• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2010
AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ
Érik Charron

École secondaire Mgr-A.-M.-Parent
Commission scolaire Marie-Victorin





 
Érik Charron

AVENIR PERSONNEL ENGAGÉ



Érik Charron
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent

Il n’est jamais trop tard pour bien faire, semblerait-il. C’est à tout le moins ce que prouve Érik Charron, qui à l’âge de 35 ans a choisi de retourner sur les bancs d’école afin de devenir professeur de mathématiques au secondaire. Il avait alors envie de s’accomplir professionnellement, de partager son cheminement de persévérance et de faire comprendre aux jeunes l’importance de faire les bons choix dans la vie. Maintenant enseignant à l’école secondaire Mgr-A.-M.-Parent, il se démarque par ses projets, sa créativité, son dynamisme et surtout par l’impact positif qu’il a auprès des jeunes.

Cela fait aujourd’hui sept ans qu’Érik Charron œuvre dans le milieu de l’éducation, et ce, toujours auprès d’une clientèle en difficulté scolaire. S’y épanouissant pleinement, il prend chaque journée en classe comme un défi et tente de jouer un rôle de guide auprès de ses élèves. « J’ai toujours cru que l’enseignement ne consistait pas seulement à enseigner les matières académiques, mais qu’il s’agissait de la responsabilité de tout adulte d’éduquer les jeunes de notre société. Je crois qu’il faut leur montrer comment apprendre à raisonner, à comprendre le monde autour d’eux et à agir en société. C’est notre rôle. »

Mais pour avoir un impact sur les jeunes, il faut que les jeunes soient présents en classe. Pour un enseignant auprès d’élèves en prolongation de cycle, des élèves qui connaissent peu ou pas de réussite scolaire et dont la volonté première est de manquer les cours, cela représente un défi important. En mettant sur pied le projet « Mon job… c’est l’école », Érik Charron a voulu lutter contre l’absentéisme en donnant à ses élèves une véritable motivation à se présenter en classe. « Je me suis dit que si je les payais pour venir à l’école, je règlerais une partie du problème », indique-t-il.

Et c’est ce qu’il a fait! Mais détrompez-vous, il n’était pas question de leur verser un salaire en argent. Leur salaire, ils allaient le mériter sous forme de crédits avec lesquels ils allaient pouvoir se payer des récompenses. Une fois accepter par la direction et l’ensemble des enseignants du programme, Érik Charron s’est mis à courir la ville pour amasser des récompenses qui feraient saliver les jeunes. Billets pour des match des Alouettes ou de l’Impact, billets de ski, expérience à l’aérodium, certificats-cadeaux dans des restaurants ou des magasins de vêtements, livres, logiciels et le summum, des cours de pilotage d’avion cessna.

« La simple présence en classe leur permet d’accumuler des crédits. S’ils vont en récupération, ils en ont d’autres. S’ils participent en classe, on en ajoute encore. Puis ils peuvent en perdre aussi. Ça dépend d’eux. Ils vont arriver sur le marché du travail avant les autres, il faut les responsabiliser et ça fonctionne. Avec ces élèves, plus ils sont démotivés et plus ils s’absentent, et plus ils s’absentent, plus ils sont démotivés. J’ai voulu casser cette spirale sans fin », explique-t-il.

Déjà, bien que le bilan n’ait pas encore été fait, l’enseignant voit une nette amélioration par rapport à ses groupes de l’an dernier. Selon son appréciation, l’absentéisme a fortement diminué et la participation en classe s’est améliorée d’au moins 50 %.

« M. Charron n’est pas seulement qu’un enseignant, il est aussi un homme de cœur, un guide, une référence pour ses élèves. Il veut leur faire prendre conscience qu’ils ont du potentiel et qu’ils peuvent le rendre effectif tant à l’école que dans la vie de tous les jours », souligne Suzanne Lambert, une enseignante.

Il n’y a pas qu’avec ce projet qu’Érik Charron se distingue. Afin d’embellir l’extérieur de l’école et surtout pour développer le sentiment d’appartenance de ses élèves à leur école, il a proposé un projet horticole qui amènera les élèves à aménager une sorte de jardin fleuri. Puis, il s’implique aussi dans le comité persévérance avec lequel il a proposé une compétition de « guitar hero » entre les étudiants et les professeurs, cela afin de tisser des liens avec les jeunes et de se faire découvrir sous un autre angle.

« La semaine dernière, un de mes jeunes m’a dit : « je trouve ça ben le fun de savoir qu’il y a quelqu’un qui se soucie de nous. Vous faites plus que donner des cours, vous êtes là pour nous. ». Ça m’a fait chaud au cœur. C’est pour ça que je m’implique et que j’essaie de trouver des choses pour les raccrocher », avoue-t-il avec sincérité.

 

 



Érik Charron
École secondaire Mgr-A.-M.-Parent



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.

PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Érik Charron /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc