travers laquelle elle a déjà amassé plus de 6 000 $.

Au moment de notre entrevue, Joanna m’a confié qu’elle se sentait en pleine forme, sans toutefois oser trop s’emporter à se sujet. « Je prends ça au jour le jour », m’a-t-elle affirmé avec sagesse.

Emballé par cette perspective de mieux-être, je l’ai alors questionné sur son avenir et ses chances de succès contre la maladie. Mais mon enthousiasme a été de courte durée. « Mes médecins m’ont dit que je n’avais plus aucune chance, mais je garde espoir. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », m’a-t-elle répété.

Mes yeux se sont alors remplis d’eau. Puis quand elle m’a dit que cette période était plus difficile moralement car en plus elle avait perdu son père il y a quelques mois, les larmes ont coulé.

Malgré tout, Joanna reste optimiste et poursuit sa route scolaire. Elle souhaite devenir un jour designer de mode ou, pourquoi pas, chanteuse. En fait, et j’en suis persuadé, Joanna a tout ce qu’il faut pour atteindre ses rêves les plus fous et elle le démontre quotidiennement en faisant preuve d’une grande persévérance. Tout ce qui lui manque c’est la santé, et ça, de tout mon cœur, je lui souhaite!

Vous pouvez soutenir la fondation de Joanna via l’adresse Web suivante, http://activites.fondation-sainte-justine.org/. Cliquez ensuite sur Espoir.



Joanna Comtois
École secondaire Cap-Jeunesse



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Joanna Comtois /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc