• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

2009
AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT
Camille Horth

Polyvalente de Paspébiac
Commission scolaire René-Lévesque





 
Camille Horth

AVENIR ÉLÈVE PERSÉVÉRANT



Camille Horth
Polyvalente de Paspébiac

Je n’aime pas l’école parce que c’est difficile, mais j’ai décidé d’en faire un défi personnel ». Là où plusieurs jeunes auraient baissé les bras, Camille Horth, étudiante de 5e secondaire à la Polyvalente de Paspébiac, a choisi de franchir les obstacles, de lutter et de réussir. Pas facile pour une enfant pour qui même la maternelle a été ardue. Diagnostiquée d’un déficit de l’attention depuis la 2e année du primaire, conjugué avec un trouble de la mémoire à court terme, la jeune fille, grâce à sa force de caractère et l’aide de sa famille et ses amies, a persévéré réussissant même le tour de force de ne jamais reprendre une année.

« C’est pas compliqué, déjà en 3e année au primaire je voulais lâcher l’école », assure avec aplomb la finaliste de la catégorie Élève persévérant. « Mais grâce à ma mère, ma grand-mère et mes amies, je me suis accrochée et j’ai continué à avancer. »

Après être parvenue, à force de persévérance et d’efforts gigantesques, à terminer son primaire, Camille s’apprêtait à faire face à un défi encore plus grand : le secondaire. Heureusement pour elle, son école secondaire offrait un programme spécialisé Arts études, de quoi motiver la jeune fille qui cultive une véritable passion pour les arts de la scène. Le secondaire n’allait peut-être pas être si désagréable finalement!

« C’est une fonceuse », s’empresse de dire Nancy Gagnon, l’enseignante de théâtre de Camille. « Elle travaille toujours très fort, même plus que les autres et elle parvient toujours à s’en sortir. Par exemple, elle n’a pas passé ses cours d’histoire et de sciences l’an dernier. Elle a donc choisi de les reprendre cette année, en plus de tous ses cours de 5e et sans jamais abandonner ses implications parascolaires. Le plus fantastique, c’est qu’elle a réussi ! »

Fréquentant plus souvent qu’à son tour le service d’aide aux devoirs, obtenant de la formation en privé pour ses mathématiques, consacrant par habitude de longues heures à ses travaux les soirs de semaine et aussi les fins de semaine, Camille parvient encore à trouver du temps pour vivre toutes sortes d’expériences. Entre autres, elle a siégé l’an dernier au conseil étudiant, ce qui lui a donné confiance en elle, et fait partie cette année du comité organisateur du bal des finissants. De plus, la direction de l’école, fortement impressionnée par le parcours de Camille, a invité la jeune fille à s’adresser aux élèves de 1re secondaire afin de les sensibiliser à la réussite scolaire, la persévérance et le respect.

« Lors de sa présentation, des enseignants de l’école étaient émus au point d’en avoir les larmes aux yeux. Camille est tout simplement franche, honnête et surtout très touchante », insiste Nancy Gagnon.

La plus grande réussite de Camille est sans aucun doute d’être parvenue à prendre le contrôle sur son état. Jamais elle ne s’est laissée abattre par son diagnostique ou par les railleries que ses hésitations ou ses troubles de concentration provoquaient autour d’elle. Elle s’est fait une carapace et n’a jamais laissé personne la percer. Même lorsqu’elle devait poser une question, aussi simple était-elle, Camille ne s’est jamais empêchée de le faire, faisait abstraction des réactions des autres autour d’elle. Une attitude toute à son honneur qui témoigne de la grande force de caractère de la jeune fille. « Je me fous des gens qui rient de moi. Je fais les choses pour moi et pas pour eux. Mes vraies amies, elles, elles m’aident et m’écoutent. Elles m’ont vraiment aidée. » Aussi curieux que cela puisse paraître, les troubles de la mémoire courte de Camille ne l’ont jamais empêché de bien performer lorsqu’elle se retrouve sur une scène. Pour elle, le théâtre, c’est facile. Elle se glisse dans la peau de ses personnages et se laisse aller tout simplement. « Je rêve de devenir comédienne », confirme-t-elle.

En attendant de réaliser ce rêve, la jeune fille est sur le point de concrétiser celui qui est de terminer son secondaire. Dès l’an prochain, le cégep l’attend. Elle apprivoisera ce nouveau défi à travers le programme Accueil et intégration, touchant ainsi à plusieurs domaines, tentant de trouver la voie qui lui conviendra le mieux. « Si jamais je ne deviens pas comédienne, alors je pourrai me trouver un autre métier. Un métier que je vais aimer et qui me permettra de faire ma place. C’est simple, je suis tenace et je veux réussir », termine-t-elle avec un grand sourire.



Camille Horth
Polyvalente de Paspébiac



RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


PARTENAIRES


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme secondaire / Finalistes / Camille Horth /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc